Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 29.11.2014   Retour à l'aperçu

Nigeria: la victime d’un enlèvement prie pour Boko Haram

[Credits] Elle dit que Dieu est miséricordieux et pourrait même pardonner aux terroristes.

Canyonville / Chibok - Une des filles chrétiennes enlevées il y a sept mois par le groupe terroriste nigérian Boko Haram (pour qui l'éducation occidentale est un péché), n'a pas abandonné l'espoir d'un dénouement heureux à ce crime.

Les militants islamiques ont enlevé le 14 avril 276 élèves de la ville Chibok (Etat de Borno). 57 d'entre elles ont pu s‘échapper, dont Mercy Paul collégienne de 18 ans. Les autres jeunes filles sont toujours portées disparues sans laisser de trace.

Selon Boko Haram, les jeunes filles sont vendues comme esclaves à des musulmans et forcées de se marier. 163 collégiennes viennent de familles chrétiennes; en général, elles appartiennent à la protestante "Eglise des Frères".

Avec l'aide de l’organisation chrétienne des droits humains «Jubilee Campaign», Paul a pu se rendre aux États-Unis. Elle vit maintenant à Canyonville (Oregon) et termine ses études là-bas.

À la chaine de télévision NBC, elle a dit qu'elle priait pour que les terroristes se tournent vers Dieu et abandonnent toute forme de violence. Dieu est miséricordieux et leur pardonnerait. La Bible rapporte que Dieu pourrait même parler aux gens à travers des rêves. "Jubilee Campaign" a également permis aux autres étudiants de Chibok qui ont échappé à Boko Haram, de se rendre aux États-Unis et de poursuivre leurs études.

Des attaques également contre des musulmans modérés

Le groupe Boko Haram qui a des liens avec le réseau terroriste Al-Qaïda a depuis cinq années procédé à des attaques principalement sur des écoles et des églises. Dans les régions nord du Nigeria et au Cameroun voisin, il veut instaurer un califat pour appliquer avec la brutalité la plus grande la loi religieuse islamique, la charia, et persécuter les autres religions.

Boko-Haram n’hésite pas à s’en prendre à des musulmans modérés. À la date du 28 novembre, des terroristes ont perpétré une attaque à la bombe contre la mosquée centrale de la ville nigériane nord de Kano, où l’on déplore plus de 100 morts. Cette année seulement, Boko Haram a provoqué la mort de plus de 2000 personnes. Sur une population de 169 millions, le Nigeria est musulman à 50 % et 48 % sont membres d’églises chrétiennes. Le reste sont des adeptes des religions traditionnelles.

29.11.2014

Traduction eemni


Source: IDEA ALLEMAGNE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"