Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.08.2013   Retour à l'aperçu

Dr Julio de Santa Ana: hommage au pasteur Emilio Castro

[Credits] Voici le message qu’a apporté le professeur Julio de Santa Ana au service funèbre du pasteur Emilio Castro (1923-2013) à Genève.

Quelques semaines se sont passées depuis qu'Emilio est parti. Nous présentons, une fois de plus notre sympathie à Ruth et à Emilio Ariel et à leurs familles. Nous éprouvons des sentiments de tristesse partagés avec vous ici réunis, car il était un ami cher. Il ne se trouve plus physiquement parmi nous: ses cendres sont à côté de Gladys, qu'il a tant aimée.

Mais l'absence en termes physiques ne veut pas dire qu'il ne soit pas toujours présent parmi nous. Moi, ainsi que ma femme Violaine, nous ne pouvons oublier qu'Emilio nous a guidé lorsque nous étions membres du mouvement d'étudiants chrétiens. Nous lui devons beaucoup. Il restera pour jamais auprès de nous, dans nos souvenirs.

Il était pasteur avant toute autre chose. Infatigable, il nous a apporté à tout moment son soutien, son conseil, chaque fois que nous avions besoin. Et il a été le pasteur qui nous a mariés! Nous allions l'entendre chaque dimanche à l'Eglise. Même si quelques fois nous avions des opinions différentes , après avoir dialogué avec lui. nous avions le sentiment qu'il avait ouvert de bons chemins pour poursuivre notre marche en avant.

Emilio Castro appartenait à ces communautés méthodistes qui pouvaient dire à l'unisson avec John Wesley: "Si ton coeur est comme le mien, viens et donne moi ta main pour continuer à marcher ensemble". Même avant de commencer sa formation théologique, il avait été un ambassadeur de la réconciliation. Nous avons déjà mentionné sa participation aux groupes oecuméniques d'étudiants. Mais il faut mentionner aussi son service, témoignage et sa contribution au Conseil Oecuménique des Eglises. Avant the venir à Genève, il a donné le meilleur de lui-même à la cause de l'unité des Eglises Protestantes en Amérique Latine. J'ose dire que l'on peut comprendre le sens qu'a pris le Conseil des Eglises d'Amérique Latine à partir du service qu'Emilio Castro a rendu aux Eglises de la région pendant la période qu'il était Secrétaire Général d'UNELAM.

L'engagement pour la réconciliation comporte risques inévitables, qu'Emilio a vécu. Il était un membre actif de la Fraternité Juive-Chrétienne. Sa participation dans la Conférence Chrétienne pour la Paix (dont il a été le Vice Président de 1964 jusqu'à l969) en est un autre exemple. Il a exercé le service, le ministère de la réconciliation au cours des conflits qui commençaient à prendre de l'ampleur en Uruguay, son pays, quand les forces réactionnaires s'opposaient aux secteurs populaires. Avec le Père Asiaín Márquez, un jésuite, Castro voulut arrêter ce processus de confrontation, et à faire comprendre que la dialogue et la tolérance sont nécessaires, surtout quand le but est de construire la paix et la justice en liberté. Cet engagement lui a coûté la prison. Ceux qui ont été incarcérés au même temps qu'Emilio, s'étonnaient de ce que, dans ces conditions très dures, il ne cessait d'entonner des cantiques.

Emilio: merci pour ta présence, ton ministère, ton service à la cause de l'unité, ton engagement pour la réconciliation, et ton témoignage du Royaume de Dieu.

Julio de Santa Ana
le 31 mai, 2013


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"