Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 16.11.2012   Retour à l'aperçu

Crise de Gaza : des oeuvres chrétiennes appellent à la prudence

[Credits] Ancien doyen: «Tout conflit armé est un échec pour l'humanité»

Jérusalem / Stuttgart / Rossau (idée) - Compte tenu de l'aggravation de la situation au Moyen-Orient, les représentants d’œuvres chrétiennes ont appelé au calme. Comme l'agent de liaison au Moyen-Orient de la Mission évangélique en solidarité (EMS) et ancien doyen de l'Église évangélique allemande à Jérusalem, Uwe Grabe (Stuttgart), a déclaré à l’Agence de presse protestante Idea que «tout conflit armé était une faillite pour l'humanité».

Les Israéliens et les Palestiniens espéraient tirer parti de la souffrance, cette idée de compensation réciproque de la souffrance ne s’avère guère efficace. «Ce qu'il faut maintenant, c'est une désescalade de la situation par le dialogue à tous les niveaux et entre toutes les parties prenantes"», a déclaré Grabe.

Le gouvernement égyptien pourrait ainsi jouer un rôle clé, puisque d'une part il aimerait manifester sa proximité à l'administration palestinienne de la bande de Gaza, et d'autre part, il n’a toujours pas renoncé jusqu’ici au traité de paix avec Israël.

On ne pourrait parvenir à une solution de paix permanente que si d'une part l'existence d'Israël était reconnue clairement par les autorités de Gaza et que le bombardement de roquettes sur les civils israéliens était interrompu, et d'autre part que si les habitants de Gaza se voyaient accorder une plus grande liberté de mouvement et la faculté de se développer nécessaire à une vie communautaire efficiente.

Des amis de Saxe : la politique européenne au Proche-Orient est naïve

Le Président des amis d'Israël saxons, Wilfried Gotter (Rossau), dit comprendre l'action militaire israélienne, mais il a également souligné que la plupart des citoyens de Gaza n’étaient pas responsables de l'escalade.

«Les agitateurs viennent de l'extérieur», a-t-il déclaré à Idea. Gotter décrit la politique européenne au Moyen Orient comme «naïve». Au lieu de faire contre mauvaise fortune bon cœur et de constamment injecter de l'argent neuf dans la région, les dirigeants européens devraient «désigner les groupes radicaux palestiniens du Hamas et du Hezbollah pour ce qu'ils sont, à savoir, des organisations terroristes». Les membres des deux organisations seraient responsables des tirs de roquettes en provenance d'Israël.

Entre autres conséquences, tous les habitants de Gaza auraient à souffrir. Que le président égyptien Mursi ait condamné l'opération israélienne ne surprend guère Gotter. «Mursi est toujours un Frère musulman. Et il ne faut pas oublier que le Hamas s'est développé à partir des Frères musulmans».

L'armée israélienne appelle 16.000 réservistes

Depuis des jours, Israël mène des attaques dans la bande de Gaza contre le Hamas radical islamique. Le chef militaire du Hamas Ahmed Dschabiri est mort le 15 novembre par un tir de missile, et c’est ainsi que l'opération "Pilier de défense" a commencé.
Le but est d'empêcher les tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël. Depuis 2001, le Hamas aurait tiré de là, environ 11.000 roquettes sur Israël.

Par ses attaques, l’aviation s’est concentrée principalement sur les dépôts de munitions et de missiles, ainsi que sur les lanceurs de roquettes. Israël veut détruire avant tout les stocks précis de roquettes Fajr-5 fournies par l'Iran au Hamas.

Avec une portée maximale de 75 kilomètres, elles pourraient transporter des ogives jusque dans la région de Tel-Aviv. Pour la première fois depuis la guerre du Golfe de 1991, les sirènes d’alerte ont retenti à Tel-Aviv pour deux attaques de fusées. Le Ministre de la Défense Ehud Barak a désigné les tirs de roquettes sur la ville côtière comme un «escalade». Jusqu'à présent, ils étaient considérés comme une ligne rouge.

Les Frères musulmans en appellent à un Jour de colère

Pendant ce temps, l'armée israélienne a rappelé 16.000 réservistes. Les milieux gouvernementaux n'ont pas exclu une incursion dans la bande de Gaza. Il y a un grand risque, tout dépend de l'évolution des raids aériens, a déclaré la radio israélienne.
Les islamistes combattants du Hamas ont continué à tirer vers les villes en Israël. Trois Israéliens ont été tués suite à une roquette palestinienne.

Du côté palestinien, on fait état de 19 décès. Les Frères musulmans en Egypte, dont le Président Mursi fait également partie, ont décrété vendredi comme le jour de la colère dans les capitales des pays arabes. Mursi avait critiqué depuis fortement les attaques israéliennes contre la bande de Gaza.

16.11.2012

Traduction eemni


Source: IDEA ALLEMAGNE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"