Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.12.2009   Retour à l'aperçu

Connexio : l’actualité du mois du réseau mission et diaconie de l’Eglise Evangélique Méthodiste

[Credits] La responsable de la commission Amérique latine, Barbara Oppliger et moi-même avons visité quelques villages habités par les indigènes Mapuche près de Temuco, dans le sud du Chili.
L'église méthodiste dirige dans cette région un grand centre agricole ainsi que des écoles primaires et professionnelles, et dans la plupart des villages existent des communautés méthodistes.
De grandes inondations ont eu lieu dans ce secteur il y a un an, et beaucoup de familles ont perdu toutes leurs récoltes. Poules, vaches et moutons ont été emportés par les eaux et en même temps le foin qui venait juste d'être engrangé a été rendu inconsommable. L'EEM de Temuco a apporté son aide aux gens du pays, et Connexio a attribué une aide de 6'000 USD en provenance du fond d'aide d'urgence.
Avec cet argent, l'église a pu acheter des cochons qui ont été offerts aux Mapuche au titre de contribution à la restauration de leurs petites fermes. Lors de notre visite, nous avons pu observer les truies pleines et constater la joie et l'espérance des personnes, heureuses de pouvoir bientôt compter davantage de bêtes.
Même en dehors de toute catastrophe naturelle, la vie est très dure pour les Mapuche. Même si le gouvernement restitue progressivement aux indigènes les terres confisquées par les grands propriétaires terriens et les marchands de bois au temps de la colonisation espagnole, cela est de loin insuffisant pour nourrir tous les habitants du territoire.
Mapuche signifie par ailleurs "habitants de la terre", et uniquement ceux qui sont propriétaires et qui vivent de leurs terres peuvent prétendre être de "vrais Mapuche" ! C'est le lien avec leur terre qui leur confère leur identité.
De nos jours il reste encore près d'un million de Mapuche au Chili, et environ 180'000 vivent sur leurs terres d'origine au sud de Temuco. Les autres sont éparpillés dans tout le reste du pays. Beaucoup d'entre eux vivent à Santiago grâce à des jobs occasionnels.
Connexio soutient un projet de formation et de perfectionnement pour les femmes Mapuche, par exemple en leur faisant prendre connaissance de méthodes pour une meilleure conservation des produits alimentaires comme les légumes, grâce à un meilleur entreposage, et en leur apprenant à faire des confitures. Il y a aussi des formations sur la fabrication de médicaments à base d'herbes médicinales, ou encore sur le tissage de la laine de mouton. L'assurance qualité doit nécessairement accompagner ces productions, car seuls des produits exempts de défauts seront pris en compte par les commerçants qui les achemineront dans les magasins des villes.
Albanie – les risques d'un nouveau démarrage
Il y a un an nous avions parlé d'un nouveau démarrage pour le travail de l'EEM en Albanie. Deux jeunes pasteurs albanais étaient appelés à implanter de nouvelles paroisses sous la direction du surintendant Wilfried Nausner après avoir effectué leurs études théologiques et leur formation pratique respectivement en Allemagne et en Autriche. Pour ces jeunes pasteurs cependant, leur intégration en Albanie fut beaucoup plus difficile que prévu, au point que l'un d'eux décida au printemps de quitter le ministère de prédicateur, pendant que le deuxième a posé une demande de congé provisoire. Les deux pasteurs restent en contact avec l'église, mais éprouvent le besoin d'un temps de réflexion pour clarifier leurs situations respectives. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir intercéder pour les personnes engagées en Albanie, et tout spécialement pour le surintendant et son épouse ainsi que pour tous les bénévoles au service de l'église.
Serbie et Macédoine
La Conférence annuelle de la Serbie et la Macédoine a eu lieu du 14 au 18 octobre 2009 à Kisac, en Serbie, avec pour thème «recherchez le bien, afin que vous ayez la vie». La conférence a été marquée par une joyeuse et reconnaissante fraternité, et ce malgré les grandes difficultés économiques de ces deux pays. On a particulièrement pu remarquer comment, et de quelles multiples manières les paroisses annoncent l'évangile et travaillent avec des groupes des plus divers. Lors de la conférence furent également exprimés des remerciements à Connexio pour tous ses soutiens, y compris financiers, ainsi que pour les projets tels que les camps de vacances pour jeunes au cours desquels régulièrement nombre d'entre eux ont pris la décision de suivre le Christ.
