Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.07.2008   Retour à l'aperçu

Suisse, Bâle : CA 2008 Vendredi 27 juin 2008 (1)

[Credits] Conférence annuelle ’08 - du 26 au 29 juin 2008
Vendredi
Temps de souvenir
Le capital de l’Eglise, ce sont ses femmes et ses hommes - Méditation- Evolution dans le corps pastoral - Rapport des surintendants - Travail du conseil stratégique
Temps de souvenir
Le capital de l’Eglise, ce sont ses femmes et ses hommes

Au cours du culte du souvenir de la Conférence annuelle (CA), plusieurs personnes ont été placées au premier plan. On s’est souvenu des défunts de l’année, on a pris congé de collaborateurs et accueilli de nouveaux collaborateurs. Enfin, trois personnes ont été admises comme membre de plein droit de la Conférence annuelle.
Les délégués se sont recueillis en mémoire des défunts de l’année, les pasteurs
- Markus Lindenmann, (1933 à 2007) homme créatif et persévérant de haut niveau, dont le mot d’ordre était de qualité : “satisfais-toi de ma grâce, car ma force se déploie dans les faibles”.
Arnold Bölsterli (1932-2008), longtemps aumônier à la Clinique Bethesda, dont la devise était : “Il a bien fait toutes choses ; il fait entendre les sourds et parler les muets”.
- Ernst Ryser (1911-2008) dont la devise est aussi éloquente : “Avec Dieu, nous ne faisons pas du sur place, nous avançons sur le chemin”; il a été l'ancien directeur de la maison d’édition CVB et très longtemps membre laïque de la CA. Selon le mot très juste de la pasteure Claudia Haslebacher, “ils vivent maintenant eux-mêmes ce qu'ils ont prêché”.


Méditation
Lors de ce culte du souvenir, la pasteure Claudia Haslebacher a basé sa courte méditation sur le texte de Phil 3.10 “Rien d’autre que le Christ”.
Ce que Paul déclare là n’a aucun sens dans notre culture contemporaine, l’idée de partager sa souffrance et l’aspiration à partir. Tout le monde aspire à la satisfaction de ses désirs. Mort et maladie sont traités comme des tabous avec un fort sentiment d’impuissance.
Derrière les propos de Paul, il y a l’affirmation de Jésus-Christ comme son Seigneur personnel ; cela seul compte à ses yeux. Il aspire à le connaître, Tout le reste n’a pas de valeur. Etre avec lui pour toujours est l’accomplissement de sa vie. TOUT CE QU’IL VEUT, c’est de vivre sa relation intime avec Jésus. Aussi est-il prêt à prendre sur lui la souffrance. Avec le Christ, il aspire aussi à vivre la résurrection ; sa cible de vie, c’est l’éternité. En est-il de même pour nous ? Aspirons-nous à vivre cette communion avec le Christ, dès à présent, et pour toujours ? Puissions-nous tous aspirer à toujours mieux le connaître en profondeur, lui à l’exclusion de tout autre !

Evolution dans le corps pastoral
Le couple Monteiro, qui a animé les cultes en portugais dans toute la Suisse restent jusqu’à l’année prochaine en fonction avant de revenir dans leur pays pour une retraite fort méritée.
Les nouveaux collaborateurs sont présentés à la CA, de même que les pasteurs accueillis de plein droit comme membres de la CA, à savoir Maryette Berdakji, Matthias Fankhauser, Serge Frutiger, ce qui porte le nombre des membres de plein droit de la CA à 153. Ils appartiennent désormais à la communauté de service des pasteurs. La pasteure Hanna Wilhelm, présidente de la communauté de service pastoral leur fait cadeau d’un ballon en signe de la mission qui leur incombe...
Après la pause, l’évêque Patrick Streiff appelle l’assemblée à la prière en faveur du Zimbabwe en cette journée clé d’élection présidentielle. A cet effet, il cite la prière publiée par le pasteur méthodiste et président du COE, Samuel Kobia.
Du côté francophone, notons que le pasteur Marc Barthelemy (Genève) est dégagé cet été de ses fonctions et que le poste de Saint-Imier est déclaré vacant.

