Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.12.2012   Retour à l'aperçu

L’actualité du mois du réseau diaconal et missionnaire de l’Eglise Evangélique Méthodiste

[Credits] L’Eglise méthodiste porte assistance aux immigrés sans domicile fixe à Arica

Arica, une ville du grand Nord du Chili, est la porte d’entrée pour les immigrés en provenance de la Bolivie et du Pérou. Les gens viennent de ces pays dans l’espoir de trouver une vie meilleure au Chili.

Chili n’est pas un pays particulièrement accueillant pour les migrants. Ces derniers sont confrontés à des préjugés et à une attitude de rejet qui les condamnent à accepter des emplois précaires leur permettant de survivre en maintenant la tête hors de l’eau. Généralement l’argent ne suffit pas pour payer un loyer, ce qui les conduit à squatter aux abords de la ville en mettant leurs maigres biens en commun. Dans les cités occupées par les migrants, il n’y a pas d’eau courante, ni de toilettes, et certains n’ont même pas d’électricité. L’eau est fournie par des camions citernes de la ville; une famille de quatre personnes a droit à 600 L par semaine, quantité jugée suffisante pour toute la famille.

Andreas Stämpfli, Carla Holmes et Lukas Fankhauser ont rencontré certaines de ces familles lors de leur voyage de projets en Amérique latine. En novembre dernier, ces familles ont été informées par les autorités de la ville que leur campement allait être démoli dans quelques semai- nes, les baraquements étant visiblement trop déran- geants. Par ailleurs, comme il s’agit d’étrangers, ils ne reçoivent aucun soutien de l’Etat et se retrouvent donc de fait sans domicile et sans toit. Ils ne désirent toutefois pas retourner dans leur pays d’origine, s’estimant malgré tout mieux lotis au Chili.

L’Eglise méthodiste à Arica a créé une plateforme d’aide à l’intention de ces migrants. Elle visite ces personnes dans leurs campements et leur propose ses services d’aide et d’assistance, et pour les personnes menacées d’être mises à la rue, l’Eglise tente de trouver des solutions. Du côté de la ville, la seule proposition avancée consisterait à reloger ces personnes dans une autre cité, celle-ci devant être libérée d’ici trois mois.

Table ronde au Chili

Au bout de deux années, une nouvelle table ronde a rassemblé des représentants de l’Eglise méthodiste du Chili (Iglesia Metodista de Chile – IMECH), de Connexio et du General Board of Global Ministries (GBGM). L’objet de cette table ronde a été de définir avec la direction de l’Eglise, la coordination et le travail des organismes d’aide. IMECH a connu une forte croissance durant ces deux dernières années. Elle apprécie beaucoup le soutien de Connexio, non seulement pour l’aide financière, mais également pour sa participation active à la vie de l’Eglise.

Echange de pasteurs, engagements de courte durée, voyages de rencontres avec visites de paroisses et l’invitation à la Conférence annuelle pour l’évêque Mario Martinez de l’IMECH: toutes ces activités contribuent à renforcer le lien tissé au fil des années entre le Chili et la Conférence Suisse-France. Le travail de Lukas Fankhauser en Amérique latine représente une part importante dans l’aide apportée à l’IMECH. La direction de l’Eglise de l’IMECH a formulée une invitation à la Conférence Suisse-France pour participer à la pastorale chilienne qui se tiendra fin août 2013. Connexio organisera ce voyage.

Le responsable du projet pour migrants, Hernan Ramirez (à droite), en discussion avec une personne concernée par le
Le travail parmi les enfants et les adolescents a une très grande importance pour l’IMECH. Les distances entre les différentes paroisses sont toutefois très grandes au Chili où près de 4000 km séparent les paroisses d’Arica au Nord, et les paroisses de Puerto Natales au Sud.

