Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 29.08.2011   Retour à l'aperçu

Fidji: le COE juge "inacceptable" l'annulation d'un rassemblement méthodiste par le gouvernement

[Credits] L'ingérence du gouvernement fidjien, pays insulaire du Pacifique, dans les affaires de l'Eglise est jugée particulièrement préoccupante par le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE).

A la veille du 50e anniversaire de la Conférence des Eglises du Pacifique et d'un rassemblement de responsables d'Eglise du Pacifique, le pasteur Tveit a fait part de sa profonde inquiétude quant aux violations manifestes de la liberté de religion de la part des autorités de Fidji, qui ont annulé la conférence annuelle de l'Eglise méthodiste de Fidji et Rotuma et gardent en détention les dirigeants de l'Eglise.

"Il est absolument inacceptable que les autorités fidjiennes s'immiscent dans les décisions et les affaires internes de l'Eglise", a déclaré le pasteur Tveit depuis Samoa, où il participe à la réunion régionale.

Le gouvernement militaire de Fidji aurait annulé la conférence annuelle de l'Eglise méthodiste au prétexte que ses dirigeants sont trop politisés.

D'après la BBC, la direction et les membres de l'Eglise les plus en vue  ont été convoqués par l'armée pour être saisis du décret, et le gouvernement a tenté, mais sans succès, de placer en détention l'ancien président de l'Eglise, le pasteur Josateki Korio.

C'est la troisième année d'affilée que le gouvernement annule la conférence annuelle méthodiste. Les autorités ont par ailleurs suspendu la Constitution nationale, restreint la liberté religieuse et placé en détention d'autres opposants. L'Eglise reste critique envers le régime.

Dans l’archipel voisin des Samoa, le pasteur Tveit s'est entretenu avec le pasteur Vaiao Eteuati, secrétaire général de l'Eglise méthodiste des Samoa. Le pasteur Eteuati a appelé l'Eglise mondiale à faire pression sur les autorités de Fidji face à ce qu'il considère comme des décisions injustes à l'égard de l'Eglise méthodiste de Fidji et Rotuma. 

Le pasteur Tveit a réaffirmé la position du Comité central du COE, qui, en 2009, avait proclamé son soutien aux Eglises de Fidji. Il a également appelé les chrétiens du monde entier à se joindre à une prière commune pour l'Eglise méthodiste de Fidji et Rotuma.

Le Comité central du COE est un organe directeur représentant les 349 Eglises membres du COE. Les Eglises membres du COE rassemblent près de 550 millions de chrétiens dans le monde entier.

A lire également:
Le gouvernement de Fidji annule à nouveau la conférence méthodiste (Article ENI, 25 août 2011, en anglais)
Le COE encourage le dialogue entre l'Eglise et l'Etat à Fidji (Communiqué de presse, 2 septembre 2009, en anglais)

26 août 2011


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"