Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 24.03.2015   Retour à l'aperçu

Côte d'Ivoire : l'évêque Benjamin Boni en appelle à la cohésion sociale

Crédits DR[Credits] Accompagné d’une forte délégation, durant ces trois jours, il était l’hôte de l’ancien ministre Sama Damalan Henri César engagé désormais pour l’œuvre de Dieu.

Bishop Benjamin Boni aux populations: ‘‘Ne mettons pas à mal la cohésion sociale’’

Le Bishop Benjamin Boni, président de la conférence annuelle de l’Église méthodiste unie de Côte d’Ivoire (Emuci), a effectué une visite pastorale du 20 au 22 mars, dans le département de Fresco.

Accompagné d’une forte délégation, durant ces trois jours, il était l’hôte de l’ancien ministre Sama Damalan Henri César engagé désormais pour l’œuvre de Dieu. Son éminence Benjamin Boni a, à cette occasion, invité la nation ivoirienne à avoir un sentiment de paix et de réconciliation.

« Ne posons pas d’actes confligènes, d'actes qui divisent et mettent à mal la cohésion sociale. Il y a quelques années, nous avons vécu une expérience atroce de guerre et de destruction dont les séquelles persistent », a-t-il souligné.

Puis de conseiller: « la paix vient de Dieu. La paix, c’est Dieu. Sans Dieu, nous ne pouvons rien faire. Nous devons humblement la lui demander et nourrir quotidiennement les sentiments de paix les uns envers les autres que nous soyons du Sud, Nord, Centre, de l'Ouest et quel que soit notre appartenance politique ».

C’est pourquoi, sillonnant villes et villages du département, entre autres, Dahiri, Gomeneberi, Gbagbam, le président de la conférence annuelle de l’Emuci, a exhorté les églises locales à prier et jeûner pour la Côte d’Ivoire, surtout en cette année électorale. En outre, Benjamin Boni a encouragé la fraternité entre les communautés religieuses du département, les méthodistes à lutter contre la pauvreté à travers la création d’activités génératrices de revenus.

Au culte du dimanche 22 mars, à Fresco, dans sa prédication, il a exhorté les fidèles à être des chrétiens sincères et des témoins de l’évangile avant d’intercéder en faveur de la réconciliation nationale et la réussite des actions du gouvernement.

Ce fut également, pour lui, l’occasion de lancer les activités de la construction du grand temple de Fresco, d’un coût de 250 millions de Fcfa, dirigées par le ministre Sama Damalan.

« Dieu est la providence et le pourvoyeur de tout bien. Il n’oublie jamais les actes que nous posons pour lui », a-t-il rassuré ses fidèles.

Bellarmin Yao Kan

lundi, 23 mars 2015


Source: Fraternité matin

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"