Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.05.2015   Retour à l'aperçu

COE: le secrétaire général prêche à Washington lors des commémorations du génocide

[Credits] Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a fait une prédication lors du service œcuménique organisé le 7 mai à la Cathédrale nationale de Washington, aux États-Unis, pour les commémorations du centenaire du génocide arménien.

L’événement, intitulé «Les saints martyrs du génocide arménien: une prière pour la justice et la paix», a rassemblé des milliers d’invités et de responsables de différentes religions en souvenir des personnes emportées par le génocide et en signe de gratitude pour la régénération de la vie pour les rescapés et les personnes qui les ont aidés.

Présidé par Sa Sainteté Karékine II, catholicos de tous les Arméniens, et Sa Sainteté Aram Ier, catholicos du Saint-Siège de Cilicie, l’événement s’est déroulé en présence du vice-président des États-Unis, Joe Biden, et du président arménien, Serge Sargsian.

L’année 2015 marque le centième anniversaire du début du génocide arménien, qui, selon les estimations, aurait coûté la vie à 1,5 million d’Arméniens sur le territoire de l’Empire ottoman entre 1915 et 1923. Avec un message de sensibilisation, de gratitude et d’unité, le service œcuménique a été le point d’orgue de trois jours de services religieux, d’expositions et de concerts, avec une cérémonie de remise de prix, sous l’égide de la Commémoration nationale du centenaire du génocide arménien, projet des Églises apostoliques arméniennes d’Amérique.

Le pasteur Tveit a profité des célébrations du centenaire pour appeler à «faire front commun pour combattre et nommer les crimes contre l’humanité» aujourd’hui dans le monde.

Exhortant son audience et les gouvernements du monde entier à dépasser le débat sur le nom que l’on donne à la violence, le pasteur Tveit a dit: «Avec ces commémorations, nous devrions avoir passé le stade où les États – y compris mon propre pays, la Norvège – débattent pour savoir si ce qui est arrivé aux Arméniens en 1915 devrait porter le nom que notre sens moral commun lui donne: un génocide.»

Nous devrions voir les victimes du génocide sous l’angle de leur importance globale pour l’ensemble de l’humanité, a-t-il ajouté.

«Nous les commémorons non seulement en tant que témoins d’une mort cruelle, mais aussi en tant que témoins de la vie. Ils ont rendu un témoignage de la dignité et du sens de la vie avant de mourir. Aujourd’hui, leurs témoignages nous appellent nous à devenir des témoins de la vie parmi le péché et la mort à notre époque», a-t-il dit.

Attirant l’attention sur la violence généralisée en Syrie et au Moyen-Orient, au Soudan du Sud et ailleurs, le pasteur Tveit a noté que «nous vivons dans un monde qui est confronté à un degré inégalé de brutalité, de crimes contre l’humanité, de systèmes injustes, de pauvreté et de manque de capacité et de volonté à surmonter les conflits par des processus politiques et diplomatiques.»

Pourtant, faisant allusion aux récentes violences aux États-Unis, le pasteur Tveit a déclaré que tous les pays, même celui qui est devenu «un foyer pour de nombreux individus qui, venus du monde entier, cherchaient un abri», sont mis en demeure de témoigner de la vie et de l’espérance. «Nous entendons les mêmes espoirs de justice et de paix provenir de ce pays, de villes comme Ferguson et Baltimore. Toutes les vies comptent!»

Pour le pasteur Tveit, l’histoire devrait nous avoir appris à assumer nos responsabilités: «Il est temps pour nous d’être bien plus que de simples spectateurs observant le péché et la cruauté dans ce monde, et de nous tenir aux côtés de ces martyrs et saints pour être des ambassadeurs de la justice et de la paix. En cette période où de nombreux pays dans le monde commémorent aussi les 70 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale, explorons et célébrons ensemble, avec toutes les personnes de bonne volonté, quelles que soient leurs origines ethniques, croyances ou identités, la signification profonde et la richesse de la paix.»

La prédication du secrétaire général du COE à Washington (en anglais)

Le service œcuménique en vidéo

Le discours du secrétaire général du COE lors de la commémoration du centenaire du génocide arménien à Erevan (Arménie) le 23 avril.

08 mai 2015


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"