Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 24.12.2013   Retour à l'aperçu

Messages de Noël

[Credits] A la veille de Noël, nous diffusons les messages de Noël émanant de diverses personnalités religieuses. Chacun à sa manière attire l’attention sur l’importance pour le monde entier de Jésus-Christ, parole faite chair venue habiter parmi nous, Dieu avec nous, Emmanuel : la parole est donnée successivement au Pasteur Olav Fykse Tveit, Secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises, au Conseil d’Eglises chrétiennes en France et enfin à la pasteure Ruth Gee, présidente de l’Eglise méthodiste de Grande Bretagne.

Message de Noël 2013 du secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises

L’aube d’une nouvelle espérance


Dans les récits de la Nativité que nous lisons dans le Nouveau Testament, d’humbles bergers surveillent leurs troupeaux la nuit, tandis que de sages érudits, voyageant en Orient, regardent le ciel en cette même nuit et discernent quelque chose de nouveau dans la marche des étoiles. Tous sont ouverts à l’événement qui s’annonce, à l’idée de voir quelque chose, quelqu’un qui apporte l’espérance au monde.

La nuit est un temps de contemplation des jours passés, un temps où on exprime des attentes, où on se prépare à ce que Dieu apportera à l’aube nouvelle.

L’évangéliste Jean commence son récit avant le lever du soleil le tout premier jour. Au commencement, nous dit-il, le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu – le Verbe de vie et de lumière, le Verbe éternel qui continue à briller et ne sera jamais vaincu par les ténèbres.

L’Évangile de Luc rapporte une série d’épisodes conduisant à la naissance de Jésus. Tôt dans le récit, Zacharie – père de Jean le Baptiste – prononce une prophétie, un chant d’espérance qui s’élève vers le ciel et se conclut par ces mots:

C’est l’effet de la bonté profonde de notre Dieu; grâce à elle nous a visités l’astre levant venu d’en haut.
Il est apparu à ceux qui se trouvent dans les ténèbres et l’ombre de la mort,
afin de guider nos pas sur la route de la paix. (Luc 1,78-79)

Dans l’Écriture Sainte, la lumière est un symbole de l’action de Dieu qui nous guide dans notre pèlerinage de foi:

Ta parole est une lampe pour mes pas, une lumière pour mon sentier.
(Psaume 119,105)

En toute honnêteté, nous, femmes et hommes mortels, avons besoin d’être conduits par Dieu pour trouver le chemin de la paix et de la justice, de la réconciliation et de la vie en abondance. Nous avons besoin de la lampe de la Parole de Dieu pour guider nos pas sur les voies de Dieu.

Ainsi, à la récente 10e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises à Busan, République de Corée, nous avons joint nos voix dans la prière répétée qui constituait le thème de l’Assemblée: «Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix».

L’une des images que nous rapportons de Busan est celle d’un pèlerinage. Nous avons voyagé symboliquement dans les services de prière commune, les ateliers et les délibérations institutionnelles, et nous avons voyagé concrètement lors des visites du week-end, en parcourant de long en large la République de Corée, des côtes du sud aux abords de la zone qu’on appelle fallacieusement «démilitarisée», entre la Corée du Sud et la Corée du Nord.

Nous nous sommes rendu compte que la voie de la justice et de la paix doit surmonter la frontière tracée au cœur de la Corée, ainsi que les nombreuses murailles d’hostilité qui divisent les nations, les cultures, les classes et les familles. En tant qu’Assemblée, nous avons exprimé notre préoccupation particulière pour les personnes déplacées, les réfugiés et les migrants, pour des régions telles que le Moyen-Orient et l’Afrique des Grands Lacs, en particulier le Congo, et nous avons condamné la politisation de la religion comme moyen de tenter de justifier la violence.

Et surtout, nous avons lancé une invitation à toutes les personnes de bonne volonté en leur demandant de se joindre à nous dans le pèlerinage vers la paix juste partout dans le monde. Nous avons l’intention de cheminer ensemble et, dans notre voyage commun, de manifester notre unité et notre amour les uns pour les autres.
Inspirés par les bergers et les mages, nous voulons chercher le Prince de la paix en des lieux inattendus, même si, pour certains, ce ne sont pas les «bons».

Que la bénédiction de Noël soit sur vous, et que l’astre levant venu d’en haut visite le monde entier!

Pasteur Olav Fykse Tveit
Secrétaire général
Conseil œcuménique des Églises

Ce message, lu par le pasteur Olav Fykse Tveit, est disponible en anglais en version audio

********

Message de Noël du Conseil d’Églises chrétiennes en France


« Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » (Luc 2,12)

« Il s’agit de la parole de vie » (1 Jean 1b)

Le nouveau-né de Bethléem est la Parole de vie envoyée pour faire route fidèlement avec nous. Depuis l’aube des temps cette Parole de vie féconde l’histoire et transforme l’humanité. Par son amour Dieu choisit de naître dans l’humilité et ouvre ainsi un avenir d’espérance. Que nous puissions, tous ensemble, à sa suite, être des hommes et des femmes qui mettent leur confiance dans sa parole et sa promesse.

Aujourd’hui, cette Parole de vie est en contraste complet avec les flots de mots qui nous submergent : des paroles qui ne donnent ni vie, ni sens, ni avenir ; des paroles qui virevoltent mais qui n’accrochent pas. Trop souvent un déchaînement de paroles stigmatise l’autre avec des agressions verbales et racistes. Nous ne nous reconnaissons plus dans une parole publique qui se contredit et qui ne se concrétise pas par des actes.

