Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.05.2015   Retour à l'aperçu

Irak et Syrie: face à l’urgence, le protestantisme se mobilise

[Credits] Face à la situation désastreuse au Moyen-Orient, le comité des appels d’urgence du protestantisme se réunissait à l’été 2014 pour trouver un moyen de venir en aide aux syriens et aux irakiens.

Aujourd’hui, alors que les associations partenaires MEDAIR et Action Chrétienne en Orient agissent sur le terrain pour venir en aide aux populations les plus démunies, les premiers réfugiés d’Irak et de Syrie arrivent en France, accueillis dans les foyers protestants.

La FPF et l’Entraide protestante proposent un retour sur la mobilisation et sur les actions menées grâce à la générosité protestante. Ils focalisent l’attention sur les enjeux actuels de l’accueil des réfugiés en France et sur les actions à venir pour faire face à cet état d’urgence qui, malheureusement risque de durer.

Retour sur la mobilisation protestante et focus sur les actions à venir.

1. CONTEXTE
Syrie


En raison de la violence, plus de 7,6 millions de personnes ont été déplacées sur le territoire et plus de 12,2 millions de syriens sont désespérément en quête d’une aide dans le pays.
En 2014, les violences ont coûté la vie à plus de 76 000 personnes. Le nombre de victimes depuis le début de ce conflit dépasse les 250 000 morts.

Irak

Plus de 5,2 millions de citoyens ont besoin d’une aide humanitaire urgente et plus de 2,1 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays. 2,2 millions d’autres personnes vivant dans des zones contrôlées par l’État islamique ont également besoin d’une aide d’urgence.

LE COMITÉ DES APPELS D’URGENCE DU PROTESTANTISME LANÇAIT, EN SEPTEMBRE DERNIER, UN APPEL A LA SOLIDARITÉ EN FAVEUR DES POPULATIONS D’IRAK ET DE SYRIE

En 2014, les violences ont coûté la vie à plus de 15 000 personnes.

Dans ce contexte et face à l’urgence de la situation, le comité des appels d’urgence du protestantisme1 se réunissait en septembre 2014 et lançait un appel auprès des protestants à la solidarité en faveur des populations d’Irak et de Syrie. Cet appel initial au don et à la prière fut suivi d’un appel à l’accueil des réfugiés en France. La Fédération de l’entraide protestante (FEP) était spécifiquement chargée de recueillir les propositions de logements formulées suite à cet appel et de coordonner l’accueil des réfugiés.

2. UN APPEL ENTENDU

Cet appel a été entendu par le monde protestant qui s’est largement mobilisé et continue de le faire. Ainsi, la Fédération protestante de France a collecté près de 50 000 euros qui ont été reversés aux associations partenaires MEDAIR et Action Chrétienne en Orient (ACO) qui agissent en Irak et en Syrie. La Fédération de l’entraide protestante a quant à elle recueilli plus de 150 propositions d’hébergement.

FRANÇOIS CLAVAIROLY

« Je voudrais exprimer ma fierté et ma reconnaissance. Fierté, car le protestantisme s’est mobilisé en exprimant sa solidarité tant financièrement que dans l’accueil et la prière. Reconnaissance, car je remercie les protestants qui ont pris leur part de responsabilité face à cette situation comme je l’avais assuré au Premier ministre en septembre 2014. Le protestantisme français a risqué la fraternité et a tenu parole. Mais nous savons aussi que la situation au Proche-Orient reste difficile et que l’issue des conflits semble bien lointaine. Il s’agit probablement et malheureusement d’une situation qui va durer. Nous ne devons donc pas relâcher nos efforts, poursuivre nos actions de solidarité et inlassablement risquer la fraternité. » Pasteur François Clavairoly, Président de la Fédération protestante de France

JEAN FONTANIEU

« L’appel à la solidarité a été entendu par le monde protestant. Les paroisses comme les associations ou les particuliers font preuve de quantité d’initiatives pour permettre l’accueil des populations réfugiées et tenter d’inventer avec elles un meilleur avenir ! Remercions chacun d’entre eux pour cet accueil fraternel, que nous constatons comme offert totalement sans condition ni jugement... Aujourd’hui, notre grand défi reste de trouver des solutions d’hébergement dans les grandes villes comme Marseille, Lyon et Paris qui sont très demandées par ces réfugiés qui tentent de se rapprocher des familles ou relations déjà arrivées en France. »
Jean Fontanieu, Secrétaire général de la Fédération de l’entraide protestante

QUELQUES CHIFFRES CLÉS

•50 000 € DE DONS COLLECTÉS

• 150 PLACES D’HÉBERGEMENT PROPOSÉES

• 90 DOSSIERS EN COURS D’INSTRUCTION

• 35 PERSONNES DÉJÀ ACCUEILLIES EN FRANCE

• 2 ASSOCIATIONS PARTENAIRES QUI AGISSENT SUR PLACE GRÂCE AUX DONS (Médair et Action Chrétienne en Orient )

3. AIDE AUX POPULATIONS SUR PLACE :
MEDAIR ET ACO AGISSENT GRÂCE AUX DONS COLLECTÉS


Les 50 000 euros collectés suite à l’appel à la solidarité du comité des appels d’urgence du protestantisme ont été répartis entre deux organisations partenaires : l’ONG MEDAIR et l’ Action Chrétienne en Orient (ACO).

