Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 20.10.2011   Retour à l'aperçu

Le COE renouvelle son soutien aux Eglises d'Egypte dans leur quête de la paix

[Credits] Le Conseil œcuménique des Eglises (COE) soutient les chrétiens d'Egypte pour parvenir à la justice, rejeter la violence et lancer des initiatives de dialogue, suite aux affrontements qui ont opposé des manifestants pacifiques et l'armée au Caire le 9 octobre. Ces heurts ont entraîné la mort de 25 personnes, essentiellement des chrétiens coptes, alors que le pays s'efforce de rétablir la démocratie.

Les chrétiens constituent environ 10% de la population égyptienne et sont essentiellement orthodoxes coptes, mais aussi presbytériens, maronites, orthodoxes grecs, grecs-catholiques, orthodoxes arméniens et catholiques arméniens.

Les chrétiens d'Egypte sont depuis longtemps confrontés à la menace de l'extrémisme religieux et leurs préoccupations ont été mises à vif lors des récents bouleversements intervenus dans le paysage politique du pays.

Aujourd'hui, ils n'hésitent plus à condamner les violences telles que celles du 9 octobre dernier et les incendies d'églises, comme à Al-Marinab et à Assouan cette année.

Dans un communiqué récent, l'Eglise protestante d'Egypte a déclaré: "Les Eglises rejettent les actes de violence en Egypte, alors que le pays est en cours de transition sociale et politique. Nous appelons donc tous les citoyens à faire front commun face à ces incidents.  Nous appelons tous les Egyptiens à rejeter le recours à la violence et, parallèlement, à œuvrer ensemble à la création d'une législation uniforme permettant la construction de lieux de culte pour tous."

"Ainsi", poursuit le communiqué, "nous, les Egyptiens – musulmans et chrétiens – devons demander instamment la tenue d'une enquête dans les plus brefs délais sur les événements du 9 octobre, en veillant à ce que leurs responsables rendent des comptes pour les violences qui ont causé de nombreux morts."

Par ailleurs, l'Organisation évangélique copte pour les services sociaux s'est alliée à des acteurs de la société civile – écrivains, universitaires, responsables religieux, jeunes et professionnels des médias – pour condamner la violence. Dans un communiqué commun rendu public à l'issue d'un colloque intitulé "Ensemble contre les tensions sectaires", on peut lire:

"Nous appelons tous les Egyptiens à demander instamment la fin de la violence. Nous devons agir maintenant, collectivement, afin de préserver notre grand pays d'un avenir de division et de violence qui n'a pas grand-chose à voir avec l'Egypte que nous connaissons et que nous aimons."

Le COE salue les efforts faits par les Eglises pour se faire entendre sur les thèmes de la paix et du dialogue. Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a déclaré: "Nous, les Eglises, condamnons les violences perpétrées à l'encontre des chrétiens coptes lors des incidents malheureux du 9 octobre. Nous gardons les victimes dans nos prières. C'est grâce à la résilience des Egyptiens – tant chrétiens que musulmans – que les dissensions sectaires se verront vaincues. Nous sommes solidaires des Eglises d'Egypte en cette période difficile."

Par son programme Témoignage public: face au pouvoir, affirmer la paix, le COE participe avec les Eglises du Moyen-Orient aux efforts menés par les partenaires œcuméniques pour établir la paix et la justice aux niveaux local, national, régional et international.

A lire également:

La présence chrétienne au Moyen-Orient: enjeux théologiques et politi (en anglais)

Note du Comité central du COE sur la présence et le témoignage des chrétiens au Moyen-Orient (2011)

Les Eglises au Moyen-Orient: solidarité et témoignage en faveur de la paix : http://www.oikoumene.org/index.php?id=2267&rid=f_14571&mid=3503&aC=4d707541&jumpurl=4

 19 octobre 2011


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"