En cette fête de Noël, Jésus-Christ, Parole de vie, vient dans le monde au milieu des joies et des détresses de notre époque. Cette Parole résonne avec amour : elle gémit pour la paix avec les réfugiés syriens, elle prend le chemin de l’engagement avec les exclus de nos cités, elle chuchote le réconfort et la réconciliation aux oreilles des personnes aux prises avec la violence en Centrafrique, en Irak, en République démocratique du Congo, en Égypte…

Jésus-Christ est la Parole de vie dans laquelle nous nous retrouvons, Il est la réponse à nos attentes, Il élève les petits, Il relève ce qui était perdu, Il apporte la paix. Il appelle les chrétiens de toutes les Églises à une écoute véritable de Dieu et à une solidarité avec tous les hommes : les plus démunis, les plus pauvres, les plus indifférents. L’amour humble et transformateur du nouveau-né de Bethléem se répand dans le monde par le témoignage d’hommes et de femmes qui vivent habités de sa promesse.

Ensemble mettons-nous en route pour annoncer la bonne nouvelle d’une parole de vie pour l’humanité de notre époque contemporaine : une espérance nous est offerte, un avenir nous est ouvert, un Sauveur nous est donné.

Paris, le 19 décembre 2013

Pasteur François CLAVAIROLY
Métropolite EMMANUEL
Mgr Georges PONTIER
co-présidents

**********

La Présidente de l’Eglise méthodiste de Grande Bretagne célèbre la générosité de Dieu dans le message de Noël à l'église


La pasteure Ruth Gee, présidente de l'Eglise méthodiste de Grande Bretagne, a appelé le peuple méthodiste à célébrer la générosité de Dieu en étant des disciples généreux.

Son message a également indiqué aux gens comment répondre à «l'amour généreux de Dieu offert à tous ».

«Nous devons répondre en étant des disciples généreux», dit-elle. «Nous pouvons être généreux avec notre temps, le temps passé avec Dieu et le temps passé avec les autres. Ce n’est que si nous passons du temps avec Dieu que nous parviendrons à mieux connaître Dieu».

Extraits de son message

... A minuit, la veille de Noël, dans beaucoup de nos églises, une bougie centrale sera allumée dans la couronne de l'Avent. La bougie blanche symbolise la naissance de Jésus, la lumière du monde. Ceci est le début de Noël. C'est le moment où nous nous souvenons de ce qui suit: «Le Verbe s'est fait chair et a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire ». Il n’y a rien de plus réel que cela. En Jésus, nous voyons, et nous rencontrons, le créateur de l'univers, l'artiste qui tisse la trame de notre être. Telle est la réalité que «Dieu est avec nous».

Dieu est avec nous - C’est vraiment passionnant et impressionnant? Dans toute l'agitation de la fête, n'oubliez pas d'être excité. Noël n'est pas seulement pour les enfants! Célébrez la naissance de Jésus, et partagez aussi largement que vous le pouvez la bonne nouvelle de l'amour généreux de Dieu. Célébrez et partagez l'amour généreux de Dieu qui a envoyé son fils unique afin que nous puissions connaître le Père par l'Enfant. Célébrez et partagez l'amour généreux de Dieu qui nous materne, désire ardemment essuyer nos larmes, et nous nourrir de sorte que nous puissions devenir les personnes que nous sommes censés devenir.

Je me rappelle très clairement la première fois que je tenais chacun de mes enfants dans mes bras. Je me souviens de l'immense amour que je ressentais pour eux et j'espérais qu'ils allaient m'aimer aussi. Je ne pouvais pas exiger leur amour, je n'avais pas le droit, mais j’en rêvais. Si vous vous agenouillez à la crèche à Noël et regardez dans les yeux de l'enfant, vous pouvez constater que vous êtes remplis d'amour et vous découvrirez peut-être un désir pour l'amour généreux de Dieu?

L’amour généreux de Dieu est offert à tous et appelle une réponse de notre part. Comment pouvons-nous y répondre?

Nous devons y répondre en étant des disciples généreux .. Nous pouvons être généreux avec notre temps, le temps passé avec Dieu et le temps passé avec les autres. Nous ne serons portés à mieux connaître Dieu que si nous passons du temps avec Dieu. A quel point sommes-nous généreux dans le temps que nous passons dans la prière? Je trouve qu'il est trop facile de bâcler la prière ou d'être distrait par d'autres choses valables, qui perdent elles-mêmes de leur valeur si elles ne sont pas fondées dans la prière.

Nous pouvons aussi être généreux avec nos ressources, nos dons et nos compétences tout comme notre argent. Et nous pouvons être généreux avec notre amour, l'amour de Dieu et l'amour des autres quand nous nous engageons, que nous répondons aux besoins et relevons les défis dans la société.

En tout cela, nous sommes remplis de joie. Nous sommes remplis d'une joie profonde et réelle de ceux qui savent qu'ils sont aimés et appréciés au-delà de toute mesure. Lorsque nous avons cette joie réelle dans nos vies, nous devons célébrer et nous devons partager.

Je prie pour que vous ayez tous un joyeux Noël, paisible et béni et que vous trouverez l'espace et le temps de vous mettre à genoux devant la crèche, de fixer profondément les yeux de Jésus et d'entrevoir la gloire de Dieu. Et vous saurez que Noël est réel.

Traduction eemni


Source: COE / protestants.org / Eglise méthodiste de Grande Bretagne

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"