Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.12.2010   Retour à l'aperçu

En route (N°70 - décembre 2010) est en ligne

[Credits] Le mensuel francophone de l’Eglise Evangélique Méthodiste EN ROUTE de ce mois de décembre est en ligne dans son intégralité. Ce numéro tout axé sur Noël évoque diverses manifestations ayant eu lieu dans le cadre de l’Eglise méthodiste, la fête de la Congrégation des Sœurs de Strasbourg Bethesda, le festival de musique organisé l’été dernier à Codognan, le Carrefour des Femmes en Suisse avec des représentantes de l’ensemble de la Conférence centrale de l’Europe du Centre et du Sud (dont des femmes de l’Eglise méthodiste unie d’Algérie).
En voici l’éditorial qui donne le ton de ce numéro :
Saine et sainte interpellation
JP Waechter

Un enfant pauvre, un enfant immigré et de surcroît terriblement mal logé est le point de mire de l’humanité, le cadeau de Noël. En cet enfant si pauvre, si petit, si fragile, dénommé Jésus, c’est Dieu lui-même qui se fait pauvre et endosse notre pauvreté humaine. La nouvelle interpelle les bergers pauvres, illettrés et timides. Ils ont peur jusqu’à ce que l’ange les rassure : « N’ayez pas peur. Ne craignez pas. » La nouvelle rassure. Elle nous est aussi destinée aujourd’hui. Pour que nous vivions un joyeux Noël débarrassé  de toutes nos peurs et de toutes nos inquiétudes (évêques H. Bolleter et P. Streiff et pasteurs C. Grunenwald et C.L. Meissner).
Là où la peur et la peine prédominent, l’avènement de Jésus soulève l’enthousiasme. La saine et sainte interpellation se mue en une saine et sainte provocation et… vocation : ce numéro évoque les festivités liées à l’engagement de plusieurs Sœurs de la Congrégation Bethesda de Strasbourg. En route fait également écho à l’installation du stagiaire Daniel Morata à Colmar tout comme au Festival de musique organisé à Codognan.
Dieu nous envoie ainsi pour allumer la lumière de l’espérance dans les prisons de la peur.
D’où l’importance de ne pas rater le coche au départ en passant à côté de l’essentiel : l’écoute privilégiée du Seigneur. «Silence, Dieu nous parle, acceptons de nous laisser interpeller,
sa voix est souffle doux et léger» (Carrefour des Femmes)
Sa parole est secours et présence secourable au milieu des brasiers de l’existence (Brigitte Hetsch).
En Jésus,
Dieu est venu tutoyer notre humanité,
Pacifier nos peurs,

Pour que, transformés au contact du Sauveur,
Nous puissions vivre des instants divins,
Au point d’en « oublier d’avoir peur » !
(Claire-Lise Meissner)

L’éditorial


Source: En route / EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"