Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 08.06.2011   Retour à l'aperçu

COE : Message des présidentes et présidents Pentecôte 2011

[Credits] Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous. (Actes 1,8)

La promesse que le Christ ressuscité a faite avant son ascension se réalise le jour de la Pentecôte en faisant intervenir deux types de puissance: le bruit “comme le souffle d’un violent coup de vent”, et des “langues de feu” (Actes 2,2-3). La descente du Saint Esprit surpasse toute description possible. Pour cette raison, l’évangéliste Luc utilise le mot “comme”.

Le vent impétueux renouvelle complètement l’atmosphère tout entière; il crée un nouveau climat, un environnement de souffle et d’énergie dispensateur de vie.  “La maison où ils se tenaient en fut toute remplie”. Les disciples sont submergés, immergés, “baptisés” dans cette énergie divine, comme le Seigneur l’avait annoncé: “Vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici quelques jours” (Actes 1,5).

L’autre type de puissance est symbolisé par les “langues de feu”. C’est une manifestation de l’énergie incréée de Dieu. Le feu brûle, chauffe, illumine. Le Saint Esprit agit dans le monde “comme” du feu, brûlant tout ce qui est dangereux ou inutile – réchauffant, réconfortant, renforçant. L’Esprit Saint demeure éternellement source d’illumination, révélant la vérité sur le mystère de la Sainte Trinité et de l’existence humaine.

L’Esprit Saint vient à un moment où “ils se trouvaient réunis tous ensemble” (Actes 2,1) pour une célébration d’action de grâces – “la Pentecôte”. Il se manifeste lors d’un rassemblement de fidèles – “au milieu des frères” qui constituent “un groupe d’environ cent vingt personnes” (cf. Actes 1,15), afin de transformer la réunion en Eglise du Dieu Trinitaire. Le “violent coup de vent” ne vient pas d’un lieu quelconque de la terre, mais “du ciel”, du “Père qui est aux cieux”.  L’apparition ardente se partage en langues de feu, “et il s’en posa sur chacun d’eux”. De cette manière, la relation directe entre l’Esprit et la Parole de Dieu (le Logos) est révélée, en même temps que la nature personnelle des dons divins. L’Esprit révèle le Christ comme Seigneur et Sauveur (cf. 2 Co 12,3) aux êtres humains et le porte, avec la grâce, dans le cœur humain. L’Esprit Saint poursuit l’œuvre salvatrice du Christ dans le temps et dans l’espace en faisant rayonner l’énergie divine, de manières souvent incompréhensibles pour l’esprit humain. “Le vent (pneuma) souffle où il veut” (Jean 3, 8).

La puissance que les disciples reçoivent à la Pentecôte avec la venue du Saint Esprit ne concerne pas seulement leur évolution spirituelle et leur croissance personnelle. Ce n’est pas une illumination individualiste, un état de bonheur extatique dont ils jouiraient seuls. Elle est offerte pour la transmission de l’Evangile du salut à toute la terre habitée, l’oikoumene, pour continuer l’œuvre de transformation du monde commencée par le Christ: “Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre” (Actes 1,8). Les disciples jusqu’alors effrayés se transforment en apôtres courageux, engagés à poursuivre le ministère du Christ dans le monde. Et l’Eglise devient pour toujours “apostolique”.

Chaque croyant éprouve le désir constant de devenir un temple de l’Esprit Saint, afin que sa personnalité s’accomplisse dans la maturation des fruits de l’Esprit (Ga 5,22) en lui, que chacun devienne porteur de l’Esprit d’amour, de vérité, de sainteté et de réconciliation autour de lui, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, et que chacun contribue au renouveau permanent de l’humanité.

La célébration de la Pentecôte offre à chaque communauté ecclésiale et à chacun et chacune d’entre nous une nouvelle occasion de vivre de manière eucharistique et doxologique la venue et le don de l’Esprit Saint, de renouveler notre confiance en la puissance de l’Esprit et de l’implorer avec toute l’intensité de notre âme:
 
Esprit de toute sainteté, “viens et demeure en nous, et purifie-nous de toute souillure”,
Renforce notre courage et notre détermination, 
Renouvelle l’Eglise en la dotant d’un nouveau souffle et d’une nouvelle puissance,
Et donne-nous la force de devenir, dans le monde souffrant d’aujourd’hui,
des “martyrs” de la croix et de la Résurrection, des témoins de la justice, de la paix et de l’espérance. 
 

Archevêque Anastasios de Tirana et de toute l’Albanie, Eglise orthodoxe autocéphale d’Albanie

M. John Taroanui Doom, Eglise protestante maohi (Polynésie française)

Pasteur Simon Dossou, Eglise protestante méthodiste du Bénin

Pasteur Soritua Nababan, Eglise chrétienne protestante batak (Indonésie)

Pasteure Ofelia Ortega, Eglise presbytérienne réformée de Cuba

Patriarche Abune Paulos, Eglise orthodoxe Tewahedo d’Ethiopie

Pasteure Bernice Powell Jackson, Eglise unie du Christ (Etats-Unis)

Dame Mary Tanner, Eglise d’Angleterre

03 juin 2011


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"