Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 01.04.2008   Retour à l'aperçu

France : mise en ligne du N°41/Avril d’En route

[Credits] Le numéro 41/avril 2008 d’En route, le mensuel francophone de l’Eglise Evangélique Méthodiste est en ligne avec divers articles portant sur la situation de l’église en Algérie et les difficultés du dialogue interreligieux à l’heure des persécutions et de la radicalisation des positions. Voici l’éditorial de ce numéro qui don ne le ton de l’ensemble.

Sous la croix et le minaret
par Jean-Philippe Waechter


Par endroits et par moments, la cohabitation entre chrétiens et musulmans se fait difficile, en Algérie notamment. La promulgation de lois restrictives entrave la vie des communautés chrétiennes. La campagne de presse orchestrée par la mouvance islamo-nationaliste entame le capital de confiance entre musulmans et chrétiens en multipliant les suspicions et les fausses accusations.
Marginalisés comme de dangereux pestiférés, les chrétiens endurent des tracasseries, quand ce ne sont pas de véritables persécutions. Passant souvent pour une cinquième colonne ou pour un cheval de Troie, ils sont injustement désignés à la vindicte populaire. A moins d’être défendus, ils sont menacés de disparaître purement et simplement du paysage musulman ambiant.
En route évoque la situation difficile des chrétiens en Algérie et appelle ses lecteurs à un soutien actif.
L’évêque Patrick Streiff recommande aux chrétiens une conduite exemplaire vis-à-vis des musulmans faite d’écoute, de respect et d’amour, toutes qualités qui authentifieront leur témoignage sur le terrain.
Avec ce regain de répression, le dialogue interreligieux reste-t-il de mise ?
Après avoir écouté toutes les familles spirituelles* au Proche-Orient, Régis Debray n’accorde plus beaucoup de crédit au dialogue interreligieux, dialogue et religion étant à ses yeux « des mots qui jurent ». Ce penseur avisé ravale le dialogue interreligieux à « l’invention hypocrite et lénifiante de la fatigue d’être soi ». Voilà qui renforce notre pessimisme.
Pourtant 138 dignitaires musulmans au terme du ramadan ont publiquement affirmé que « si les musulmans et les chrétiens ne vivent pas en paix entre eux, le monde ne peut être en paix ».
Le Conseil des Évêques de l’Église Évangélique Méthodiste partage leur avis dans sa réponse : « Dans notre tradition wesleyenne, nous croyons que la vérité doit être promulguée dans notre vie ; ... le salut de Dieu est la sainteté de la vie, et la sainteté consiste en l'amour de Dieu et l’amour du prochain. Nous nous associons à vous dans la recherche de l'illumination et la conduite de l'Esprit de Dieu. Il nous pousse à attester à la face du monde la volonté de Dieu pour tous les enfants de Dieu, musulmans et  chrétiens y compris : ils sont créés pour vivre les uns avec les autres dans la paix et la justice »*.
Dans sa réponse à la lettre des dignitaires musulmans, le pape Benoît XVI confirme quant à lui son attachement à l’importance du dialogue dans la lutte pour la paix : « Il est important de répéter que jamais les religions ne doivent devenir véhicule de haine… Jamais en invoquant le nom de Dieu, on ne doit arriver à justifier le mal et la violence. »
À l’exemple d’un Martin Luther King, également cité dans ce numéro, nous nous souviendrons que « la race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour » ... du Christ, la force d'aimer venant à bout de toutes les dissensions.

* Un candide en terre sainte de Régis Debray. Gallimard, 466 p., 22,50 €.
Voir l’intégralité de la lettre des évêques méthodistes sur le site d’eemni

L’intégralité du journal est en ligne sous : http://enroute.umc-europe.org/2008/04/41/AVRIL_2008.html


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"