Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.08.2014   Retour à l'aperçu

Le SEL combat la malnutrition

[Credits] La faim rend malade

Le SEL veut attirer l’attention sur 7 bonnes raisons de partager son pain avec celui qui a faim. Raison n°3 : La faim rend malade.

Malnutrition et maladies infectieuses : un cercle vicieux


La malnutrition prive l’organisme des nutriments nécessaires à son bon fonctionnement et fragilise le corps humain face aux agressions bactériennes ou virales. Mais l’infection, de son côté, fait perdre l’appétit, diminue la capacité de l’organisme à absorber les nutriments et affaiblit le métabolisme : c’est un cercle vicieux.

Malnutrition et immunité

La malnutrition est la première cause au monde d’immunodéficience : la carence en vitamine A serait responsable de la mort de 1,2 à 3 millions d’enfants chaque année dans le monde (source : OMS). Un organisme souffrant de malnutrition est moins apte à se défendre contre une infection.

On estime que le taux de mortalité du paludisme est proportionnel au degré de malnutrition de la personne (source : Katona P. et Katona-Apte J., The Interaction between Nutrition and Infection). Chez un enfant, la rougeole est susceptible d’exacerber n’importe quelle carence nutritionnelle présente dans l’organisme et les enfants déjà carencés en vitamine A sont exposés à un bien plus grand risque de mourir de la rougeole.

Des solutions existent !

Si la faim rend malade, on peut dire inversement qu’un apport nutritionnel adéquat, par exemple un supplément en vitamines A, D ou E, ou en zinc, renforce les défenses immunitaires ou réduit la durée ou l’intensité de certaines maladies. Un supplément en zinc réduit la durée et l’intensité et de la pneumonie ou des maladies diarrhéiques chez les enfants et limite ainsi le retard de croissance dû aux diarrhées sévères.

Le SEL finance des projets de soutien alimentaire (Ticket-Repas) avec des partenaires locaux chrétiens dans des pays en développement. Le but premier de ces partenaires est de lutter contre la malnutrition, mais leur budget comprend souvent aussi une ligne de prise en charge des soins de santé des enfants. Découvrez la campagne du SEL sur http://partagetonpain.com/


Source: SEL

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"