L’action de MEDAIR en Irak est un projet dénommé « Soins de santé aux déplacés en camps et hors camps dans le gouvernorat de Duhok » à destination de 24 000 déplacés. Il s’agit d’un programme d’urgence avec pour objectifs d’améliorer l’accès aux services de santé primaires à Shariya et dans le camp qui y est installé.

Grâce à son réseau protestant local, l’Action Chrétienne en Orient (ACO) redistribue à des paroisses qui assurent l’accueil de réfugiés en Irak et en Syrie (Bagdad et KirKouk) la fourniture de produits de première necessité, l’aide alimentaire et l’accès aux soins.

Les deux organisations rendent régulièrement compte de leurs actions à la Fédération protestante de France via la Fondation du protestantisme.

L’appel à la générosité se poursuivra

Le comité des appels d’urgence du protestantisme relancera régulièrement ses appels de fonds en 2015. Ces collectes, comme la précédente, seront assurées par la Fondation du protestantisme : www.fondationduprotestantisme.org

4. ACCUEIL DES RÉFUGIÉS EN FRANCE : UNE MISSION CONFIÉE À LA FEP
Quelles sont les personnes accueillies ?


Les personnes accueillies sont des personnes qui, fuyant les guerres d’Irak et de Syrie, demandent l’asile en France. La Fédération de l’entraide protestante (FEP) identifie en priorité les personnes en situation de grande vulnérabilité : personnes nécessitant des soins médicaux urgents ou encore les minorités persécutées.

Mise en place avec les pouvoirs publics

Suite à l’appel à la solidarité, la Fédération protestante de France (FPF) a confié à la Fédération de l’entraide protestante (FEP) une mission consistant à dresser une liste d’hébergement pour l’accueil des réfugiés en provenance d’Irak et de Syrie. Grâce à la mobilisation des communautés protestantes de France, la FEP a pu transmettre dès décembre une première liste de 92 places au ministère de l’Intérieur. Cependant, l’extrême lenteur de traitement des dossiers et la difficile coordination entre le ministère de l’Intérieur, les services de l’asile et les consulats d’Irak ont fortement ralenti l’arrivée en France des réfugiés. Le 16 février dernier, une réunion avec le préfet et les services de l’asile a permis de faire évoluer les procédures et la FEP a obtenu de gérer directement les dossiers avec les consulats d’Erbil, de Mossoul et de Bagdad.

Coordinateur national

La coordination de cette opération d’accueil a été confiée à Adrien Sekali, président de la Maison Verte2 qui a constitué un réseau de correspondants au sein des Églises orientales et des différentes associations et ONG sur place. En lien avec elles, il identifie les personnes les plus vulnérables et les accompagne dans leurs démarches jusqu’à leur arrivée en France. « C’est un travail de fourmi, explique-t-il, qui se fait au cas par cas. Une fois les personnes identifiées, il faut prendre contact avec elles et les aider à constituer leur dossier. Cette étape est souvent rendue difficile du fait de l’impossibilité, notamment pour les Syriens, de s’adresser aux services administratifs du pays pour obtenir les pièces nécessaires comme les passeports par exemple. »

Toutefois, c’est un travail payant puisque 35 personnes ont pu être accueillies à ce jour et 90 dossiers sont en cours d’instruction.

Dans un deuxième temps, M. Sekali assure la mise en relation avec les accueillants. « J’identifie parmi les places d’hébergement proposées celles qui sont les plus appropriées à la situation des familles. Plusieurs paramètres sont à prendre en considération, explique-t-il. S’il y a des enfants, il faut pouvoir trouver un hébergement à proximité d’une école. De même, les personnes nécessitant des soins doivent pouvoir accéder facilement aux structures adéquates. » Adrien assure enfin la liaison entre les accueillants et les réfugiés lors de leur arrivée en France.

