Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 05.11.2012   Retour à l'aperçu

Gottfried Locher: Il faut changer de perspective en faveur de l’Église protestante Suisse

[Credits] L’œcuménisme catholique-protestant est en crise. Un changement de perspective en vue de l’unité intraprotestante est nécessaire, pour le président de la Fédération des Églises Gottfried Locher, lors de l’ouverture aujourd’hui à Berne de l’Assemblée des délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse à Berne.

« Nous avons la force, les unes avec les autres, de devenir Église, Église protestante Suisse. Rester Église, chacune là où elle se trouve, et devenir Église, ensemble. Voilà l’œcuménisme qui est possible aujourd’hui. » C’est par ces mots que Gottfried Locher a encouragé aujourd’hui à Berne à un « changement de perspective protestante. »

Lors de l’ouverture de l’Assemblée des délégués AD de la Fédération des Églises protestantes de Suisse au Rathaus de Berne, le président de la Fédération des Églises, dans son Message du président du Conseil, a parlé « en langage clair sur l’œcuménisme officiel protestant-catholique ». Celui-ci traverse « sa phase la plus difficile depuis le début du mouvement œcuménique », selon Gottfried Locher.

« Les deux grandes Églises dans notre pays sont en désaccord. Ne pas se reconnaître en tant qu’Église et ne pas avoir de but commun pour l’unité: voilà la crise de l’œcuménisme », a dit Gottfried Locher devant les quelque septante délégués des 26 Églises de la Fédération.

« Concentrons nos forces là où aujourd’hui la fusion ecclésiale a une chance. Concentrons-nous sur l’œcuménisme protestant. » Les Églises de la Réformation partagent une conception de l’Église, du ministère, de la Cène. Et les différences ne séparent pas les Églises, elles sont stimulantes.

« La Fédération des Églises elle aussi est œcuménisme. Son avenir dépend également de la volonté d’unité », a souligné Gottfried Locher. À l’intérieur de l’Europe, il faut renforcer la Communion d’Églises protestantes en Europe CEPE. Et dans le monde entier, les Églises suisses trouvent un foyer dans la Communion mondiale d’Églises réformées CMER.

L’œcuménisme entre catholiques et réformés ne doit pas pour autant être abandonné, selon Gottfried Locher : « Nous avons besoin les uns des autres. » Mais il s’agit de prendre au sérieux ce qui ne va pas: « L’unité institutionnelle, l’Église catholique protestante, cela ne va pas. Donc changement de perspective », pour le président de la Fédération des Églises. La prochaine étape créée l’unité protestante. Gottfried Locher: „Cela ne change en rien l’objectif. Il faut la foi commune dans une Église commune. »

Le Message du président du Conseil peut être téléchargé sur www.feps.ch. Dès mardi 6 novembre, la vidéo en langue française et allemande sera disponible sur www.feps.ch.
-.-.-.-.-

PS: l'Eglise Evangélique Méthodiste est membre de la FEPS
5 novembre 2012


Source: FEPS

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"