Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.02.2009   Retour à l'aperçu

Le billet d’humeur : “Pub et contrepub” par JP Waechter

[Credits] En Angleterre d’abord, en Espagne ensuite, des athées lancent d’habiles campagnes de publicité pour tenter de détourner les gens de la foi. Que penser de ces initiatives ? Quelle sera notre réplique ?

Une campagne athée sévit depuis quelques semaines à Londres initiée par Ariane Sherine, une jeune journaliste et scénariste de 28 ans, avec des slogans placardés sur 800 autobus et dans le métro de Londres. Elle est financée par des dons qui ont dépassé 140 000 livres (150 000 €). Les affiches placardées sur les bus portent l’inscription suivante : «Dieu n’existe probablement pas. Arrête de t’inquiéter et profite de la vie».
S’inspirant de cette campagne-là, l’Union espagnole des athées et des libres-penseurs a fait placarder à son tour sur plusieurs autobus de Barcelone une affiche proclamant : « Il n’y a probablement pas de Dieu. Alors, cessez de vous inquiéter et profitez de la vie ».
Curieux message que ce message laissant planer un doute sur l’existence de Dieu. Les athées n’oseraient-ils plus dire que Dieu n’existe pas ?

Autre trait du message laissant perplexe : « Cessez de vous inquiéter… » Les athées seraient-ils persuadés que la foi en Dieu accentue l’inquiétude ? Et si l’inverse était vrai ? À savoir que l’agnosticisme est un facteur d’inquiétude. Face à ses limites, l’homme se laisse gagner par l’angoisse, tant qu’il ne se tourne pas vers Dieu : « l’âme est inquiète jusqu’à ce qu’elle trouve du repos en Dieu », selon la belle expression de Saint Augustin.
Agnostiques et croyants se rejoignent - en apparence du moins - sur la question du profit : ne pas laisser passer une occasion, qu’il s’agisse de vivre chrétiennement ou de vivre tout court. Oui, la vie ici-bas n’est pas méprisable, de même que les joies de la vie. La sagesse du Qohelet est à redécouvrir en ces temps qui courent. La foi chrétienne ne dit pas qu’il faut s’en faire et ne pas profiter de la vie, tout au contraire. Mais attention, la destination du parcours de chacun varie, suivant que l'on croit ou non : soit on vit l’éternité avec le Christ, soit on la vit sans Lui. Au choix !
À ceux qui prétendent qu’une vie avec Dieu est synonyme de frustration et de privation, Jésus réplique : Je suis venu donner la vie et la vie en abondance (Jn 10). La vie avec Dieu est jouissance et réjouissance ou elle n’est pas.

Tel est le message qu’un pasteur espagnol fait passer aux habitants de sa ville en réponse à la campagne des bus athées à Londres d’abord et à Barcelone ensuite. À la tête d’une communauté évangélique de 55 membres, Paolo Rubiales placarde sur un bus de la ligne n° 493 à Madrid le message suivant : « Oui Dieu existe bel et bien. Profite de la vie avec le Christ. Aime la vie en Jésus-Christ ».
«Nous voulons dire au monde que Dieu existe et qu’une vie n’est vraiment pleine que si elle a Jésus-Christ pour protagoniste», explique le pasteur.


Si certains chrétiens s’offusquent de la campagne des athées à travers l’Europe, d’autres comme ce pasteur de Madrid, y voient une opportunité pour parler en public des grandes questions de l’existence. Cette campagne ouvre de fait le débat sur la place. Elle a du bon, si grâce à elle les gens commencent à s’intéresser à l'essentiel.
Membre du groupe de réflexion britannique ekklesia, Simon Barrow estime qu’il est grand temps pour les chrétiens de s’accoutumer à l’idée qu'ils vivent maintenant dans une société pluraliste : «les chrétiens et les autres vont devoir s’habituer à cette situation. Être offusqué à l’idée que d’autres personnes pensent différemment de nous n’a aucun sens. Nous devons apprendre à mieux communiquer et à mieux nous écouter ».
Appel de bon sens adressé à chacun d’entre nous qui rejoint celui de l’apôtre Pierre lancé en son temps : Soyez toujours prêts à présenter votre défense devant quiconque vous demande de rendre compte de l’espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et respect, en ayant une bonne conscience…  (1Pi 3.15).


Source: En route

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"