Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 26.10.2012   Retour à l'aperçu

Nigeria : chrétiens à bout de souffle

[Credits] Le massacre du foyer universitaire, jusqu’à quand ?

L’ONG Portes Ouvertes est affligée par la violence que subissent les chrétiens dans le Nord du Nigeria. « La situation se dégrade chaque mois, c’est de pire en pire », affirme Michel Varton, directeur de l’association en France.

Le massacre dans le foyer universitaire qui s’est déroulé le 1er octobre 2012 où une quarantaine d’étudiants ont été assassinés par des islamistes, inquiète considérablement Portes Ouvertes France.

Le témoignage d’Elkana Sardauna et la cruauté dont il été victime montre la volonté des extrémistes musulmans de débarrasser le pays de la présence chrétienne.
« On m’a demandé mon nom. J’ai répondu que j’étais chrétien et que je m’appelais Elkanah. Ils m’ont jeté à terre en criant “Allahu Akbar” (…) puis ils m’ont tiré dans la main et ils m’ont entaillé le bas du cou avec un couteau. Ils ont dû penser que j’étais mort parce qu’ils sont partis. »

Portes Ouvertes rappelle qu’avec l’Egypte et l’Irak, le Nigeria fait partie des pays qui comptent le plus grand nombre de martyrs en 2011, selon l’Index Mondial de Persécution 2012.

Elkana Sardauna

Pour mémoire :

Le week-end des 7 et 8 juillet 2012, 12 villages ont été attaqués. 50 personnes ont été tuées alors qu’elles s’étaient réfugiées dans une église.

En juin 2012, pendant trois dimanches consécutifs des églises ont été visées, le dimanche 17 juin : trois églises de l’Etat de Kaduna ont été attaquées. Le dimanche 10 juin, une église a été victime d’un attentat à la voiture piégée à Jos. Le dimanche 3 juin, un attentat suicide a visé l’église de la foi vivante à Bauchi.


25 octobre 2012


Source: Portes Ouvertes

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"