Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.08.2015   Retour à l'aperçu

Soudan du Sud: les responsables d’Église appellent à mettre fin au conflit

Une écolière en classe dans le camp de réfugiés de Gendrassa, dans l’État du Nil supérieur, au Soudan du Sud. © Alliance ACT/ Paul Jeffrey[Credits] Le Conseil des Églises du Soudan du Sud (CESS) a encouragé toutes les parties au conflit qui sévit dans le pays à signer l’accord de compromis sur la résolution du conflit au Soudan du Sud.

Préparé par l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), l’accord proposé exige l’arrêt du conflit qui déchire le pays.

Dans un communiqué publié le 8 août, des responsables chrétiens représentant des Églises membres du CESS et du Conseil œcuménique des Églises (COE) ont plaidé en faveur d’une intensification des efforts de paix dans le pays, après leur réunion, la dernière semaine de juillet, dans la capitale sud-soudanaise Juba.

«Nous avous toujours appelé à l’arrêt immédiat et inconditionnel des combats. La guerre doit cesser immédiatement. Il n’y a pas de justification morale à cette guerre insensée. Il est inacceptable que des gens continuent à tuer et être tués tandis que leurs élites ferraillent sur des questions de pouvoir, de postes et de pourcentages», ont déclaré les responsables d’Église sud-soudanais dans leur communiqué.

«Nous demandons un cessez-le-feu immédiat et nous prions le groupe «IGAD-Plus» de mettre en place le dispositif de protection et de maintien du cessez-le-feu. Les parties au conflit disposeront ainsi d’une atmosphère propice à des négociations dans un esprit de franchise, de confiance et de sincérité», poursuit le communiqué.

«Nous appelons donc toutes les parties à signer l’accord et à l’honorer en appliquant le cessez-le-feu», ont déclaré les responsables d’Église.

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a manifesté un vif soutien aux positions du CESS. «Leur appel doit être entendu maintenant. Ils parlent au nom de tout un pays, un pays qui traverse une crise grave. Dieu aime chaque citoyen. Le moment est venu de mettre fin à ces morts insensées», a-t-il affirmé.

Le COE soutient depuis les années 1970 – avec ses Églises membres au Soudan et au Soudan du Sud et aux côtés de la Conférence des Églises de toute l’Afrique – les initiatives de paix dans le pays. La Dixième Assemblée du COE, qui s’est tenue en 2013 à Busan (République de Corée), a désigné le Soudan du Sud comme pays prioritaire pour le COE en Afrique, afin de soutenir les efforts de construction du pays.

Le communiqué du Conseil des Églises du Soudan du Sud (en anglais)

Des responsables d’Église du Soudan du Sud appellent de concert à une paix immédiate(Communiqué de presse du COE du 17 avril 2015)

Note du Comité exécutif du COE sur le Soudan du Sud (en anglais)

10 août 2015


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"