Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 23.01.2014   Retour à l'aperçu

Les Eglises du Moyen-Orient et de Centrafrique donnent des solutions concrètes

[Credits] (Appels à la Communauté Internationale)

Les Églises prennent position sur les conflits en cours, que ce soit en République centrafricaine ou en Syrie. Portes Ouvertes se fait l’écho de l’intervention des Églises en faveur de la paix.

Alors que Genève II aborde la question du conflit syrien et que la Centrafrique s’enlise dans une grave crise, les églises réagissent en publiant leur appel afin d’interpeller la Communauté Internationale et de proposer des solutions pour la paix.
 
Syrie : A destination de Genève II
Propositions de directives pour la paix
Un appel urgent du Conseil Œcuménique des Eglises sur la Syrie

 
Des responsables d’Eglises et des représentants de Syrie, du Conseil des Eglises du Moyen-Orient, du Conseil œcuménique des Eglises, et du Saint-Siège se sont réunis près du lac Léman pour rédiger un appel urgent afin d’interpeller les différents participants de Genève II.  Parmi les directives proposées se trouvent l’impératif de tout faire afin  que la nature multiethnique, multi-religieuse et multiconfessionnelle de la société implique des droits pour tous les citoyens. Découvrez le reste des propositions.
 
Nb : la Syrie est classée en troisième position de l’Index Mondial de Persécution 2014 un index qui recense les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés dans le monde.
 
Centrafrique : Appel de Bangui II
Les responsables d’Eglises Centrafricaines dénoncent l’amalgame
sur les milices anti-balakas

 
L’Alliance des Eglises Evangéliques et la Conférence Episcopale de la République centrafricaine ainsi que le Comité d’experts au nom des églises catholiques et protestantes de République Centrafricaine, représenté par l’avocat maître Bruno Gbiega, président de l’ACAT-RCA, et professeur en droits de l’Homme, ont mis à jour l’appel de Bangui. 
 
L’appel de Bangui II s’insurge de « l’amalgame qui consiste à faire des anti-balakas, une milice chrétienne ». Et de préciser : « Tous les anti-balakas ne sont pas des chrétiens et tous les chrétiens ne sont pas des anti-balakas (…)»
 
Cet appel se veut également très pratique en proposant un ensemble de directives qui pourraient aider à la sortie de la crise. Découvrez l’ensemble de ces propositions.
 
Nb : la Centrafrique est arrivée en 15ème position de l’Index Mondial de Persécution 2014. Cette entrée fracassante est un indice de la fragilité inquiétante de la population chrétienne dans le  pays.
 
Portes Ouvertes, association qui vient en aide aux chrétiens persécutés,  invite l’opinion publique à prendre en considération ces deux appels et à les relayer le plus largement possible.
 
*Le premier appel de Bangui a été lancé le 6 octobre 2013
 


Source: Portes Ouvertes

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"