Pour promouvoir l’unité de l’Eglise, le travail parmi les enfants et les adolescents s’effectuera autant sur le plan local, régional que national. Dans les camps de vacan- ces, les jeunes et les ados prennent connaissance du sens de la responsabilité sociale au travers divers ate- liers, des entretiens, des jeux et des activités sportives, tout en respectant et préservant la Création. Il y a toute- fois un manque partiel de structures et de personnel encadrant de bon niveau. Beaucoup de responsables sont croyants, mais ne sont pas familiarisés avec la pen- sée de John Wesley. Ils sont malgré tout très actifs et s’engagent dans leurs paroisses. Connexio soutient le travail parmi les jeunes et les adolescents avec une contribution de 12'000.- SFR par an.

Nouvelle orientation pour l’Eglise méthodiste argentine

Dans le cadre de la table ronde au Chili, Connexio a également visité l’Argentine dans le but d’échanger avec l’évêque Frank de Nully Brown de l’Eglise méthodiste (Iglesia Evangelica Metodista Argentina – IEMA) sur la situation de l’Eglise.

L’IEMA connaît depuis un moment une situation financière difficile qui nécessite la mise en œuvre de dispositions restrictives pour l’assainir. L’IEMA se voit contrainte, à partir de 2013, de mieux adapter ses prestations de service aux possibilités financières des paroisses.

Ces paroisses ne pourront à l’avenir disposer de pas- teurs que lorsque qu’elles disposeront d’un financement approprié. Un certain nombre de pasteurs ont d’ailleurs déjà décidé, par solidarité avec l’IEMA, de ne plus travailler qu’à temps partiel à l’avenir. Le vide qui sera généré par cette situation sera, partiellement au moins, comblé par l’activité de personnes bénévoles formées. Dans ce but, l’IEMA a lancé à l’échelon national un programme de formation pour laïcs avec comme objectif de pouvoir disposer de laïcs capables d’effectuer un travail de cure d’âmes et de prêcher devant l’assemblée. Même dans l’administration de l’Eglise, de plus en plus de laïcs prendront la place de personnels salariés. Les chargés de cours pour ce programme (35 personnes) travailleront bénévolement et la plateforme internet sera mise gratuitement à disposition. Uniquement le coordinateur du programme sera rémunéré. Pour le moment, 150 personnes sont inscrites. L’IEMA est persuadée qu’avec ces mesures, et d’autres à venir, elle retrouvera d’ici mars 2013 l’équilibre budgétaire et pense que le travail pastoral pourra être renforcé grâce à la participation de bénévoles.

Connexio soutient le programme de formation pour laïcs avec 35'000.- SFR par an. Un autre projet de l’IEMA concerne la gestion de foyers pour étudiants et le travail parmi les jeunes et les adolescents qui en fait partie.

Parce que les universités en Argentine ne proposent pas de possibilités de logements aux étudiants, qui de ce fait, sont livrés à eux-mêmes, l’IEMA met à la dispo- sition de ces étudiants des logements à faible coût. Les étudiants vivent par groupes de 6-7 personnes, à raison de 2-3 par dortoir.

Des étudiants apportent une aide scolaire à des enfants des quartiers pauvres.

Les foyers sont dirigés de manière autonome, mais sont placés sous la responsabilité des municipalités locales. En contrepartie, les étudiants s’engagent à consacrer chaque semaine quelques heures à l’aide scolaire pour les enfants des quartiers pauvres. A travers cet engagement, les étudiants auront naturellement accès aux paroisses et aux groupes de jeunes de l’IEMA. Les foyers pour étudiants sont soutenus par Connexio avec 8'000.- SFR par an.
Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez au travail de Connexio, pour votre soutien et votre engagement personnel, votre intercession et vos dons financiers.

Avec mes chaleureuses salutations,

Carla Holmes

Responsable communication

Envoi des dons en France:

Par chèque libellé à l'ordre de l'EEM - Connexio adressé à: Madame Pascale MEYER, 7 rue de l’Avenir F- 67800 Bischheim (avec mention expresse:«Connexio»)

Traduction: E. Fath

Ne pas oublier: 12-28 avril 2013: Voyage de rencontre en Bolivie
il y a encore des places de libres Infos & inscription:
www.connexio.ch ou tél. 044 299 30 70


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"