Novica Brankov a été ordonné comme ancien lors de cette même conférence. Il est pasteur à Sid et à Backa Palanka depuis trois ans. Le jour d'avant, ce fut Marija Durovka qui a été engagée pour un ministère provisoire de pasteure. Elle travaille à Pivnice où elle est également responsable du jardin d'enfants patronné par l'EEM. C'est dans ce jardin d'enfants que travaille également, et avec beaucoup d'enthousiasme, Esther Bühler venue de Suisse pour un engagement court de deux mois avec Connexio. Dans le district de la Macédoine il n'y pas eu de changements de personnel. La communauté des Roms à Kocani se réjouit de son côté pour la rénovation de son centre paroissial, et le travail dans cette localité porte beaucoup de fruits.
Bulgarie
A 40 km de Varna, une nouvelle chapelle de l'EEM a été consacrée dans la rue de la Gare à Trastikovo le dimanche 18 octobre 2009.
Les habitants de Trastikovo sont des gens très pauvres et appartiennent à plusieurs ethnies. Certaines familles sont d'origine turque, d'autres d'origine Rom, et d'autres encore d'origine bulgare. Le village se trouve dans une zone à risques: des eaux usagées et contaminées en provenance d'usines chimiques sont en effet stockées dans un grand entrepôt. Pour beaucoup de personnes, la vie dans le village est si peu sûre pour qu'ils en arrivent à être persuadés que l'émigration est pour eux la solution de survie. C'est là que Connexio pose des indicateurs d'espoir. Grâce à des aides pratiques et à l'encouragement du travail de l'église, les conditions de vie de ces personnes sont sensiblement améliorées, de sorte que la vie dans le village pourra se développer favorablement sur place même, et non pas, dans une fuite vers un avenir incertain en Europe de l'Ouest. Il y a quinze ans environ, une église évangélique méthodiste a été implantée dans ce village, où elle est actuellement dirigée par le pasteur rom Dimitar Gospodinov. Le projet d'origine qui prévoyait le développement du travail d'église en liaison avec l'exploitation d'une boulangerie a malheureusement avorté en se heurtant au monopole des boulangeries du pays.
C'est ainsi que la possibilité de créer des places de travail et d'apporter un soutien de base au village a été écartée de la liste des projets. Une nouvelle église a toutefois pu être construite dans la rue de la Gare, et pas seulement pour dissuader symboliquement les gens de quitter les lieux. En l'espace de quatre mois, les ouvriers ont réalisé un bâtiment avec une tour, une salle d'église, un local pour les jeunes, ainsi que des installations sanitaires. Le bâtiment doit servir de base de lancement pour de nouveaux projets sociaux. Cette construction a été rendue possible grâce à des contributions en provenance des USA, de France et de la Suisse. Le maître d'ouvrage a également participé au financement.
Venez avec nous visiter l'une ou l'autre église partenaire en vous joignant à un voyage de rencontres
Vous ferez de riches expériences lors de rencontres inoubliables avec des frères et des sœurs en Christ lors de cultes et de visites de projets. Vous voyagerez à travers de magnifiques paysages et serez introduits dans l'histoire et la culture du pays hôte en visitant des sites historiques remarquables tels Angkor Wat (Cambodge) ou encore Tiwanaku et l'Ile del Sol au Titicasee (Bolivie).
Cambodge, 14 - 27 janvier 2010
Direction du voyage: Dr Daniel Husser et le pasteur Peter Siegfried, ainsi que Daniel Keo comme accompagnateur cambodgien.
Bolivie, 8 - 24 avril 2010
Direction du voyage: Barbara Oppliger et Andreas Stämpfli, ainsi que plusieurs collaborateurs de l'EEM en Bolivie.
Des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès du bureau de Connexio à Zurich.
Chers lectrices et lecteurs, je vous remercie pour l'intérêt que vous portez au travail de Connexio et pour votre fidèle soutien. C'est seulement grâce à votre présence à nos côtés, à l'aide de nombreux collaborateurs bénévoles et aux fidèles donatrices et donateurs que Connexio peut être un réseau efficace.

Fraternelles salutations,
Andreas Stämpfli, Secrétaire Général Connexio
Envoi des dons en France:
Par chèque libellé à l'ordre de l'EEM-Connexio adressé à: 
Madame Joseline WAECHTER, 18, rue Justin, 
F 92230 Gennevilliers (avec mention «Connexio»)
Traduction: E. Fath


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"