Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 17.06.2008   Retour à l'aperçu

Persécution en Algérie, le point

[Credits] Les chrétiens persécutés en Algérie
Harcèlement visible et injustifié contre des chrétiens
Depuis la mise en application de la loi du 28 février 2006 (ordonnance 06-03) réglementant les cultes non musulmans, les chrétiens subissent une sévère limitation de leur liberté d’expression en Algérie. A ce jour, 25 communautés chrétiennes algériennes se sont vu notifier l'ordre de cesser toute activité (16 églises appartenant à l'Eglise protestante d'Algérie (EPA) et 9 églises protestantes indépendantes) et les procès pour «délit de chrétienté» se multiplient dans l'Ouest algérien.
Habiba Kouider, une Algérienne de 37 ans convertie au christianisme, est poursuivie pour prosélytisme dans son pays et jugée pour son choix religieux. Arrêtée dans un autobus en possession de plusieurs bibles, elle a comparu le 20 mai pour "prêche d'un culte non musulman sans autorisation". Le procureur de la république a requis contre elle trois ans de prison ferme. Le tribunal de Tiaret (sud-ouest d'Alger) a réclamé un complément d'enquête. Entre temps, un groupe de cinq policiers en civil  l’ont interpellée et traitée sans ménagement pendant deux heures en pleine rue, lui reprochant sa conversion au christianisme.
Les convertis risquent gros
De son côté, le tribunal correctionnel de Tiaret a rendu son verdict le 3 juin dans l’affaire des six personnes jugées pour " Distribution de documents afin d’ébranler la foi des musulmans". Quatre des six accusés ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et a de fortes amendes. Les six accusés ont été arrêtés en avril à Tiaret à leur sortie de l’appartement d’un jeune informaticien.
Vives protestations de l’EPA
A travers la voix de son président, le pasteur Mustapha Krim, l’Eglise protestante d’Algérie, (EPA), a appelé les plus hautes autorités de l’Etat, à faire " respecter la légalité constitutionnelle qui garantit la liberté de conscience, mettre un terme aux persécutions qui ciblent la communauté chrétienne, et assurer son droit au libre exercice de son culte, tout en exprimant " sa profonde tristesse devant la persistance de vexations aussi humiliantes qu’arbitraires" dont sont victimes les chrétiens en Algérie", une véritable "persécution" à ses yeux. Il demande également aux autorités d'abroger la loi de février 2006 qui réglemente l'exercice du culte autre que l'Islam. Il souhaite "être invité à la table pour un large débat sur les religion en Algérie, de façon que chacun puisse exercer son culte en toute liberté.
Soutien renouvelé de la Fédération protestante de France (FPF) aux chrétiens d'Algérie
Dans un communiqué daté du 1er juin, la FPF, « la Fédération protestante dénonce le dénigrement de chrétiens, accusés sans fondement de vouloir favoriser l'ingérence étrangère dans leur pays. Elle s'interroge également sur les mobiles réels qui incitent des représentants des pouvoirs publics à discréditer ainsi leurs propres concitoyens.
La Fédération protestante salue le courage et la persévérance des Algériens, chrétiens ou non, qui défendent la liberté de conscience, de culte, d'expression et de rassemblement dans leur pays. Elle s'associe à toutes ces voix qui s'élèvent pour défendre l'ensemble des libertés démocratiques en Algérie, et mettent en garde contre un engrenage répressif.
La Fédération protestante de France souhaite également rappeler avec force qu'au regard de la liberté de conscience et de religion, il n'y a pas de bons ou de mauvais croyants, et que c'est aussi un droit que de témoigner de sa foi, quelle que soit sa religion. »
Protestation de Portes Ouvertes France
L’organisation chrétienne engagée dans la défense des chrétiens persécutés dans le monde, Portes ouvertes, s’émeut aussi des atteintes portées par les autorités algériennes à la liberté de culte : « Ce sont des coups de boutoir dans la liberté d’expression en Algérie. Ces chrétiens se sont simplement réunis pour prier et chanter des cantiques. Cela ne peut être considéré comme un crime » estime Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes France.
Le Réseau évangélique dénonce la violations de la liberté religieuse
Le Réseau évangélique (représentant 40 000 chrétiens de conviction évangélique de Suisse romande) accuse l’Algérie de graves violations de la liberté de religion et dénonce le traitement « scandaleux » infligé à des chrétiens en Algérie, les condamnant à de fortes amendes et à des peines d’emprisonnement sans les avoir entendus. Ils auraient été condamnés pour avoir porté atteinte à la religion islamique et à son prophète en vivant librement leur foi chrétienne.
Cette instance fédérative réaffirme le respect pour toutes les minorités religieuses et sa préférence pour une laïcité ouverte, permettant à chacun d’exprimer librement ses convictions.
Mise au point du président de la Fédération protestante de France
Le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France s’engage personnellement en faveur des protestants évangéliques algériens « accusés de prosélytisme et fustigés comme fauteurs de troubles ». Il dénonce la chasse aux sorcières ainsi engagée par le pouvoir, qui désigne les chrétiens comme boucs émissaires, une procédure qu’il juge liberticide. Claude Baty rappelle aussi que le partage de sa foi est constitutive de toute religion, croyance et conviction et que « pour les chrétiens l’Evangile est une Bonne Nouvelle… à partager ». Le prosélytisme n’est donc pas répréhensible en soi, il le devient quand il s’accompagne de « l'usage de la force, de pressions d'où qu'elles viennent, de manipulation, de propagande et de désinformation ! C'est cela qu'il faut dénoncer et à quoi il ne faut pas participer ! »;
La série continue
On apprend dans les colonnes du Monde (10/06/08) qu’un nouveau procès visant des Algériens convertis s'ouvre le 18 juin devant le tribunal de Tissemslit, au sud d'Alger. Il statue sur le sort de deux chrétiens condamnés par défaut, en novembre 2007, à deux ans de prison ferme, et qui ont obtenu d'être rejugés.


Source: Eemni, dépêches d’agence, FPF

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"