Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 26.08.2015   Retour à l'aperçu

COE: de jeunes Congolais artisans de paix grâce à une formation oecuménique

[Credits] Un programme de formation œcuménique du Conseil œcuménique des Églises (COE) récemment organisé à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), a préparé une trentaine de jeunes Congolais à devenir des artisans de la paix alors qu’un conflit sévit dans le pays et que des élections nationales sont prévues prochainement.

Organisée du 4 au 6 août par le programme de Formation théologique œcuménique du COE, la séance de formation a permis aux participantes et participants d’acquérir des connaissances sur des sujets portant sur l’instauration de communautés pacifiques, comme le dialogue intergénérationnel, les rôles sociaux liés au sexe et les modèles culturels qui influencent la résolution pacifique des conflits.

Les jeunes participants et participantes au programme, représentant un vaste éventail d’Églises locales, ont mené une réflexion sur le thème «les jeunes et le témoignage public de l’Église au Congo». C’était la première fois qu’un rassemblement œcuménique était organisé pour des jeunes avec une participation importante des Églises membres du COE en RDC.

Au programme de la formation, soutenue par les Églises membres du COE et des organisations de jeunes en RDC, figuraient des interventions de responsables locaux, comme le père Jean Kazadi, représentant régional du programme du COE Initiatives et plaidoyer œcuméniques pour la lutte contre le VIH et le sida, Délion Kimbulungu, de la Commission nationale électorale indépendante, ainsi que des représentants de la Commission d’intégrité et médiation électorale, qui ont souligné que les jeunes pouvaient jouer un rôle important de médiateurs dans les conflits pendant la période électorale.

Au cours de la formation, Noella Kyamutsongeri, de la Communauté baptiste de Goma, a évoqué les violents affrontements qui ont eu lieu dans sa région d’origine et qui ont brisé des relations autrefois étroites de part et d’autre de la frontière.

«J’ai conscience désormais que l’inimitié entre les Congolais et les Rwandais a été causée par des stéréotypes erronés et de fausses accusations. Nous devons faire preuve de compassion. Peut-être qu’en pleurant ensemble nous pouvons découvrir notre humanité commune et surmonter l’hostilité qui nous divise.»

Les participants et participantes à la formation ont raconté leurs expériences en tant qu’électeurs, expliquant qu’il était possible de mettre au point d’autres modèles d’engagement public pour pouvoir combler les lacunes du processus électoral.

Matou Matunga, de la Communauté presbytérienne de Kinshasa, a dit: «Nous avons appris à devenir des ambassadeurs de la réconciliation dans notre pays et nous savons désormais comment l’œcuménisme peut nous donner la force de prendre position pour la justice et la paix dans la sphère publique.»

Melanie Musawu, de l’Église lumière, une Église indépendante à Kinshasa, a déclaré: «Nous, les jeunes de RDC, devons apprendre à aimer notre propre pays et à lui donner le meilleur de nous-mêmes.»

Les participants et participantes à la formation se sont engagés à diffuser ce qu’ils ont appris dans leurs provinces d’origine et à inviter d’autres jeunes membres d’Églises à rejoindre le Pèlerinage de justice et de paix.

Plus d’informations sur la Formation théologique œcuménique

Les jeunes dans le mouvement œcuménique

Églises membres du COE en République démocratique du Congo

11 août 2015


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"