Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.07.2008   Retour à l'aperçu

Suisse, Bâle : CA 2008 Jeudi 26 juin 2008 (3)

[Credits] Conférence annuelle ’08 - du 26 au 29 juin 2008
Jeudi
Fusion parachevée - Rendez-vous des francophones - Le message des évêques EEM
Fusion parachevée
Parachèvement sur le plan juridique de la fusion de l’EEM Suisse au bout de 40 ans de procédure.


L’Evangelische Gemeinschaft (EG) et l’Eglise méthodiste épiscopalienne (EMK) se sont unies en 1972 pour former l’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM). Les associations cultuelles EG et EMK ont conservé dans l’état leurs biens immobiliers et leurs propriétés foncières pour réduire les frais. Il a fallu attendre la Conférence annuelle 08, soit 40 ans, pour que ces entités parachèvent juridiquement leur fusion et enregistrent les changements de propriété sur le cadastre.

Entre temps, une nouvelle loi est entrée en vigueur, facilitant la cession d’immeubles d’une association à l’autre en cas de fusion. Richard Prohaska, Winterthur, a été chargé de préparer la fusion. Cela a signifié un immense travail administratif. Il a été chaleureusement remercié ainsi que le groupe de travail concerné.


Pour la validation de l’opération, les associations d’origine (CG et EMK) ont convoqué chacune une assemblée générale extraordinaire pour exprimer formellement leur accord pour une fusion dans l’EEM et ensuite pour leur dissolution. Ce fut chose faite lors de la CA’2008 à Bâle. D’une main de maître, Carla Holmes, présidente du Comité directeur de l'EEM, a conduit les séances. A trois reprises, l’assemblée a voté à l’unanimité.

Urs Eschbach a exprimé l'espoir que Dieu, qui avait béni les aieux, accompagne les fidèles de l’EEM aujourd’hui.

Rendez-vous des francophones
Dans l’après-midi, en même temps que se déroulait la ratification officielle et définitive de la fusion de la CG et de l’EMK, les membres du district francophone, regroupant les représentants de l’EEM en Suisse romande, France et Afrique du Nord, se retrouvaient pour deux heures d’échanges. Le surintendant Daniel Nussbaumer a animé la séance. Le président de l’UEEMF, Bernard Lehmann, a donné des nouvelles de France, de l’évolution du Projet Vie, son secrétaire, JP Waechter, a rappelé l’importance pour l’EEM d’être présente sur le net, en tant qu’union comme en tant que communauté locale. Lors de cette rencontre a été officiellement présentée deux brochures en français publiées en français, la première informative portant sur l’identité de l’EEM “Brève présentation de l’Eglise Evangélique Méthodiste”, révision et actualisation d’un document ancien sur l’église destinée à la plus large diffusion dans les églises et au-delà, la deuxième énonçant et explicitant “les trois règles simples” établies par John Wesley (faire le bien, éviter le mal et rester sous l’empire de l’amour de Dieu), une brochure éditée à l’occasion de la Conférence générale 2008 à destination des délégués francophones.
La parole a été donnée aux délégués algériens pour qu’ils témoignent de ce qu’ils vivent aux lendemains de l’application de la loi religieuse sur les cultes non-musulmans. Les églises méthodistes tentent de se faire enregistrer en tant qu’églises locales et unions comme le stipule la loi. Peut-être feront-elles le choix de changer l’intitulé de leur église pour faciliter leur reconnaissance, Eglise méthodiste unie au lieu d’Eglise évangélique méthodiste. Un délégué raconte qu’il s’y est repris 18 fois avant que la préfecture accepte le dépôt du dossier et encore elle ne lui a pas délivré de récipissé et... L’a envoyé à la capitale directement. Le délégué est néanmoins confiant : “Là où le péché abonde, la grâce de Dieu surabonde. Malgré la loi, nous n’avons pas peur, Dieu nous donne la force pour affronter cette situation injuste. Nous obéissons à cette loi, car nous n’avons pas peur, mais le pouvoir saura qu’il est dans l’obligation de l’appliquer.
Quant aux communautés qui se sont vues notifier la fermeture, elles attendent patiemment le feu vert des autorités. Elles sont confrontées au dilemme : faut-il ou non arrêter les cultes dans ces conditions ? Elles ne veulent surtout pas de confrontation avec les autorités. “Selon les paroles de Paul, elles sont dans la souffrance, pressées mais pas écrasées”, explique un délégué.

