Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.03.2008   Retour à l'aperçu

Algérie : le point sur la situation

[Credits] FERMETURE DE DEUX EGLISES SUPPLÉMENTAIRES

Le Ministre des Affaires religieuses, M. Ghlamallah, avait reçu la semaine écoulée la délégation de l’Eglise protestante d’Algérie (EPA) et pris en compte ses doléances. Cette visite coïncidait avec le passage de l’émissaire américain à Alger.
On a l'impression que l'Etat algérien est résolu à s'attaquer à la petite communauté chrétienne si vulnérable (elle représente à peine 0,5% de la population), à l’heure où la France a donné une accréditation à 19 imams algériens accompagnés par le même Ministre des affaires religieuses, M. Ghlamallah.

A la date du 9 mars, les deux principales communautés chrétiennes de la ville de Tizi Ouzou qui comptent à elles seules au moins mille fidèles, viennent de recevoir des services de police l’ordre de cesser toute activité d'église sous peine de poursuites pénales. La preuve est ainsi faite que “le pouvoir cherche tout simplement à effacer le souvenir de cette nouvelle foi qui  dérange sérieusement. En fin de compte c'est ça la bonne nouvelle: Enfin, nous commençons à déranger” explique un pasteur.

LE PASTEUR HUGH JOHNSON LIBRE DE RESTER AU PAYS

Décision de dernière minute : la Cour Constitutionnelle d’Algérie a annulé la décision d'expulsion du pasteur méthodiste Hugh Johnson... Il peut donc rester en Algérie et disposer de sa carte de séjour. Une bataille de gagnée.

CORRECTIF : aujourd’hui le 12 mars 2008, selon nos sources algériennes, l'information concernant Hugh Johnson est à prendre au conditionnel. En fait, la Cour Constitutionnelle n’a pas encore examiné sa requête ni rendu son verdict ; elle le fera dans les tout prochains jours ; elle précisera si le pasteur Hugh Johnson peut rester ou non.

COMMUNIQUE DU COLLECTIF-ALGERIE


La situation des chrétiens en Algérie s’aggrave ! Nous venons d'apprendre ce matin que les deux communautés chrétiennes de Tizi-Ouzou (Algérie) ont été convoquées à la Sûreté de Wilaya de Tizi-Ouzou. Elles ont été sommées de cesser toute activité religieuse, en attendant une autorisation de la "Commission Nationale des cultes autre que musulman", qui doit siéger sous l’autorité du Ministre des Affaires Religieuses, Mr Bouabdallah Ghoulamellah. Par ailleurs, ces communautés sont toutes deux membres de l'EPA (Eglise Protestante Algérienne) et s'étaient sont conformées aux directives de la loi du 28 février 2006 sur les cultes autres que musulmans... Cela porte à 10 le nombre de communautés chrétiennes qui ont été fermées ces dernières semaines, soit par procès verbal, soit par voie de justice. 10 églises adhérentes de l'EPA qui avaient fait tous les efforts possibles pour se conformer aux attentes de l'Etat, qui les a toujours tenues dans le flou... avant de les sanctionner arbitrairement! Ainsi, même ceux qui cherchent à suivre toutes les exigences imposées par le gouvernement et qui font preuve de la meilleure des volontés se voient traités comme des hors-la-loi! On signalera également que l'une de ces communautés est la plus importante d'Algérie, numériquement parlant. ... Merci à chacun pour votre implication, vos prières et vos actions: aidez-nous à obtenir que tous les chrétiens algériens puissent bénéficier de leurs droits, au même titre que tous les citoyens algériens !


Source: EEMNI/COLLECTIF ALGERIE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"