Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 19.02.2011   Retour à l'aperçu

COE : Nous sommes appelés à être un dans la foi et l’action, affirme le secrétaire général

[Credits] "Il n’est aucune réflexion théologique qui ne se déroule dans le monde vulnérable de Dieu, qui ne baigne dans la joie et la souffrance des gens de la rue", a affirmé le pasteur Olav Fykse Tveit dans le premier rapport qu’il présentait au Comité central du Conseil œcuménique des Eglises (COE) en tant que secrétaire général.

Le pasteur Tveit a été élu par le Comité central lors de la précédente session de celui-ci en été 2009, et a pris ses fonctions au début de 2010.

Au cours de l’année écoulée, a-t-il poursuivi, l’expérience a renforcé sa conviction que les Eglises sont "appelées à être un" dans leur foi, mais aussi dans l’action qu’elles mènent en faveur d’une paix juste et de la dignité pour toutes et tous: "Nous sommes appelés à dire aux détenteurs du pouvoir d’écouter le cri de celles et ceux qui réclament la justice et la promesse d’un avenir commun meilleur."

Le secrétaire général a décrit le COE comme à la fois "une communauté fraternelle œcuménique mondiale d’Eglises engagées et responsables les unes vis-à-vis des autres" et "une organisation établie et entretenue pour amener ses Eglises membres à nouer des relations de conciliarité et à agir ensemble."

Le Conseil combine la communion spirituelle et les structures pratiques, "visant à obtenir des résultats en améliorant nos relations" et aussi "en restant ensemble afin de pouvoir agir ensemble", a-t-il déclaré.

Les domaines d’intérêt particulier pour le COE, ses Eglises membres et ses autres partenaires comprennent, selon le pasteur Tveit, les relations et le dialogue interreligieux, les Eglises et la population du Moyen-Orient et, en particulier, Jérusalem et le reste de la Terre Sainte.

Il a mentionné aussi les ministères de service et de développement exercés en coopération avec la nouvelle Alliance ACT, l’encouragement de la communauté des femmes et des hommes dans les Eglises et les sociétés, les changements dans l’Eglise et dans le monde qui créent un "nouveau paysage œcuménique", et les questions de justice et de paix.

Les questions de justice et de paix seront l'un des principaux enjeux du Rassemblement œcuménique international pour la paix (ROIP), qui se tiendra à Kingston, Jamaïque, en mai 2011.

Le pasteur Tveit a conclu son rapport officiel en remerciant le Comité central du COE pour son soutien: "Cette année a été la plus chargée de ma vie, mais aussi celle qui m’a apporté le plus de bénédictions."
"Je me félicite tout particulièrement des rencontres et de la coopération avec les jeunes: ils sont l’avenir du mouvement œcuménique, ses pierres angulaires. Leur participation est toujours source d’inspiration et j'apprécie grandement les contributions qu’ils apportent à notre présent et à notre avenir. Que Dieu continue à nous donner à tous force et joie pour ce travail et cette communauté fraternelle!" a-t-il déclaré.

En réponse aux questions et commentaires du Comité central, le secrétaire général du COE a reconnu qu'il existe une aspiration généralisée à accomplir de plus grands progrès vers l'unité entre les Eglises elles-mêmes et surtout à créer une seule communauté eucharistique où les chrétiens de toutes les traditions partagent le sacrement de la sainte communion. Il a également rappelé qu'il était important d'élaborer un "consensus stratégique" parmi les Eglises "afin de trouver notre voix commune."

Texte complet du rapport du secrétaire général
Plus d'informations sur la réunion du Comité central
Photos de la réunion

17 février 2011


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"