Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.12.2013   Retour à l'aperçu

Commentaires après le décès de Nelson Mandela

[Credits] Les réactions sont nombreuses du côté des personnalités chrétiennes après le décès de Nelson Mandela. Nous en avons sélectionnées quelques unes qui sont autant d’hommages à cette icone de la réconciliation.

Le modérateur de l’Église Unie commente le décès de Nelson Mandela

Alors que le monde entier pleure la mort de Nelson Mandela, le modérateur de l’Église Unie du Canada, le pasteur Gary Paterson, fait une réflexion sur la vie de Mandela et l’héritage qu’il laisse.


« L’occasion nous est donnée de nous rappeler l’homme – sa détermination à confronter l’injustice de l’apartheid, son engagement pour la liberté et l’égalité, sa capacité de résilience au cours des 27 années passées en prison et sa sortie, l’âme intacte, prêt à pardonner et à s’engager sur un chemin de réconciliation, tout en persuadant les autres de le suivre dans cette voie », commente le modérateur.

« En ce moment, écrit le modérateur Paterson, nous sommes invités à rendre grâce pour la vie de Nelson Mandela – non seulement pour louer ses actes, mais pour la détermination qu’il devrait nous inspirer à entreprendre une pareille quête d’intégrité, pour nous-mêmes et pour l’entité politique. »

Evêque Rosemarie Wenner, présidente du Conseil méthodiste uni des évêques

« Nelson Mandela a mis sa foi en action. Même 27 ans de prison n’ont pas pu l'empêcher de rester ferme dans la foi, convaincu que tout le peuple de Dieu était appelé à vivre les uns avec les autres dans la paix et la dignité, peu importe la couleur de la peau » -. Évêque Rosemarie Wenner (Allemagne), présidente du Conseil méthodiste uni des évêques de l’Eglise méthodiste unie.

François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France

Nelson Mandela aura marqué l'histoire de son pays mais aussi la nôtre.


Chacun le reconnaît avec une certaine gravité.

Et sa lutte victorieuse contre l' apartheid aura été celle de tous ceux qui combattent contre l'injustice et la violence, y compris, parfois, et avec courage, au nom de l'Évangile. On se souvient avec gratitude et respect de tels exemples. On se souvient aussi du mot d'ordre de la dernière assemblée du COE de novembre dernier, en Corée du Sud: "Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix". Voici donc un homme qui aura sans nul doute été conduit.

L' histoire ne s'arrête pas, avec la mort d'un grand homme. La violence et l'injustice font d'autres victimes, en ce moment, même, alors que Noël crie silencieusement dans la nuit.

Témoignons sans cesse là où nous sommes placés et conduits, car la paix et la justice attendent inlassablement leur roi.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"