Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.03.2008   Retour à l'aperçu

Canada : En souvenir des enfants victimes d’abus, tournée préparatoire Vérité et Réconciliation des chefs autochtones et d’Église

[Credits] Le Canada est en train de vivre un moment crucial de son histoire. Les chefs spirituels des Églises anglicane, presbytérienne et unie, accompagnés de représentants de l’Église catholique romaine ainsi que du chef national de l’Assemblée des Premières nations, effectuent une tournée de présentation de la toute nouvelle Commission Vérité et Réconciliation sur les pensionnats autochtones.
 
Dès sa mise en place, la Commission deviendra une instance officielle indépendante. Elle aura pour tâche d’offrir l’opportunité aux anciens pensionnaires, ainsi qu’à quiconque en a subi les contrecoups, de témoigner des faits par un partage véridique, et cela dans un contexte encadré et culturellement adapté.
 
Puisqu’elles ont été responsables de la gestion des pensionnats autochtones, conjointement avec le gouvernement fédéral, les Églises anglicane, catholique romaine, presbytérienne et unie se sont engagées à s’impliquer à fond dans la démarche de la Commission Vérité et Réconciliation.
 
« Nous croyons essentiel que la population canadienne suive avec attention cette démarche de dire tout haut la vérité »  affirme l’honorable David MacDonald, conseiller spécial de l’Église unie pour les pensionnats autochtones et l’un des organisateurs de cette tournée des dirigeants.
 
De plus, dit-il : « Voici l’occasion pour tous et toutes d’entendre la voix des enfants qui ont fréquenté ces pensionnats, d’écouter leurs histoires, et d’apprendre peut-être pour la première fois toutes les conséquences que les pensionnats ont eu sur les communautés des Premières nations, des Inus et des Métis du Canada.»
 
Les participants de tournée sont :
·                     Le chef national Phil Fontaine de l’Assemblée des Premières nations
·                     Le Dr. David Giuliano, pasteur et modérateur de l’Église Unie du Canada
·                     L’archevêque Fred Hiltz, primat de l’Église Anglicane du Canada
·                     Le Dr. J. H. (Hans) Kouwenberg, modérateur  de l’Église presbytérienne au Canada
·                     Le Rév. Mark MacDonald, évêque autochtone national de l’Église Anglicane du Canada
À différents moments au long de la tournée, des représentants locaux catholiques romains en compagnie de chefs autochtones, et des représentants des groupes inus et métis, participeront à des rencontres publiques d’envergure, organisées par des comités locaux.
 
David MacDonald nous rappelle que les chefs autochtones et les chefs d’églises souhaitent que cette tournée fournisse une très grande visibilité au travail de la Commission Vérité et Réconciliation, en aidant les membres des Églises et les autres citoyens canadiens à comprendre l’héritage des pensionnats et les conséquences du colonialisme sur les Autochtones et leurs communautés. 
  
« Le processus Vérité et Réconciliation nous fournit l’occasion d’entendre la vérité sur les pensionnats amérindiens et de commencer à soulager les souffrances que cet héritage a laissées » a dit  David Giuliano, pasteur et modérateur de l’Église Unie du Canada.

 « Nous de l’Assemblée des Premières Nations sommes heureux d’entreprendre ce travail avec les Églises dans une perspective de réconciliation entre nos peuples et la population canadienne. Nous devons écrire ensemble le chapitre manquant de l’histoire canadienne sur les pensionnats amérindiens », a dit pour sa part le chef national Phil Fontaine.
 
Tout au long de cette tournée, l’Église catholique romaine sera représentée soit par des évêques locaux, soit par des prêtres et des religieuses dont les communautés ont été impliquées dans la gestion des pensionnats.
 
La tournée En souvenir des enfants s’arrête à Ottawa, Vancouver, Saskatoon et Winnipeg. En plus d’accepter les entrevues des médias et de faire des conférences dans chacune de ces villes, les leaders participent à des rencontres publiques organisées par des comités locaux.

Les leaders ont accepté de participer à cette tournée pour souligner l’importance du travail que la Commission Vérité et Réconciliation doit accomplir.
 
« Nous voulons parler de l’importance historique de la Commission Vérité et Réconciliation car elle cherche à donner une voix aux survivants et survivantes des pensionnats et à leurs familles, et aidera sans aucun doute le pays tout entier à mieux comprendre cet aspect méconnu de notre histoire », a commenté Hans Kouwenberg, modérateur  de l’Église Presbytérienne au Canada.
 
Les chefs autochtones et les dirigeants des Églises souhaitent que cette tournée permette de sensibiliser les membres des églises et les autres citoyens canadiens, et les aider à comprendre l’héritage des pensionnats et les conséquences du colonialisme sur les peuples autochtones et leurs communautés.
 
« J’espère qu’en disant et en entendant la vérité nous "serons libérés" comme le dit l’Évangile – libérés pour pouvoir travailler plus intensément à la guérison et à la réconciliation, en réparant les torts du passé, en rendant hommage à l’histoire et la culture autochtones, et en marchant côte à côte dans un esprit renouvelé, déterminés à respecter la dignité de tous les êtres humains », a expliqué, quant à lui, l’archevêque Fred Hiltz, primat de l’Église Anglicane du Canada.
 
Les dirigeants des Églises croient qu’un des aspects les plus importants du travail de la Commission Vérité et Réconciliation sera de tenir un forum pour permettre aux anciens et anciennes élèves des pensionnats et  à leurs proches de raconter leur histoire.
 
« Si nous laissons la vérité s’exprimer et si nous l’écoutons avec le cœur, la Commission Vérité et Réconciliation sera une porte ouverte vers un meilleur Canada pour nous tous et toutes. En fait, présentement, c’est l’incontournable ouverture devant permettre à l’avenir de s’ouvrir » a ajouté Mark MacDonald, évêque autochtone national de l’Église Anglicane du Canada.

« Nous concevons cette tournée comme l’occasion de montrer ce à quoi peut ressembler un rapport nouveau et positif entre Autochtones et non Autochtones » a conclu David MacDonald.

Des informations complémentaires sur la tournée seront disponibles et mise à jour sur un site Web en construction : http://www.rememberingthechildren.ca/.

Communiqués des 19 février et 3 mars 2008


Source: Église Unie du Canada

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"