Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 29.11.2013   Retour à l'aperçu

FÉDÉRATION PROTESTANTE DE FRANCE : ORIENTATIONS ET PERSPECTIVES

[Credits] François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France (FPF) décline sa vision pour la Fédération protestante de France en quatre orientations et en actions associées en vue de 2017, prochain rendez-vous de « protestants en fête » et « 500e anniversaire de la réformation»

1. Renforcer le lien fédératif :
« rassembler pour élargir la grande famille protestante de France dans sa belle diversité évangélique, baptiste, pentecôtiste, luthérienne et réformée, pour un meilleur témoignage commun dans nos églises et dans la société ».

- Chaque église, communauté, institution, oeuvre ou mouvement doit se sentir pleinement partie prenante du projet fédératif, tant au plan national que régional ou local au travers des pôles fédératifs, par la mise en oeuvre de projets communs et d’interpellations réciproques sur les sujets théologiques, éthiques et sociaux.

- La FPF doit optimiser la visibilité, l’audience et la lisibilité de la vie fédérative pour ses membres et pour la société par une communication active et présente.

2. Etre présent dans la société : « Par la prière qui engage et les actions qui témoignent il nous faut protester notre foi. Protester c’est-à-dire attester de cette espérance dans la cité en nous tenant au service de ceux qui nous sont confiés (…) lutter contre la pauvreté, l’exclusion, contester l’injustice ».

- Valoriser cette vocation par le travail actif des communautés, oeuvres et Mouvements d’entraide membres de la FPF en témoignant par des actions de solidarité.

- La commission Église et société se saisira des grands sujets éthique ou d’actualité et invitera le conseil à se saisir des questions qui le concerne

- La dimension internationale illustre que la FPF s’inscrit dans une réalité mondialisée, l’enjeu est de manifester sereinement que le protestantisme français est présent dans le réseau protestant.

3. Porter avec d’autres un message de paix et de justice par le dialogue et la rencontre : « il nous faut encore inventer des occasions de reconnaissance et de réconciliation entre chrétiens de toutes confessions, entre croyants et incroyants, afin de porter un message de paix et de justice dans un monde trop souvent déchiré et violent ».

- Par le service oecuménique, en perpétuant la tradition de dialogue entre chrétiens mais aussi de dialogue entre protestants. Celui-ci devra tenir compte de la dimension interculturelle et internationale de la situation des églises protestantes en France, Mosaic ayant ici toute sa place.

- Par le maintien et le renforcement du dialogue interreligieux, tenant compte de la réalité spirituelle diverse et complexe qui est celle de notre monde.

Reformuler toujours plus clairement ce qu’être chrétien signifie dans le langage d’aujourd’hui : « dans l’horizon de ce demi millénaire de la réformation, afin que l’évangile de Jésus Christ soit mieux entendu par nos contemporains »

- un service biblique au coeur de cette démarche.

- un rendez-vous en 2017 qui devra refléter la diversité confessionnelle, spirituelle et ecclésiale de la FPF et porter le projet dans ses multiples dimensions : oecuménique, internationale, commémorative et festive.

Le premier éditorial du président : Confiance contre désarroi

Un premier édito en deux mots, deux mots concurrents : le désarroi et la confiance - Désarroi, un vieux mot pour dire dérangement, désordre, trouble et confusion.

Et même inquiétude : le monde est en effet incertain et violent, et le désarroi, prétexte à des abandons, des dépressions, des lâchers prise, des trahisons parfois. Mais il n’est pas le seul horizon pour nos vies blessées et nos esprits fragiles. Il peut être contré et converti !

Un autre regard permet en effet de tracer de belles perspectives : perspectives œcuméniques contre enfermement identitaire : c’est l’assemblée du COE  en Corée du Sud, à Busan, qui nous rappelle cela,  quand il est si facile de rester dans une posture de dénonciation des erreurs, des lenteurs ou des hésitations de tel ou tel partenaire ; perspectives laïques : et c’est le programme Agapan.fr qui nous redit que la société française n’est pas si hermétique à la foi quand elle sait mettre en œuvre un enseignement intelligent du fait religieux ; perspectives solidaires : et c’est vos réponses aux appels de détresse que la FPF et la Fondation relaient sur le site au bénéfice de ceux qui sont frappés par le malheur, Haïti, Philippines ; perspectives européennes : et c’est cette mémoire de 1914 qui nous obligera cent ans après à regarder autrement le chemin parcouru entre la France et l’Allemagne, et y découvrir tant de promesses réalisées et tant de défis.

Mais quel est le secret de ce regard ? Ou plus exactement qui illumine ce regard et toutes ces perspectives ?

La confiance. La confiance en Christ ? Oui, ou plus exactement la confiance que Christ place en nous. La fides christi, la foi-confiance du Christ qui sauve de tout désarroi et de toute confusion.
François Clavairoly

Photo : Les membres du conseil de la Fédération protestante de France le 26 octobre 2013


Source: FPF Protestants.org

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"