Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 17.09.2007   Retour à l'aperçu

France, Sondernach : Le centre de vacances Landersen prend un nouveau départ

[Credits] Réunis en assemblée générale extraordinaire le samedi 8 septembre à Colmar, les membres de l’association du Centre de vacances Landersen ont pris la décision de poursuivre les activités dans le centre et de procéder à cet effet à la nomination d’un nouveau directeur malgré les difficultés présentes. Explications de la part du conseil d’administration et de son secrétaire Pierre Pfeiffer.

Communiqué du conseil d’administration de Landersen


Chers sœurs et frères, chers amies et amis,
L’AG extraordinaire du centre de vacances Landersen s’est tenue ce samedi 8 septembre à Co mar.
Très encouragée par :
- Les témoignages des directeurs de colonies de cet été, Françoise Paquet et Didier Chastagnier,
- Les résultats financiers satisfaisants liés à la bonne gestion de centre sous la direction des couples Vaytet et Boussemart,
- Une réduction du déficit prévisionnel,
- Le soutient financier probable de Connexio dans le financement du poste de direction sur trois années,
- Les contacts et perspectives de collaboration avec l’Armée du Salut,
Et compte tenu de la mission du centre de vacances d’annoncer l’Evangile aux adultes et aux enfants réaffirmée,
L’AG a décidé de poursuivre l’activité du centre avec la recherche d’un nouveau couple de direction.
Nous sommes heureux de vous transmettre cette décision et vous prions de continuer à nous soutenir dans l’intercession, dans vos dons et dans votre engagement sur place.
Le Conseil d’Administration
Colmar, le 8 septembre 2007

********

As-tu vu le vent ? par Pierre Pfeiffer

Lors de l’Assemblée Générale de Landersen du mois de mai, le Pasteur Robert Gillet nous a partagés entre autres, une histoire d’animaux. Les animaux demandent l’un à l’autre : as-tu vu le vent ? Mais aucun n’avait vu le vent, pourtant chacun était persuadé que le vent existait. Personne n’a vu Dieu, pourtant ceux qui connaissent personnellement Jésus-Christ savent qu’il existe.
As-tu vu le vent ? En entendant parler de vent, j’avais l’impression que Landersen était en train d’essuyer une terrible tempête. Le directeur incarcéré, son épouse effondrée, des familles en souffrance, les finances au plus bas depuis le début de l’année, la cuve à mazout vide, la secousse était forte. Le malin avait frappé fort. L’année précédente j’assurai encore à ma belle-sœur, qu’elle pouvait avoir confiance en mettant ses enfants en vacances à Landersen. Mais lorsque le scandale a éclaté, j’étais consterné, mais également en colère. Quelle honte pour notre témoignage ! Le personnel du centre a vécu un cauchemar épouvantable. Le conseil d’administration, déjà accablé par le poids du déficit financier abyssal qui se creusait, était conscient de la lourde tâche qui l’attendait. Plus de directeur de colo, et, fin avril, il fallait que le dossier pédagogique soit déposé ; faute de quoi, les colos seraient annulées et le centre serait en cessation de paiement.
As-tu vu le vent ? La tempête ne s’arrêtait pas là. La foudre a tapé dans la ligne de téléphone et l’autocommutateur était mort : 4 000 € le prix d’un nouvel autocommutateur, mais où trouver l’argent ? Une mini-tornade s’est abattue dans la montagne et deux des marabouts (tentes) ont littéralement été pliés.
As-tu vu le vent ? Dans la semaine qui suivait l’arrestation du directeur, Michèle et Gérard Waytet sont venus bénévolement assurer la direction du centre durant deux mois. Quel soulagement ! Lydie et Claude Boussemart se sont portés volontaires pour les mois d’été. Un don nous a permis de remplir la cuve à mazout. Le 31 mars, lors de l’AG de notre Union, l’annonce fut faite comme quoi Landersen n’avait pas de directeur pour les colos de cet été. À 600 km de là, Françoise Paquet cherchait en vain une maison pour organiser une colonie de vacances, car le lieu où elle allait chaque été n’était pas disponible. Quand son mari, qui a assisté à l’AG de l’Union, lui annonça qu’un poste de directeur était vacant, elle sauta dans la brèche accompagnée de Johan Schaefer, futur pasteur, qui a toujours fonctionné en tandem avec elle. Nicolas Aubert, qui a déjà œuvré les années précédentes à Landersen, a passé son BAFD pour voler à notre aide. Puis il y eut ce temps de jeûne et prière avec la volonté de reconsacrer ce centre au Seigneur. Didier Chastagnier, de l’Armée du Salut nous a annoncé qu’il allait organiser une colonie au mois d’août. L’autocommutateur a été réparé gratuitement, les marabouts ont été redressés juste à temps. Le parc à poneys a été monté la veille de leur arrivée, et pour la piscine, une pompe et un filtre nous ont été offerts. Au conseil, nous venions de vivre quelques miracles. Et de surcroît, chaque fois qu’il y avait un groupe à Landersen, il faisait beau, la consommation de fuel a été réduite au minimum. « Merci Seigneur, nous pouvons compter sur toi dans la difficulté, tu seras toujours ce rocher sur lequel nous pouvons nous appuyer  ».
L’AG extraordinaire du mois de septembre approchait, la décision de vendre, de se mettre en autogestion ou de continuer avec un directeur se profilait. Les différentes solutions furent longuement discutées au conseil, avec leurs difficultés et leurs conséquences. Mais au fil des jours, de nouveaux horizons s’ouvraient. Les colos de l’été furent un moment fort pour tous. Avec l’économie du salaire de direction, la gestion rigoureuse et professionnelle, les économies de fuel, la montagne de dettes commençait à diminuer. Mais il manque encore des nuitées pour atteindre l’équilibre d’ici la fin de l’année. Les témoignages encourageants des colos et la volonté réaffirmée d’annoncer le Christ ressuscité redonnèrent confiance à l’assemblée. Sans oublier toutes les aides bénévoles, le soutien espéré de Connexio, et l’engagement de l’Armée du Salut pour organiser divers séjours et bien sûr, tous les groupes pour lesquels Landersen est un lieu de vie, de partage, de rencontre et d’édification dans la foi. Beaucoup étaient venus à cette AG avec la conviction que la vente serait la seule issue, d’autres redoutaient de devoir prendre une telle décision. L’assemblée générale extraordinaire a fait ce pas de foi pour continuer à œuvrer, afin que Landersen soit un lieu de bénédiction pour tous dans les jours faciles comme dans les jours difficiles.
Avec l’amour de Christ notre Sauveur et Seigneur, Pierre Pfeiffer


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"