Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 16.01.2010   Retour à l'aperçu

HAITI : APPEL A LA GENEROSITE ET A LA PRIERE

[Credits] Par Barbara Dunlap-Berg et Kathy Gilbert

Les Méthodistes Unis sont entrés en action aussitôt que s’est produit le violent séisme qui a réduit en ruines la majeure partie de la capitale d'Haïti, Port-au-Prince, le 12 janvier.
L’œuvre d’entraide de l’Eglise Evangélique Méthodiste, UMCOR (The United Methodist Committee on Relief), a immédiatement promis d'envoyer des équipes, des ressources matérielles et des fonds pour Haïti dès que possible. Il est possible de faire des dons en ligne, et des responsables d'église à travers le monde encouragent les paroisses à recueillir des dons spéciaux pour les victimes du séisme.
"La situation est vrament catastrophique", a déclaré le révérend Franck Aguilh, pasteur coordonateur de l'Eglise Méthodiste Unie haïtienne à Irvington, New Jersey. "Il n'existe aucun moyen interne pour eux d’intervenir. Les infrastructures sont totalement détruites. Je ne peux même pas atteindre ma famille. Ils n'ont pas les moyens physiques et financiers pour faire face à cette catastrophe".
L’évêque Susan W. Hassinger a exhorté les fidèles à recueillir des offrandes spéciales dimanche pour les opérations de secours.
"Avec beaucoup d'entre vous, je pleure en suivant les nouvelles concernant ce tremblement de terre meurtrier en Haïti, la terrible perte de vies humaines, ainsi que les dommages aux maisons, hôpitaux et écoles. Je demande à toutes les personnes de prier pour le peuple d'Haïti ainsi que pour ceux qui sont et seront censés répondre à cette crise, dit-elle. "J'espère que les gens donneront généreusement, avec des contributions ciblées destinées à être utilisées partout où cela sera le plus nécessaire pour répondre à cet énorme besoin".
Pendant que les sauveteurs partent à la recherche de survivants, la Croix-Rouge américaine a estimé que le séisme a touché près de 3 millions de personnes - soit un tiers de la population d'Haïti. L’organisme de secours de l’Eglise méthodiste unie, l’UMCOR, est prêt à aider. "L’UMCOR a toujours eu une forte présence en Haïti, a déclaré Tom Hazelwood du personnel d'intervention en cas de catastrophe au sein de l’UMCOR. «Grâce à cette tragédie, on va juste être redoubler nos efforts, et nous appellerons en renfort des gens à travers le pays pour nous aider".
«Ne pas oublier Haïti»
Rick Jost, missionnaire de la Conférence annuelle (régionale) du Dakota a une relation de longue date avec Haïti.
"Le peuple d'Haïti a tant souffert, dit-il. "Nous avons besoin de réagir".
Le problème des catastrophes naturelles est aggravé par des problèmes systémiques tels que la pauvreté et le logement inadéquat, déclare Jost.
"Lorsque vous avez une catastrophe (de cette ampleur), il est très frustrant de constater que les questions sous-jacentes n'ont pas été traitées. Nous souhaitons que les gens n'oublieront pas Haïti une fois retombée la poussière, dit-il.
Le Rév Molege Désir de Vailsburg de l’United Methodist Church à South Orange, New Jersey, a déclaré que la faim était un problème majeur en Haïti.
Les Méthodistes Unis prient en faveur des victimes du séisme en Haïti