Comités d’accueil locaux : trouver des solutions et inventer l’avenir

Chaque hébergeur est invité à constituer un comité d’accueil regroupant, le plus souvent, bénévoles et associations locales susceptibles d’apporter leur aide sous des formes diverses : accompagnement administratif, aide alimentaire, vestiaire, dons de matériel, etc. « Lorsque nous avons lancé cette opération, nous n’avions pas de solution ‘‘toute prête’’ à proposer aux hébergeurs, reconnaît Jean Fontanieu, secrétaire général de la FEP. Les comités d’accueil ont donc fait preuve d’initiatives pour imaginer des solutions et inventer l’avenir ! » (Cf. focus : Comité d’accueil de Vinsobres).

L’ AVENIR SE LIMITE POUR LE MOMENT À L’OBTENTION DE L’ASILE, À L’INSERTION SCOLAIRE DES ENFANTS ET À L’ ACQUISITION DES DROITS

Les hébergeurs témoignent d’un réel engagement qui va bien au-delà de la mise à disposition d’un logement. L’accueil de famille de réfugiés implique un accompagnement au quotidien et sur le long terme pour permettre aux familles de s’intégrer progressivement en France et d’accéder à l’autonomie. Une autonomie qui passe notamment par la capacité à subvenir à leurs besoins. C’est pourquoi les premières démarches entreprises par les comités sont la constitution des dossiers auprès de l’OFPRA3 et de l’OFFI4 qui permet l’obtention du statut de réfugié (au titre de l’asile). Ce statut conditionne l’ouverture des droits sociaux (CMU, RSA, prestations familiales, aides au logement ... ) et autorise les réfugiés à travailler en France. « Cette marche vers l’autonomie ne peut être que progressive, confie Martine Chauvin, coordinatrice du comité du consistoire et du diaconat du Plateau5 qui a accueilli en mars dernier, une famille de six réfugiés syriens. Les projets à long terme sont encore difficiles à imaginer pour la famille. L’ avenir se limite pour le moment à l’obtention de l’asile, à l’insertion scolaire des enfants et à l’acquisition des droits. Ce premier temps d’accueil reste avant tout un temps pour se poser et commencer à se reconstruire. Les projets viendront sans doute progressivement, avec le temps. »

FOCUS : COMITÉ D’ACCUEIL DE VINSOBRES

Organisation d’un concert de soutien pour l’accueil d’une famille de réfugiés à Vinsobres

Parmi les initiatives mises en place par les comités locaux, nous pouvons citer le concert de soutien organisé par le comité d’accueil de Vinsobres, un petit village de la Drôme, qui s’apprête à recevoir une famille de réfugiés. Le concert qui s’est tenu le 6 avril dernier était destiné à récolter des fonds qui seront redistribués à la famille accueillie. « Cela lui permettra de faire face en attendant qu’elle puisse percevoir les aides auxquelles son statut de réfugié lui donne droit », explique Jean-Claude Boudeaux, président du comité
d’accueil de Vinsobres.

Une initiative couronnée de succès puisque la petite salle des fêtes du village était tout juste assez grande pour accueillir les 120 personnes qui avaient fait le déplacement.

Un second concert est prévu le 14 juin prochain.


Quelles suites pour l’action de la FEP ?


L’accueil des réfugiés va se poursuivre tout au long de l’année 2015. Dès la fin du mois de mai, une famille de 12 personnes irakiennes sera accueillie à Strasbourg, suivie par 20 réfugiés d’origine kurde. Parallèlement, la FEP constitue une seconde liste d’hébergement de 55 places qui sera prochainement adressée au ministère de l’Intérieur. Les places disponibles dans les grandes villes telles que Lyon, Marseille ou Paris font défaut, la FEP va donc se concentrer sur la recherche d’hébergements dans ces villes très demandées par les réfugiés, car ils y ont le plus souvent de la famille. Enfin, la Fédération va renforcer son plaidoyer et continuer à œuvrer pour obtenir des pouvoirs publics qu’ils s’engagent à accueillir un plus grand nombre de réfugiés syriens que les 500 annoncés pour 2015 par le président de la République et qui semble bien peu, compte tenu de l’ampleur de la crise.

________________

Notes

1 Le comité des appels d’urgence du protestantisme : cellule d’urgence qui se réunit en cas de crise majeure frappant un pays (catastrophe naturelle, guerre, famine, épidémie, etc.) pour mettre en place un soutien financier, institutionnel, humanitaire d’urgence et spirituel. Le comité des appels d’urgence est composé des responsables de la FPF, du Defap - Service protestant de mission, de la FEP et de la Fondation du protestantisme.

2 Mission populaire évangélique de France (MPEF), membre de la FEP

3 Office français de protection des réfugiés et apatrides

4 Office Français de l’Immigration et de l’Intégration

5 Le comité du Plateau regroupe le diaconat et le consistoire de Chambon-sur-Lignon, Le Mazet et Saint-Agrève


Source: FPF/Entraide protestante

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"