Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 15.11.2012   Retour à l'aperçu

Secours aux sinistrés: les chrétiens ne sont pas les bienvenus à Cuba

[Credits] Des pasteurs arrêtés dans les transports - Le régime revendique le monopole des secours

Havanna (idea) – Le pouvoir communiste à Cuba pratique la politique des « deux poids et deux mesures » dans la reconstruction du pays après les ravages causés par l'ouragan Sandy.


Alors que le soutien des États membres de l'Alternative de gauche bolivienne pour les Amériques (ALBA), principalement de l'Equateur, la Bolivie et le Venezuela, est le bienvenu, le régime de Castro a arrêté des chrétiens locaux qui voulaient aider leurs concitoyens.
Selon la Société Internationale pour les Droits de l'Homme (SIDH), douze membres de l'Association protestante "Pastores por el Cambio" (Pasteurs pour le changement) ont été arrêtés le 12 Novembre arrêté à Bayamo, capitale de la province orientale de Granma de Cuba, par la police et des agents de sécurité de l'État. Il n'y a aucune trace d'eux.

Selon le président de l'organisation des pasteurs, Antonio Rodriguez Estrada, les pasteurs avaient voulu apporter de la nourriture et des vêtements aux victimes de l’ouragan avec un camion à Santiago de Cuba. Les médias cubains ont fait l’impasse sur l'arrestation de ces pasteurs, signale le SIDH.

Les pasteurs n'ont pas confiance aux institutions étatiques

Selon Estrada, certains membres des «pasteurs pour le changement» avaient reçu l’avertissement dès le 9 Novembre qu'il leur était interdit de porter secours à Santiago de Cuba. Ils devaient remettre ces affaires au Comité pour la Défense de la Révolution ou de l'organisation chargées des questions religieuses.

Mais les pasteurs ne font pas confiance aux institutions de l'État. Leur organisation, fondée en avril, comprend plus de 100 pasteurs. D’après le SIDH, des membres ont été arrêtés à plusieurs reprises pour avoir prêché sans l'approbation du gouvernement dans les lieux publics. Les autorités cubaines ont refusé de leur accorder de construire des églises ou de louer des locaux où les communautés pouvaient se rassembler.

Préférence pour les partisans du régime

Le SIDH condamne l'action du régime de Castro contre les pasteurs. «L'Etat cubain totalitaire revendique le droit exclusif de l'assistance au peuple cubain et à la distribution de l’aide internationale aux victimes de la catastrophe naturelle.

Le régime privilégie de cette manière les partisans du régime et abandonne à leur sort les dissidents plongés dans la détresse suite à la tempête. «Le fait que même les pasteurs sont arrêtés et déportés parce qu'ils veulent apporter des secours aux victimes de l'ouragan, est une preuve supplémentaire de l'inhumanité du régime", a déclaré le directeur général du SIDH, Martin Lessenthin (Francfort sur le Main).

Mobilisation des brigades de travail

Le cyclone Sandy du 24 Octobre a dévasté de grandes parties de l'est de Cuba. Selon les Nations Unies, environ 70 personnes ont trouvé la mort dans les Caraïbes, 188.000 maisons ont été endommagées ou détruites, dont des écoles, des établissements de santé et de production.

Le gouvernement cubain a mobilisé des brigades de travail pour la reconstruction du pays. A ce jour, plus de 250 tonnes de matériel de secours sont arrivées de l’étranger, principalement en provenance du Venezuela. 56,5 % des quelque 11,2 millions habitants que compte Cuba s'identifient comme chrétiens. Un citoyen sur quatre est sans appartenance religieuse, et environ 18 % sont spirites. 48,4 % des Cubains sont catholiques et environ 8% sont protestants, le reste sont des chrétiens orthodoxes et anglicans.

14 novembre 2012

Traduction eemni


Source: IDEA ALLEMAGNE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"