Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 03.06.2011   Retour à l'aperçu

Suisse : l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs se restructure

[Credits] Pour se rapprocher des Eglises et mieux les servir, l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs change de structures internes. A l’avenir, il sera dirigé par des représentants mandatés par les fédérations d’Eglises et les associations qui le soutiennent. L’institut pourra aussi accorder aux étudiants qui ont accompli l’entier du cursus un bachelor professionnel en théologie.


L’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs (IBME) à St-Légier (VD) souhaite se rapprocher des Eglises et des oeuvres évangéliques. Pour ce faire, il change ses structures et renonce à un système qui fonctionnait par cooptation. A l’avenir, il sera dirigé par un conseil de 6 à 9 membres et par une assemblée générale constituée de représentants des différents partenaires : les fédérations d’Eglises évangéliques, les ONG missionnaires ou humanitaires et les associations évangéliques.

« La seule décision sage pour assurer l’avenir de l’institut ! »
« C’était la seule décision sage pour assurer l’avenir de l’institut ! » explique Ernest Geiser, le président du nouveau conseil. Tout le monde a saisi la nécessité de ce changement puisque les membres de l’ancien conseil ont accepté cette décision à l’unanimité », ajoute le pasteur de l’Eglise évangélique mennonite de Tavannes. Jusqu’ici, l’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs était dirigé par un conseil faisant office d’Assemblée générale où les membres étaient cooptés.
L’objectif de l’IBME est d’être pour les Eglises et les oeuvres chrétiennes francophones un institut de référence dans les domaines académique, éthique et spirituel, afin que les fédérations d’Eglises et oeuvres chrétiennes puissent devenir des partenaires en prise directe avec la formation de leurs cadres.

Une accréditation pour dispenser un bachelor professionnel
L’Institut Biblique et Misionnaire Emmaüs a par ailleurs reçu le 21 avril l’accréditation qui lui permettra de délivrer un bachelor professionnel à ses étudiants (« Vocational Bachelor »). Ce qui lui permettra aussi de demander une reconnaissance académique d’un niveau bachelor auprès de l’Etat. Pour obtenir cette accréditation, l’IBME a dû présenter son nouveau programme académique à l’Association Européenne Evangélique d’Accréditation (European Evangelical Accrediting Association). Ce programme se veut plus adapté aux besoins professionnels et ministériels actuels et comporte notamment un plus grand choix de modules et de spécialisations. Ce n’est qu’après des expertises sur le site et des descriptions détaillées des processus d’enseignement, que l’IBME a été déclaré en conformité avec les « accords de Bologne ».


Un institut fondé en 1925
L’institut se donne jusqu’à fin 2011 pour assurer une transition qui nécessite d’importantes adaptations. Pour étudier et préparer ces changements, ses responsables continuent d’être accompagnés par des experts et des personnes compétentes. Les membres du nouveau conseil sont actuellement au nombre de 3 : Philippe Rotenbühler, pasteur dans l’Eglise évangélique de Réveil de Martigny (UEER), David Valdez, pasteur dans l’Eglise évangélique de la Rochette à Neuchâtel (FREE) et Ernest Geiser, pasteur dans l’Eglise évangélique mennonite de Tavannes et président du conseil de l’IBME.
L’Institut Biblique et Missionnaire Emmaüs a été fondé à Lausanne en octobre 1925. Il est établi à St-Légier sur Vevey depuis 1967.

17 mai 2011


Source: Institut Emmaüs

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"