Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.12.2012   Retour à l'aperçu

MESSAGES DE NOEL 2012

[Credits] EEMNI relaie plusieurs messages de Noël. Ils sont une invitation à entrer dans la célébration de Noël, l’avènement du Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. La parole est donnée au pasteur Vincent Miéville, président de la commission synodale de l’Union des Eglises Evangéliques Libres de France (UEEL), au Révérend Dr Mark Wakelin, président de la Conférence méthodiste de Grande Bretagne, au pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France et pour finir au collectif chrétien palestinien SABEEL. Joyeux Noël à chacune, chacun !

Message de Noël 2012 du pasteur Vincent Miéville


Noël, c'est le début d'un monde nouveau !

Je ne parle pas de ce Noël 2012 en particulier, et je ne fais aucune référence à un quelconque calendrier maya...

Je pense à l'évènement de la naissance de Jésus que nous nous apprêtons à célébrer, comme les chrétiens le font depuis des siècles chaque année. Avec sa venue, un monde nouveau a commencé, le Royaume de Dieu s'est approché.

Quel contraste, d'ailleurs, entre le battement médiatique d'aujourd'hui autour d'un délire pseudo-mystique sur la fin du monde et la simplicité dans laquelle le Fils de Dieu devenu homme est arrivé sur la terre...

L'évènement le plus important de toute l'histoire acommencé dans l'anonymat ! Une façon peut-être de dire que le message de Noël rejoint notre quotidien et que sa lumière continue de briller dans la simplicité de nos vies.

Accueillons donc la lumière de Noël encore une fois cette année, et qu'elle brille dans notre coeur, dans nos maisons et dans nos Eglises. Qu'elle brille à travers notre amour duprochain et notre solidarité envers ceux qui sont seuls, oubliés ou tristes pendant les fêtes.

Et qu'elle continue de briller tout au long de l'année nouvelle qui se profile à l'horizon. Une année synodale pour notre Union, nous y aurons aussi besoin de la lumière du Christ ! Joyeux Noël et bonne année 2013, dans la lumière du Fils de Dieu fait homme !

Vincent Miéville
Président de la commission
synodale de l'UEEL

*******

Découvrez un Dieu vulnérable à Noël, dit le président méthodiste

Dans son message de Noël, le Révérend Dr Mark Wakelin, président de la Conférence méthodiste de Grande Bretagne, invite les gens à découvrir une «Dieu vulnérable» en Jésus à l’occasion de Noël. Extraits.


... «Vraiment cet homme était Fils de Dieu ! ... Dieu est «ineffable» -.

Dieu se révèle dans la personne de Jésus-Christ. Selon ce qui est écrit dans Colossiens 1.15: « Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création » et le verset 19 : « Car en lui habite toute la plénitude de Dieu ».

« Est-ce que je crois que Jésus est le Fils de Dieu ? Bien sûr, merveille des merveilles, que la terre et le ciel s’allient, que les anges et les hommes s’accordent pour louer par des chants Dieu, la divinité incarnée. J'habite cette histoire ancienne et la trouve véridique. Comme il est enveloppé dans notre argile, nous ne pouvons pas reconnaître immédiatement le Créateur de toutes choses. Mais il est de notre devoir de découvrir un Dieu vulnérable en mission pour achever la "nouvelle création" et faire de nouveaux disciples.

« Joyeux Noël ! »

*******

Voeu pour un nouveau regard ! Message de Noël de Claude Baty
Message de Noël – 20 décembre 2012


Nous sommes cernés ! Oui, la publicité, les affiches, les vidéos, les mails, journaux, radios, télés, tous se liguent pour que nous consommions de toute urgence. L’urgence de la consommation et spécialement de la consommation de luxe, de l’inutile, impose ses slogans. Ce qui m’étonne c’est que ceux qui s’en prennent aux religions pour toutes sortes de raisons et en particulier parce qu’elles dérangeraient l’espace public, ne disent pas un mot sur ce culte oppressant. Il faut dire qu’il est tellement présent, omniprésent, enveloppant qu’il en devient invisible, comme l’air qu’on respire.

Cette ferveur est d’autant plus choquante que beaucoup sont exclus d’office de ce rite de la consommation et vivent dans des conditions de grande fragilité. La pauvreté et la précarité augmentent, et au lieu de réfléchir sérieusement à l’avenir de notre monde, au lieu de travailler à resserrer le lien social, au lieu de proposer des choix courageux qui préserveraient notre planète, ceux qui règnent qu’ils soient politiques ou faiseurs d’opinions, semblent se complaire à faire diversion et pas seulement en appelant à consommer…

J’ai déjà eu l’occasion d’en appeler au respect de la laïcité, je réitère mon appel ; la religion de la consommation doit être dénoncée, elle est chaque jour passible de délits d’abus de faiblesse, surtout à l’encontre des enfants, pris en otage par la publicité. Arrêtons cette course folle, au moins par respect pour ceux qui manquent de tout !