Les Méthodistes Unis recueillent des dons, emballent des boîtes de fournitures, en essuyant leurs larmes et, surtout, en priant alors que des nouvelles de mort et de destruction en Haïti leur parviennent.
Les Eglises et les Conférences annuelles (régionales) aux États-Unis commencent à obtenir des nouvelles de leurs équipes envoyées en mission en Haïti lorsque le séisme a frappé.
Beaucoup sont sains et saufs. Certains sont blessés. D'autres n'ont pas donné signe de vie.
Les agents du Conseil Mondial de la Mission de l'Eglise Méthodiste Unie gardent encore bon espoir le 14 janvier que le révérend Sam Dixon, responsable de l'Œuvre d'entraide de l'Eglise Méthodiste Unie, le révérend Clinton Rabb, chef de la Mission des Volontaires, et Jim Gulley, un consultant de l'UMCOR, soient d'une manière ou d'une autre toujours en vie.
Les trois dirigeants disparus- de la mission méthodiste unie (GBGM) ont été vus en train d'entrer dans le Montana Hôtel à Port-au-Prince, peu avant le tremblement de terre qui a secoué le 12 janvier la capitale, détruisant l'hôtel. Un autre méthodiste uni, Sarla Chand, vice-président des programmes internationaux pour IMA World Health, a également prévu une réunion à l'Hôtel Montana, le jour du tremblement de terre.
Tout comme dans de nombreuses églises, une réunion de prière spéciale s'est tenue mercredi soir au Conseil Mondial des Missions de l'EEM/EMU.
«Les noms de personnes ont été citées, il y avait un fort sentiment communautaire», a déclaré Melissa Hinnen, directeur des communications pour l'UMCOR.
Relations spéciales
Le Rév Charline Pierre, pasteur de l'Eglise méthodiste unie haïtienne Saint-Jean à Boynton Beach, en Floride, s'est mis "à parler, pleurer et prier" avec de nombreux membres de son Église, quand ils ont appris la mort de leurs proches en Haïti. La Conférence annuelle (régionale) de Floride a établi un partenariat depuis trois ans avec l'Eglise Méthodiste d'Haïti.
Patience Nave, membre de la First United Methodist Church à Homosassa, en Floride, avait prévu de se rendre en mission en Haïti le 14 janvier. Elle a dit qu'elle était déçue et en conflit au sujet de l'annulation. «Je ne peux pas vous dire les sentiments partagés que j'ai en moi : je suis saine et sauve et toutes ces autres personnes ne le sont pas," dit Nave.
Nave, qui a presque 80 ans, s'est rendue plusieurs fois en Haïti. Lors du voyage de cette semaine, elle avait prévu de remettre 2000 $ à l'église méthodiste Carrénage pour aider à nourrir les enfants qui fréquentent l'école là-bas.
«Je continue de penser à des gens qui n'avaient rien et qui maintenant en ont moins", a déclaré Nave. "A-t-on atteint le fond? Si tu dormais sur le plancher, maintenant tu n'as pas de plancher. Tu avais un morceau de pain, maintenant tu n'as pas de pain".
Blessés et disparus
On n'a pas de nouvelles de huit Méthodistes unis en service en Haïti en tant que bénévoles en mission, rapporte Dan Gangler, directeur de la conférence des communications en Indiana. Quatre sont membres de l'Eglise Méthodiste Unie Milroy et quatre sont membres de United Methodist St. Luke's Church à Indianapolis. Ce groupe était dirigé par Jamalyn Williamson, un pasteur adjoint à Saint-Luc.
L'équipe travaille sur des projets dans une école catholique et un orphelinat en Fondwa, à quatre heures au sud de Port-au-Prince, l'épicentre du séisme. Ils sont venus en Haïti sous l'égide de l'association Family Health Ministries, une organisation confessionnelle à but non lucratif basée à Durham, NC
Les membres d'une équipe de la mission de Dallas qui travaille dans une clinique de soins oculaires ont été blessés dans le séisme.
Douze volontaires de l'United Methodist Church Highland Park à Dallas travaillaient dans le village de Petit Goave, lorsque le bâtiment de la clinique s'est effondré. Les bénévoles ont dû retirer des personnes ensevelies dans les décombres, a déclaré l'église sur son site Web. Certains membres de la mission ont été blessés.
La fin de jeudi après-midi, l'église a publié dans un communiqué qu'elle avait affrété un avion en route vers la République dominicaine pour récupérer quelques membres de l'équipe. Deux autres membres sont dirigés vers l'île de la Martinique. Trois autres sont dirigés vers les États-Unis, et les cinq autres sont déjà arrivés aux Etats Unis. Le communiqué laissait entendre que ces personnes étaient diversement blessées, avaient les côtes cassées, une fracture de la main et de graves blessures internes.
Un membre de Foundry United Methodist Church à Washington, DC, a été blessé et est dans l'attente d'évacuation, a déclaré le révérend Dean Snyder. D'autres membres de la congrégation ont des associés et des amis en Haïti. L'église prévoit une réunion de prière le 15 janvier.
Prier sans cesse
Beaucoup d'églises ont revu leurs programmes habituels, mercredi soir au cours des réunions de prière. Plus de 400 personnes ont rempli le sanctuaire de la Trinity United Methodist Church pour prier en faveur de tous ceux qui sont touchés par le séisme, y compris les bénévoles de la congrégation partis en mission dans un orphelinat en Haïti.
La réunion de prière eut lieu à 7 heures le 13 janvier. A 10:30 h, ils ont appris que l'équipe avait évacué Haïti et passerait la nuit dans les Bahamas. Ils espéraient retourner aux USA aujourd'hui ou demain.
"Nous avons eu une réunion incroyable la nuit dernière", a déclaré Louise Spender, assistante du révérend Frank Fowler, pasteur de la Trinité et chef de l'équipe missionnaire. "Nous nous tenions la main dans la main et nous avons chanté et prié. Il s'agissait d'une réunion incroyable, où l'Esprit était présent ".
«Habituellement, quand vous dites aux gens que vous suivez une réunion de prière, tu dois les payer ou leur donner à manger pour les faire venir», a déclaré la révérende Renée L. McCleary, surintendante du district Skylands de la Conférence annuelle du New Jersey. McCleary a donné le message pendant le service.
«Je suis si fière d'eux et si reconnaissante à Dieu qu'ils sont sains et saufs."
Retour au pays
Helen Little, 77 ans, n'est pas heureuse, elle est forcée de quitter Haïti.
"Elle nous a envoyé un e-mail, ce matin, disant que les Américains ont été évacués de Haïti et elle ne prenait pas bien les nouvelles", a dit le pasteur Alan P. Swartz, pasteur de la Horne Memorial United Methodist Church, Clayton, Caroline du Nord. Little est membre de Horne Memorial et elle est le leader d'un groupe de 20 volontaires méthodistes unis en Haïti. Il s'agit de son 47e voyage dans un pays qu'elle a appris à aimer.
Swartz a appelé Little la «conscience» de l'Église, et dit à cause de son engagement, il y avait 50 personnes à l'église en train d'emballer des cartons de fournitures à expédier en Haïti.
Swartz rapporte que, quand il est venu à Horne Memorial il y a environ sept ans, elle lui a dit: "prédicateur, je veux que vous sachiez que je suis au culte presque tous les dimanches, mais je veux que vous sachiez que le culte ne se limite pas à ce que nous faisons ici le dimanche matin. Tout aussi important est ce que nous faisons au cours de la semaine. "
Little a amené de nombreux jeunes à Haïti, et ils y tiennent maintenant «énormément», déclare Swartz. Au cours de la nuit de prière mercredi pour Haïti, plus de la moitié des participants avaient moins de 18 ans.

13/14 janvier 2010


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"