Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 06.07.2013   Retour à l'aperçu

Actu: Que l’A.M.O.U.R. revienne !

[Credits] JP Waechter

Retour en force de l’objection de conscience ! Ce billet paraît dans deux revues simultanément : le mensuel mennonite Christ Seul et le mensuel méthodiste En route. En avant-première pour les lecteurs d’EEMNI.

Dès l’origine


Pour un croyant, l’obéissance à l’injonction divine ne souffre pas d’exception ni de contournement : L’obéissance vaut mieux que les sacrifices des animaux les plus gros. Oui, refuser d’obéir, c’est aussi grave que de consulter les devins. Résister au SEIGNEUR, c’est aussi grave que d’adorer les faux dieux (1Sa 15.22-23 PdV). Pour avoir enfreint cette règle capitale, Saül a été déchu de la royauté.

Apôtres

Plus tard dans le temps, les premiers disciples préféreront essuyer les foudres du pouvoir que de désobéir en leur âme et conscience à leur Dieu : Jugez vous-mêmes s’il est juste devant Dieu de vous obéir à vous plutôt qu’à lui. Quant à nous, nous ne pouvons pas renoncer à parler de ce que nous avons vu et entendu, s’écrie leur porte-parole, Pierre (Ac 4.19-20).

Martin Luther

En en 1521, un autre objecteur de conscience gagnera en célébrité quand, face à la Diète de Worms, il refusera de se rétracter au nom de sa conscience : « Voici, à moins qu’on me convainque par des attestations de l’Écriture ou par d’évidentes raisons,… je suis lié par les textes scripturaires que j’ai cités et ma conscience est captive des paroles de Dieu ; je ne puis, ni ne veux me rétracter en rien, car il n’est ni sûr ni honnête d’agir contre sa propre conscience. Je ne puis autrement, me voici, que Dieu me soit en aide »2. Martin Luther est assurément un cas d’école en matière d’objection de conscience.

Louis Lecoin

En France, on doit à un anarchiste Louis Lecoin d’avoir obtenu en 1963 au bout d’une longue lutte la reconnaissance d’un statut légal à l’objection de conscience : pour motifs de conscience, un jeune appelé avait dès lors le droit d’accomplir un service civil à la place du service militaire. J’en ai bénéficié personnellement et ne regrette pas les deux années d’engagement alternatif. Pour la petite histoire, je suis entré en ce temps-là en relation avec l’association créée au sein de l’Église mennonite regroupant des objecteurs de conscience, à savoir l’association A.M.O.U.R1.

Et aujourd’hui

Les changements sociétaux successifs homologués par la loi pourraient mettre au cas échéant dans l’embarras un nombre croissant de citoyens et les obliger à invoquer la clause de conscience, dès lors que ces lois contreviendraient aux exigences de leur conscience.

Professionnels de santé

Pour donner un exemple, les professionnels de santé qui se réclament de la foi chrétienne sont ainsi quotidiennement confrontés au devoir de refuser d’accomplir ou de coopérer à des avortements. Jugeant ces actes en contradiction absolue avec le droit inviolable à la vie tout en étant parfaitement légaux, ils invoquent alors une clause de conscience en matière d’avortement3. L’État leur reconnaît en théorie le « droit d’opposition »4, mais dans la pratique compromet souvent tout «recours à l’objection de conscience», constate « Liberté politique ».

Les maires

Avec la promulgation de la loi sur « le mariage pour tous », c’est au tour des maires de devoir monter au créneau. Après leur avoir promis la clause de conscience, le président François Hollande est revenu sur sa promesse le lendemain. À ce jour, le maire qui refuserait d’unir deux hommes ou deux femmes s’exposerait à des peines très sévères. Dans sa lettre adressée au président, le maire de la petite commune d’Arcangues invoque sa liberté de conscience garantie par la constitution pour ne pas procéder au mariage de deux personnes homosexuelles. Sera-t-il le « Louis Lecoin » du 21e siècle qui vaudra aux maires opposés au mariage pour tous le droit à l’objection de conscience ?

Résistance et vigilance

La liberté de conscience est un acquis chèrement acquis dans nos démocraties, mais aisément remis en cause. Chaque génération a le devoir de veiller au maintien de ce droit essentiel à l’objection de conscience.

Il en va de la paix sociale dans notre pays, de la dignité de la personne humaine, alors ensemble RÉSISTONS, ensemble VEILLONS.

Notes
1 Abréviation de «Alliance mennonite des objecteurs de conscience unis par le Ressuscité».
2 Martin Luther, Oeuvres, T.II, Genève, Labor et Fides, 1966, pp. 313-316.
3 Articles L. 2212-8 et L. 2213-2 du Code de la santé publique
4 L’État reconnaît le « droit d’opposition » dans certains cas précis où des valeurs fondamentales sont en jeu.


Source: En route

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"