Le ministre des Affaires religieuses faisait remarquer aux représentants de l’Eglise protestante d’Algérie qu’avant d’être musulmane, l’Algérie avait été chrétienne avec Saint-Augustin et qu’il souhaitait personnellement un christianisme algérien. En attendant, si les autorités peuvent fermer les murs, il ne leur est pas possible de fermer les cœurs. “Toutes les campagnes de dénigrement se retournent contre leurs auteurs”. L’opinion internationale a pris fait et cause pour les chrétiens algériens de toute obédience. Et de l’avis d’un délégué “la persécution actuelle contre les chrétiens sert la cause de l’Evangile”, fait remarquer un des délégués.
Des dizaines de personnes se convertissent à la foi chrétienne et sont dans l’attente du baptême. “ Tout ce qui se fait en Algérie est pour la gloire de Dieu”. On nous rapporte que dans une ville l’Eglise méthodiste développe ses échanges avec l’Eglise catholique ou qu’elle partage le culte régulièrement avec la communauté la plus menacée du secteur (6 personnes jugées, certaines déjà condamnées). Malgré vol, incendie et surveillance rapprochée, ladite communauté avance courageusement. Les uns bravent les pressions, les autres se replient chez eux par peur. Tous les délégués appellent les chrétiens de France et de Suisse à les porter dans la prière fidèlement.

Le message des évêques EEM
La première journée de la Conférence annuelle ’08 à Bâle s’achève par un culte avec Sainte Cène festif. A l’occasion de ce culte, l'évêque Patrick Streiff a transmis le message que le Conseil épiscopal avait présenté à la Conférence générale de l'EEM en avril 2008.

L'évêque Patrick Streiff a souligné que le message du Conseil épiscopal de l'Eglise entend faire découvrir la vie de l’Eglise à l’échelle du monde. Il a agrémenté le discours des évêques de clips vidéo fort impressionnants retraçant le parcours exemplaire de disciples de Jésus dans différentes branches de l'Eglise évangélique méthodiste. Quant aux évêques, ils entendaient replacer devant les yeux de chacun ses préoccupations pour l'avenir de l'Eglise.

Voici les sept points prioritaires pour les évêques méthodistes :
* Enseigner la manière méthodiste d’amener des personnes à devenir disciples de Jésus-Christ.
* Fortifier les pasteures/pasteurs et les laïques dans leur rôle de dirigeants.
* Fonder de nouvelles paroisses.
* Changer des paroisses existantes.
* Développer le ministère parmi les minorités raciales et ethniques.
* Toucher et changer la vie d’une nouvelle génération d’enfants et d’adolescents.
* Lutter contre la pauvreté en communion avec les pauvres.
Les quatre domaines d’action prioritaires définis à partir de ces 7 points sont :
La conduite (leadership)
Le développement paroissial
La lutte contre la pauvreté
La santé au plan mondial
Ces objectifs-là, les membres de l'Eglise sur le terrain peuvent atteindre, souligne le message des évêques méthodistes du monde entier, s’ils respectent les règles d’origine des Méthodistes: "Ne rien faire de mal, faire le bien et rester dans l'amour de Dieu."

Le message du Conseil épiscopal était remarquablement en phase avec la liturgie utilisée pour la célébration de la Sainte Cène, la prédication, la confession des péchés, la louange et la reconnaissance. Par sa prestation, l’ensemble de musique ancienne "La Douchaine" a apporté une touche singulière à la soirée, mémorable à plus d’un titre.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"