Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 28.10.2012   Retour à l'aperçu

Egypte: menace de dictature islamique?

[Credits] Les islamistes veulent imposer au pays une constitution religieuse

L'Egypte est-elle sur la voie d'une dictature islamique? Le pays est-il en voie d’islamisation croissante du fait du président Mohammed Mursi aux commandes du pays depuis quatre mois, rapporte le magazine d’information «Der Spiegel» (Hambourg) dans son édition du 29 octobre.

Les islamistes ont essayé d'imposer une constitution religieuse au pays. Une commission constitutionnelle mise en place par le Parlement met tout en oeuvre pour que les «règles de la charia» - le système juridique islamique - deviennent la base de la législation. La commission est dominée par les Frères musulmans et les salafistes radicaux islamiques.

Les forces laïques et chrétiennes ont quitté la commission en signe de protestation. «Avec ces lois, nous nous retrouvons au Moyen Age, de cette façon, nous abolissons l'État civil », déclare l'avocat Ahmed al-Burai cité par le magazine. Selon le reportage, des musulmans radicaux procèdent à des attaques dans certaines régions du pays.

Ainsi, une enseignante de la province de la Haute-Égypte a récemment coupé les cheveux de deux élèves de douze ans pendant son cours. Elles avaient refusé de porter un foulard. L'enseignante a été mutée après des manifestations.

Dans un autre cas, un chrétien a voulu commander une bière dans une banlieue du Caire. Le serveur a fait l’objet de poursuites. La consommation d'alcool doit, dit-on, être fortement limitée à l'avenir: «Les représentants de la minorité chrétienne devraient aussi ressentir ce genre de limitations».

Des milliers de chrétiens veulent émigrer

En particulier en Haute-Egypte et à Alexandrie, où il y avait déjà sous l'ancien dictateur Hosni Moubarak, des tensions religieuses, des milliers de chrétiens ont fait des demandes de visa pour les Etats-Unis et les pays européens, selon le reportage.

Le président Mursi ne fait pas grand chose pour intégrer ses détracteurs, fait remarquer le reportage. Au début de sa présidence, il avait annoncé son intention d’engager des représentants de la minorité chrétienne copte à des postes élevés au gouvernement: «Rien n’a été fait dans ce sens jusqu'à présent». Mursi - un frère musulman - est en bonne voie "de créer un parti unique, tout comme sous Moubarak", selon le politologue Amr Hamsawi du Caire cité par le magazine.

La semaine dernière, Mursi avait annoncé, lors d’une allocution télévisée, une nouvelle campagne religieuse. Une armée de prédicateurs doit passer dans tout le pays, et «répandre parmi le peuple la bonne parole». Sur les 83 millions d’habitants en Egypte, 90 % sont des musulmans et environ 10% sont chrétiens, en majorité des Coptes.

28.10.2012
traduction eemni


Source: IDEA ALLEMAGNE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"