Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.02.2015   Retour à l'aperçu

CPDH: Forum international pour l'abolition de la GPA

[Credits] Forum international pour l’abolition de la GPA

« Ce bébé, tu le portes dans ton ventre mais pas dans ton cœur ! », dit une petite fille en regardant sa maman qui lui a déclaré « faire de la Gestation Pour Autrui ».

Ce dessin du dessinateur Tesson, me revient en mémoire chaque fois que je dois parler ou écrire à propos de la GPA. La pseudo générosité affichée par les uns, camoufle bien mal l’exploitation des autres. C’est ce que nous voulons rappeler, à l’occasion de la journée de la femme, le 8 mars prochain, lors d’un forum international pour l'abolition de la GPA, au Palais Brongniart (75002) le dimanche 8 mars de 15h à 18h.

Cette journée donnera la parole à différents experts internationaux - juristes, psychologues, philosophes, économistes, sociologues - pour rappeler les enjeux de la Gestation par Autrui et ses conséquences notamment sur la condition féminine et la marchandisation de l'enfant.
Prolongation du Grenelle de la Famille organisé par « La Manif Pour Tous », cet événement sera l'occasion de rappeler l'impérieuse nécessité d’œuvrer pour l'abolition universelle de cette pratique. Avec d’autres associations, le CPDH veut que le débat reste ouvert dans l’espace public, notre association veut redire, à cette occasion, son attachement au respect de la dignité humaine (inscription au forum, depuis la rubrique AGIR, à la fin de cette lettre).

Franck Meyer
Président du CPDH

INFORMER
Les scandales de la GPA en Thaïlande


Le 14 janvier 2015, six femmes thaïlandaises ont porté plainte contre l’Etat thaïlandais pour récupérer leurs enfants qui avaient été remis aux services sociaux et qui sont actuellement dans un orphelinat. Ces neuf enfants, trois paires de jumeaux, sont nés dans le cadre d’une « Gestation Pour Autrui » (GPA) commanditée par un jeune milliardaire d’origine japonaise. La plainte de ces mamans est fondée sur un manque de soins prodigués aux enfants par les services sociaux thaïlandais, ce que ces derniers démentent. Ces enfants ont été retirés à leurs mères dans le cadre de l’enquête qui a dévoilé le scandale de leurs conditions de naissance, au sein d’un projet « d’enfantement en série » conduit par Mitsutoki Shigeta. Ce milliardaire japonais louait un appartement à Bangkok pour des femmes utilisées comme « mères porteuses » qui ont donné naissance pour lui à au moins 9 bébés.

La douloureuse affaire du petit «Gammy », né d’une mère porteuse en Thaïlande et abandonné par le couple commanditaire australien en raison du handicap du petit garçon (porteur d’une trisomie 21) avait déclenché, l’été dernier, une indignation mondiale puis une enquête officielle par les autorités thaïlandaises sur les cliniques de procréation assistée et sur le commerce de la GPA largement développés à cause d’un grave flou juridique à ce sujet. Cette enquête a mis en lumière « l’usine à bébés » de Bangkok.

Devant tous ces scandales, la junte en place, qui gouverne par intérim, s’est vue contrainte de réagir. Depuis le 20 février, la GPA est possible uniquement pour les Thaïlandais à condition que le couple soit marié depuis au moins trois ans et que l’un des deux membres du couple ait la nationalité thaïlandaise. Le texte interdit également toute publicité de cette pratique.

Tous les trois jours, au moins un enfant arrive en France, né d’une GPA

Une étude européenne présentée devant le Parlement en 2013 avait estimé à 200 le nombre, en France, d’enfants nés grâce à une GPA. Un nombre en augmentation constante : cette même étude estimait ce chiffre à 120 en 2007, 125 en 2008, 150 en 2009 puis 170 en 2010. Selon une enquête du Journal du dimanche (JDD) parue en août 2014, cette pratique a explosé ces dix dernières années à l’échelle mondiale, pour de multiples raisons : les progrès de la médecine dans la fécondation in vitro (FIV), qui permettent par exemple aux couples receveurs de faire porter leur embryon par la mère porteuse, la demande croissante de couples homosexuels masculins, la diminution du nombre d’enfants à adopter dans le monde mais aussi le nombre grandissant de pays autorisant justement la GPA parce qu’ils la considèrent comme une technique comme une autre d’assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA).

PRIER

- Remercions Dieu, car depuis le 20 février dernier, la Thaïlande a interdit la Gestation Par Autrui aux étrangers. Ceci marque très certainement le début d’un recul de cette pratique, dans ce pays.

- Prions pour les parlementaires qui s’opposent à la légalisation de la GPA, afin que leurs arguments soient entendus.

- Prions pour les juges de la cour européenne des droits de l’homme, qui – sous couvert de défense de l’intérêt des enfants – autorisent de fait les pratiques de Gestation Par Autrui
(www.cpdh.info/index.php/vie-naturelle/bioethique/item/1227-l-orchestration-de-la-cedh-pour-enteriner-la-gpa)


AGIR

Participez au forum international contre la GPA et inscrivez-vous en ligne (5 € pour une personne seule ou 8 € pour un couple et entrée gratuite pour les moins de 25 ans) : www.lamanifpourtous.fr/fr/toutes-les-actualites/1602-8-mars-forum-international-pour-l-abolition-de-la-gpa


Le CPDH soutient la pétition « No Maternity Traffic », qui sera remise au conseil de l’Europe le 25 juin 2015, vous pouvez la signer par internet : www.nomaternitytraffic.eu


Source: CPDH Comité Protestant Evangélique pour la Dignité Humaine

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"