Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 30.01.2015   Retour à l'aperçu

Connexio: l'actualité diaconale et missionnaire du mois

[Credits] Louise Werder a consacré plus de quarante années de sa vie au service de son prochain dans la République Démocratique du Congo. Elle a atteint l’âge de 94 ans.

Après une vie bien remplie, Louise Werder nous a quitté le samedi 27 décembre 2014 à Lubumbashi (RD Congo), peu avant son 95ème anniversaire. L’enterrement a eu lieu le mercredi 31 décembre 2014 à Mulungwishi.

Durant toute sa vie, Louise Werder s’était mise au service des autres. En suivant l’exemple de Jésus- Christ, elle était remplie d’amour et manifestait beaucoup d’attention pour tout le monde. Malgré sa faiblesse grandissante, et jusqu’à ses derniers jours, elle participait avec beaucoup de joie à la vie quotidienne, tout en étant prête à quitter notre monde.

Louise Werder était née en 1920 à Möriken dans le Canton d’Argovie. Après avoir fréquenté l’école primaire et l’école secondaire, elle a suivi une formation de couturière à Wildegg pour exercer ce métier ensuite durant plusieurs années. Poussée par le désir de venir en aide aux personnes dans le besoin, elle a suivi une formation en aide sociale pour femmes à Zurich. Après ses études, elle a rejoint l’Algérie avec un engagement pour le compte de la Mission féminine méthodiste dans la formation auprès des femmes et des jeunes filles. Malgré la situation rendue dangereuse durant la guerre d’indépendance, elle est restée dans le pays et a travaillé en Kabylie, à Constantine et à Alger. En 1969, elle a été expulsée par la police algérienne, et un an plus tard, elle a été appelée par la mission méthodiste américaine pour femmes à se rendre au Zaïre (République Démocratique du Congo, de nos jours) où elle a vécu et travaillé jusqu’à sa mort.

C’est au Congo qu’elle a connu les débuts de l’ère Mobutu et subie les conséquences de la guerre civile qui a été une des plus grandes catastrophes humanitaires qu’ a connu le monde. Au début de son séjour au Congo, elle a d’abord été active dans le service consacré aux femmes, en enseignant notamment dans une école secondaire. Au Centre méthodiste de Lubumbashi, elle a participé à la création d’un atelier de couture afin de donner une possibilité aux femmes d’assurer leur propre avenir. Un autre projet a particulièrement bien réussi, il s’agit du café « Chez nous » que Louise Werder a ouvert après son départ à la retraite et aujourd’hui encore, ce Café sert près de 200 repas par jour.

Aussi longtemps que la santé le lui permettait, elle a pratiquement passé toutes ses journées dans ce Café. Elle se sentait tellement chez elle, au Congo, que malgré son grand âge, elle ne souhaitait pas retourner en Suisse. L’évêque Katembo et les femmes du Café, qui étaient pour elle comme une famille, l’ont accompagné et entouré de leurs petits soins. Ils ont respecté ses dernières volontés et assuré son enterrement au Congo.

Une célébration d’adieu pour les amis et les proches parents s’est tenue le samedi 24 janvier 2015 à 14h, à la EEM 3x3, Stationsweg 6, CH 5502 Hunzenschwil.

Nouveaux actes de terreur au Congo oriental

Une nouvelle vague de terreur s’est abattue dans les environs de la ville de Béni, dans le Nord-est de la RD Congo. L’évêque Gabriel Unda Yemba de l’EEM au Congo oriental fait état de l’attaque par un groupe de rebelles venant de l’Ouganda sur les villages Kamango, Oicha et Mbwabu. Parmi les victimes, on compte les quatre membres d’une même famille de l’EEM, massacrés à coup de machettes.

L’armée congolaise n’étant pas en mesure d’assurer la sécurité, les habitants de la région, dont beaucoup de femmes et d’enfants, se réfugient dans la proche ville de Béni où les églises méthodistes n’ont plus beaucoup de place pour les accueillir.

Les paroisses font tout leur possible pour aider ces gens et l’évêque Unda demande à ce que l’on prie pour eux. Les besoins urgents concernent essentiellement la nourriture et des abris, car la plupart de ces gens ont perdu tous leurs biens, et n’ont aucun accès à un minimum vital.

Nous vous prions d’inclure dans vos prières nos frères et sœurs au Congo-oriental !

Nouvel évêque pour l’Eglise méthodiste en Bolivie

La Conférence centrale de l’IEMB (Iglesia Evangélica Metodista de Bolivia) s’est tenue durant quatre jours à Cochabamba au mois de décembre. C’est à cette occasion qu’un nouvel évêque et une nouvelle direction d’Eglise (soit un responsable de commission respectivement pour la vie de l’église, pour les services et pour les finances) ont été élus, pour une durée de quatre ans en ce qui concerne l’évêque, et de deux ans pour les responsables des commissions.

Le nouvel évêque, le pasteur Modesto Mamani, était par le passé responsable de commission à la direction de l’église de l’IEMB. Il était également un ancien boursier de Connexio qui avait pu bénéficier d’un post-diplôme en psychopédagogie et d’études supérieures entre 2008 et 2009

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez au travail de Connexio et pour votre soutien, autant par votre engagement personnel que par votre intercession, ou encore par vos dons financiers.

Avec mes chaleureuses salutations,

Carla Holmes, Chargée de communication

Envoi des dons en France:
Par chèque libellé à l'ordre de l'UEEMF - Connexio adressé à:

Madame Pascale MEYER,
7 rue de l’Avenir, F- 67800 Bischheim (avec mention expresse: «Connexio»)


Traduction: E. Fath


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"