Rapport des surintendants
Dans ce rapport généralement très attendu, le cabinet (surintendants et évêques cherche à transmettre des impulsions spirituelles dans le travail des paroisses locales. “Avec ce rapport, nous ne voulons pas établir un catalogue de conseils formels, mais fonder une réflexion de fond à tous les échelons de l’église. Cette année, les surintendants reprennent et étoffent les thèses développées par l’évêque américain Robert Schnase lors de la dernière Conférence générale et dans un livre (publication du livre courant 2009 : Josua Buchmüller travaille actuellement à la traduction (en allemand) du livre de l’évêque Robert Schnase, « The Five Practices of Fruitful Congregations » Il sera publié par l’EEM en Allemagne, puis distribué en Suisse) ou cinq pratiques pour aboutir à une structure paroissiale qui porte du fruit.
Les églises qui portent du fruit
offrent une hospitalité radicale (Radical Hospitality),
célèbrent les cultes avec passion (Passionate Worship),
font de la croissance de la foi un objectif essentiel (Intentional Faith Development),
prennent des risques en termes de témoignage et de service (Risk-Taking Mission and Service),
surprennent par une générosité extraordinaire (Extravagant Generosity).
Ces termes décrivent les éléments fondamentaux par lesquels Dieu utilise les églises pour conduire des hommes et des femmes à être des disciples. .... En s’exerçant (s’entraînant) sans relâche, en réfléchissant à ce sujet et en s’efforçant de s’améliorer, les églises parviendront à se rapprocher du but et à amener des personnes à devenir disciples de Jésus-Christ et à changer le monde.
Les délégués s’entretiennent en petits groupes sur la mise en oeuvre de ces éléments fondamentaux. Le rapport des surintendants est accessible à cette adresse : http://ueem.umc-europe.org/ueem/CA_vendredi_files/rapport_surintendants_CA2008.pdf

Travail du conseil stratégique
Formé de l’exécutif du Comité directeur suisse, de deux représentants du Comité directeur français et de deux représentants du Cabinet, il est chargé de suivre l’application du profil de l’EEM au sein de l’église et de définir pour la CA les orientations à suivre. Il a identifié les principaux sujets de préoccupation des trois organes dirigeants, les trois domaines prioritaires au sein desquels le réseau de solidarité méthodiste doit être renforcé.

A) Entre les différents niveaux des conférences de l’EEM
Pour la période 2005-2008, le Conseil des évêques de l’EEM et la “Connectional Table” de l’EEM mondiale ont fixé sept points prioritaires :
Enseigner la manière méthodiste d’amener des personnes à devenir disciples de Jésus-Christ.
Fortifier les pasteures/pasteurs et les laïques dans leur rôle de dirigeants.
Fonder de nouvelles paroisses.
Changer des paroisses existantes.
Développer le ministère parmi les minorités raciales et ethniques.
Toucher et changer la vie d’une nouvelle génération d’enfants et d’adolescents.
Lutter contre la pauvreté en communion avec les pauvres.
Les quatre domaines d’action prioritaires définis à partir de ces 7 points sont :
La conduite (leadership)
Le développement paroissial
La lutte contre la pauvreté
La santé au plan mondial
De l’aveu du Conseil stratégique, ces pistes de réflexion et d’action ne sont pas contradictoires mais complémentaires par rapport au Profil de l’EEM adopté en 2007 et même susceptibles de générer des synergies.

B) Entre la partie francophone et la partie germanophone de la Conférence annuelle
Le Conseil stratégique a le souci de coordonner et de rapprocher les objectifs et activités de la partie francophone et de la partie germanophone de la Conférence annuelle. A ce titre, il entend faire découvrir à l’ensemble de la Conférence annuelle le Projet Vie porté par le Comité directeur de l’EEM France, une vision appelée à marquer à l’avenir tout le travail de l’EEM en France.

C) Entre les deux comités directeurs et le Cabinet
Le Conseil stratégique entend enfin coordonner et rapprocher les objectifs et activités des deux comités directeurs, d’une part, et du Cabinet d’autre part. Il s’intéresse en particulier à la réflexion que poursuit le Cabinet sur l’évaluation des communautés locales. La question est de savoir les critères retenus pour cette évaluation : suivant quels critères une église est en bonne santé financière et spirituelle et quel est son potentiel de développement ? Autre question annexe : quelles seront les conséquences de l’évaluation d’une communauté locale jugée comme spirituellement malade ou au contraire en bonne santé ? Le Conseil stratégique entend suivre le développement de cette réflexion par le Cabinet.

D) Pour l’avenir
Pour la nouvelle année de conférence, le Conseil stratégique  :
Préparera les thèmes et les points forts des sessions de la Conférence annuelle ‘09.
Poursuivre le développement et la mise en œuvre du profil de l’EEM, en tenant compte aussi bien de la coordination et du rapprochement des idées émises par l’EEM mondiale pour la Conférence annuelle que de la mise en pratique des idées et décisions de la Conférence annuelle au sein des circuits.
Elaborera les bases nécessaires aux décisions stratégiques de la Conférence annuelle et à leur mise en œuvre dans les organes et circuits

La CA découvre quelques clips vidéo montrant l’impact du Profil EEM sur différentes communautés locales.
“Ce que nous faisons une fois animés par la bonté de Dieu, nous transmettons sa parole en parole et en acte. Animés par la passion de Dieu, nous nous engageons en faveur de tous dans la société”.
Après quoi, les délégués se sont interrogés en petits groupes autour de ces trois questions :
- Auprès de qui le profil a-t-il déclenché quelque chose de concret au sein de la famille au cours de la famille écoulée ?
- Auprès de qui le profil de l’EEM a-t-il changé quelque chose par rapport à l’activité d’un groupe de travail paroissial ?
Chez qui le profil de l’EEM a-t-il changé quelque chose dans la paroisse ou le circuit ?


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"