Il me semblerait de bon sens de résister un moment au dieu de ce temps et à tous ses prophètes en paillettes.

Mais dans ce temps de Noël, il y a pour nous plus que du bon sens à avoir, il y a une espérance à vivre et à partager. C’est cette espérance qui décille les yeux, ouvre un avenir où l’amour, la fraternité, la gratuité, retrouvent force et vérité.

Ce n’est pas un rêve parce que Dieu, nous le croyons, est venu ici-bas, à notre rencontre en Jésus, sa lumière brille sur nous et notre regard s’en trouve transformé. L’espérance est un pari gagnant, n’hésitons pas à nous engager.

Joyeux Noël !

Pasteur Claude Baty,
président de la Fédération protestante de France
___

Un enfant dans une crèche : La Libération par la non-violence
Message de Noël 2012 de SABEEL

" Voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un bébé enveloppé de langes et couché dans une crèche " (Lc 2,12 - trad. français courant)

" Voilà pourquoi nous travaillons et luttons, car nous avons mis notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le sauveur (libérateur) de tous les hommes, et surtout de ceux qui croient."
(I Tm 4,10 tr. FC)


Ce n’est pas la première fois que Noël arrive, et que notre région du Moyen-Orient se trouve empêtrée dans l’agitation politique et militaire. La lettre de Noël de SABEEL commence donc par nos prières et nos pensées se focalisant sur la situation critique de nos sœurs et frères en Palestine-Israël, surtout dans la Bande Gaza, tout comme en Syrie, en Égypte, au Liban, en Jordanie, et dans toute notre région.

Récemment, en Palestine-Israël, nous nous sommes de nouveau trouvés pris au piège d’une guerre où le plus gros de la violence est supporté par les gens ordinaires, principalement les femmes et les enfants. En effet, depuis la création de l’État d’Israël, il y a 65 ans, la paix nous a échappé, et notre région a bénéficié d’un minimum de stabilité et de sécurité. D’une façon générale, les responsables politiques semblent croire que la guerre est la grande manière de résoudre les conflits, alors que nos nombreuses guerres ont seulement exacerbé les conflits et nous ont apporté plus de misère.
En réfléchissant à l’histoire de Noël, ce qui me frappe le plus, cette année, ce sont les propos de l’ange aux bergers. " Voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un bébé enveloppé de langes et couché dans une crèche. " Les gens de Palestine, au premier siècle, attendaient le salut et la libération du joug de l’Empire romain. Ils attendaient un chef militaire pour renverser leurs oppresseurs, et pour les conduire à la victoire. Au contraire, l’ange a déclaré que leur sauveur est venu sous la forme d’un enfant sans pouvoir. Les Palestiniens d’aujourd’hui attendent le salut et la libération du joug d’Israël. Tragiquement et trop souvent, nous cherchons notre libération au moyen de bruyants instruments de guerre et de violence. Alors qu’une libération véritable et durable peut seulement provenir de la puissance de la non-violence. ...

Il importe de lire les signes des temps. Martin Luther King disait jadis : "l’arc-en-ciel de l’univers moral est long, mais il est tourné vers la justice." La lumière de la vérité commence à poindre, et elle va dissiper l’obscurité qui a régné au sujet de la Palestine.

À cette lumière, Sabeel ne perd pas espoir mais renouvelle son engagement pour se faire le champion de l’établissement d’une juste paix au moyen de la non-violence. Avec l’auteur de la lettre à Timothée, Sabeel déclare : " Voilà pourquoi nous travaillons et luttons, car nous avons mis notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le sauveur (libérateur) de tous les hommes, et surtout de ceux qui croient."

En ce moment décisif, Palestiniens, Israéliens, et amis du monde entier qui croyons au pouvoir de la justice et de la non-violence, travaillons ensemble pour mettre fin à toute violence et action de guerre. Appelons à un renforcement des Nations-Unies pour qu’elles assument leur responsabilité historique, pour qu’elles s’intéressent aux causes profondes du conflit en Palestine, pour qu’elles mettent fin à l’occupation israélienne de la terre palestinienne, et pour qu’elles appliquent les résolutions des Nations-Unies, garantissant ainsi aux Palestiniens leurs droits humains et politiques.

Alors seulement tous les peuples du pays pourront jouir d’une vie partagée dans la paix et la sécurité en Palestine et Israël. Le monde doit se souvenir que les Palestiniens, à ce moment de leur histoire, désirent la réalisation de leur besoin humain fondamental de justice, de dignité et de liberté. C’est une recherche si radicale que l’espérance et la lutte dans ce but ne mourront jamais.

Par la non-violence et par la solidarité entre Palestiniens, Juifs israéliens, et les amis du monde entier, et avec l’aide de Dieu, la paix et la sécurité fondées sur la justice se réaliseront.

Puissent l’espérance et la paix de Noël demeurer avec nous tout au long de l’année à venir ! Naïm Ateek, directeur.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"