Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 31.10.2012   Retour à l'aperçu

Cyclone: Comment les chrétiens réagissent à «Sandy»

[Credits] Implication des Églises et des organisations caritatives - Une chance pour l'Evangile

- Après le passage de l'ouragan Sandy dans les Caraïbes et sur la côte est américaine, les églises et les organisations chrétiennes viennent en aide aux victimes.

Un problème: des bâtiments d'église et des entrepôts des organismes de bienfaisance ont été partiellement inondés, notamment à New York et dans le New Jersey. Des communautés chrétiennes recherchent des familles en détresse. Les victimes n’ont pas seulement besoin d’aide matérielle, mais aussi souvent d’accompagnement pastoral.

En Haïti et à Cuba, que Sandy a frappés précédemment, des chrétiens s’engagent dans la reconstruction. Dans toutes les détresses, les missions évangéliques et les organismes de secours y voient là une chance de partager l'Evangile.

Sandy dévaste tout à son passage

Le cyclone a fait initialement irruption le 25 Octobre engloutissant les États des Caraïbes, Haïti et Cuba, provoquant 65 victimes. Rien qu’à Cuba, quelque 20.000 maisons ont été détruites. Sur​la côte est des États-Unis, le 29 et 30 Octobre, 50 personnes sont mortes, la plupart par la chute d'arbres et de branches.

Au moins 8,2 millions de personnes ont été touchées par des coupures de courant. Des parties de Manhattan et de la côte d'Atlantic City (New Jersey) ont été inondées. Dans le quartier du Queens, à New York, un incendie majeur a détruit plus de 100 maisons. Le métro, les aéroports et le marché boursier ont dû cesser leurs activités temporairement. Pendant ce temps, Sandy a poursuivi sa course en direction du Canada mais de manière moins intense.

Inondation d’un dépôt de World Vision

A la pointe sud de Manhattan, l'eau est montée à 4,30 mètres au-dessus de son niveau normal. Même des églises ont été inondées. C’est ainsi que l'Église anglicane Trinity Wall Street et le Interchurch Center inter-églises ont été fermés.

L’église baptiste Graffiti sur la Lower East Side a été endommagée. Des pasteurs essaient de localiser des familles disparues. Des organismes de bienfaisance chrétienne, musulmane et juive sont mis à contribution à travers des milliers de travailleurs sociaux.
Diverses équipes comme les Baptistes du Sud, l'Agence de l'Association Billy Graham, l'Eglise méthodiste unie et l'Armée du Salut mettent en place des soupes populaires mobiles pour fournir des repas à des dizaines de milliers de personnes.

L’organisation de secours humanitaire chrétienne World Vision a été gravement touchée. Un dépôt de nourriture et de kits d'hygiène dans le Bronx a été inondé. L'oeuvre humanitaire fournit de l’aide à partir d'autres États.

Forte demande de prière et d’assistance spirituelle

Pour les organismes de bienfaisance chrétiens, de nombreux pasteurs entrent en action pour assister pastoralement les personnes touchées par l’ouragan. Dans un premier temps, il faut fournir une aide matérielle, a déclaré Mike Ebert, porte-parole de la mission des Baptistes du Sud (USA). Mais il est également essentiel de réconforter les personnes en détresse, de prier avec elles et de leur donner un soutien affectif. Le pasteur de la communauté Graffiti, Freeman Field (New York) a déclaré au service d'information, Baptist Press, que dans le New York séculier, il est maintenant possible d’apporter l’Evangile aux gens dans le besoin à travers la charité pratique.

New York: remplir le vide spirituel

Le «vide spirituel» de la métropole doit être comblé, a déclaré Nathan Tubbs, pasteur de l'église Cornerstone à Brooklyn. Ron Hutchcraft, qui dirige une oeuvre missionnaire dans le New Jersey, est convaincu que Dieu utilise les tempêtes comme un appel au réveil spirituel. Cela s'applique non seulement aux intempéries, mais aussi aux tempêtes qui ébranlent nos vies personnelles, comme la maladie ou les crises conjugales. «Ce sont des instruments qui nous poussent dans les bras de Dieu», dit Hutchcraft.

Haiti: risque de famines et d’épidémies

Plus fort que les habitants de New York, l’ouragan Sandy a touché les habitants les plus pauvres des Caraïbes. L'ensemble du sud d'Haïti était sous l'eau, a déclaré le Premier ministre Laurent Lamothe, selon le service d'information USCatholic. 17.800 personnes ont dû fuir leurs foyers. Pendant ce temps, famines et épidémies risquent de se propager.

Est de Cuba: 90 % des Églises endommagées

A Cuba, aux dires de l'organisation catholique Caritas, quelque 100.000 maisons ont été endommagées. Particulièrement touchée a été la deuxième ville de l’île sucrière avec une population de près de 500.000 personnes, Santiago de Cuba. L'ouragan a endommagé des écoles, des hôpitaux et environ 90 % des églises et chapelles. La plupart des 150/200 églises baptistes et des 200 églises de maison à l'Est de Cuba ont développé des initiatives à l’égard des victimes. Les églises baptistes ont mis en place d’urgence 35 soupes populaires. Elles offrent aussi un accompagnement pastoral aux victimes de la catastrophe.

31.10.2012

Traduction eemni


Source: IDEA ALLEMAGNE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"