Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 21.05.2014   Retour à l'aperçu

De grandes souffrances dans les Balkans

[Credits] Les inondations survenues en Bosnie-Herzégovine, Croatie et Serbie, est une véritable catastrophe. Elles causent des souffrances inimaginables, et il est difficile d'en mesurer les effets à long terme.

Des dizaines de personnes ont perdu leur vie dans les zones inondées de Bosnie-Herzégovine, Croatie et Serbie. Des dizaines de milliers de personnes ont dû être évacuées et ont perdu tous leurs biens. Les dommages directs de cette catastrophe dépassent l’entendement, et il est certainement difficile à ce jour d'en mesurer l'impact à moyen et à long terme sur ces pays déjà économiquement en difficulté. Les forces gouvernementales et les secouristes civils travaillent sans relâche pour aider les personnes les plus touchées et renforcer les barrages le long des rivières de manière à empêcher d'autres inondations.

De fait, les inondations en Serbie se localisent dans le sud-ouest du pays (sud de la Sava), alors que les 14 communautés locales de l'Église évangélique méthodiste se localisent au nord de Belgrade. Il n’y a donc, selon le surintendant Ana Palik-Kuncak aucun dégât connu - à part ici et là des maisons inondées par l’eau de pluie. Mais même les communautés serbes de l’EEM sont grandement touchées. Ana Palik-Kuncak: « Avec les inondations, la situation dans son ensemble est très stressante. Mais les habitants de la Serbie sont très liés entre eux, et il y a une grande unité. La solidarité est grande, et tout le monde fait ce qu'il peut ».

Dans les communautés locales, des vêtements ont été collectés, qui ont été remis à la Croix-Rouge - ainsi que des centaines de bouteilles d'eau. A Sid, près de la frontière avec la Croatie, également quelque 40 lits d'urgence ont été apprêtés pour l’hébergement éventuel de personnes évacuées. Autant que possible, les membres des communautés locales veulent aider financièrement les personnes dans le besoin.

Les habitants de Serbie ont déjà vécu des moments difficiles dans le passé avant même ces inondations. Maintenant, la situation est encore plus difficile pour beaucoup - pour ceux qui ont perdu tous les moyens de subsistance immédiats suite à cette catastrophe. Ce sera aussi difficile, à moyen et à long terme, peut-être, pour ceux qui ont été épargnés plus ou moins par l'eau. Si à la suite de la destruction de grandes zones agricoles, les prix des produits alimentaires augmentent, par exemple, sans qu'augmentent au même rythme les salaires déjà souvent très bas. Connexio, le réseau pour la mission et la diaconie de l'Eglise évangélique méthodiste de Suisse, France et Afrique du Nord, a établi un partenariat depuis de nombreuses années avec les communautés de l’EEM en Serbie et continuera - en particulier dans les moments difficiles - à soutenir leur témoignage concrètement leur ministère.

Tous les dons destinés aux victimes directes ou indirectes de ces inondations seront affectés à cette destination par Connexio.

Source : Secrétariat de l’évêque Patrick Streiff, Zurich


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier ŕ propos des EEM Nouvelles Internationales sont ŕ adresser ŕ:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"