Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 10.11.2007   Retour à l'aperçu

États Unis, Lake Junaluska : les évêques évangéliques méthodistes réclament le retrait immédiat de l'Irak

[Credits] Par Linda Green

Déclarant la guerre "incompatible avec les enseignements et l'exemple du Christ," les évêques de l'Église Évangélique Méthodiste ont appelé les dirigeants de toutes les nations à commencer un retrait immédiat des troupes d'Irak.

Les évêques se sont également prononcés contre le déploiement de troupes supplémentaires en Irak et contre la création de bases militaires permanentes dans les pays du Moyen-Orient.

"Cette résolution arrive très en retard", a déclaré l'évêque à la retraite Clifton Ives avant le vote de la résolution du Conseil des évêques le 9 novembre.

La résolution a été votée lors de la réunion semestrielle du Conseil des évêques dans un centre de retraite évangélique méthodiste à l'ouest de la Caroline du Nord. Le Conseil représente 11,5 millions de méthodistes aux États-Unis, en Afrique, en Europe et aux Philippines. Environ 125 évêques actifs et retraités du monde entier ont suivi la réunion du 4 au 9 novembre.

Les évêques ne se sont pas contentés d'appeler au retrait immédiat et complet des troupes, ils ont aussi invité les autorités des États-Unis et des autres pays membres de la Coalition pour lancer et soutenir un plan de reconstruction de l'Iraq, en accordant la priorité à l'humanitaire et aux besoins sociaux des Irakiens. Ils ont instamment demandé un soutien accru aux anciens combattants de la guerre en Iraq et de toutes les guerres.

Les évêques ont dit que leur position était fondée sur l'appel de Jésus Christ à "ses disciples à être des artisans de paix."

La résolution est la dernière initiative du Conseil remettant en question la guerre en Irak. En novembre 2005, les évêques ont prié instamment le président américain George W. Bush, qui est évangélique méthodiste, à planifier le retrait des troupes américaines hors d'Irak.

Victimes de la guerre

Avant le dernier vote, le Conseil s’est évertué à déplacer l’accent de la résolution d’une approche purement américaine à une approche globale prenant en compte toutes les personnes touchées par la guerre.

Les évêques ont mentionné la mort de plus de 3 843 soldats américains, 171 militaires du Royaume-Uni, 132 autres militaires de la Coalition, le cas de 28 385 soldats américains blessés et la mort d'au moins 76 241 civils irakiens. Ils ont noté que la guerre a provoqué le déplacement de 2 millions de personnes et fait 1 million de réfugiés.

"Chaque jour que la guerre se poursuit, plus de soldats et de civils innocents que jamais sont tués sans qu’on voie la moindre issue à la violence, au sang et au carnage", dit la résolution.

Les évêques ont invité les Évangéliques Méthodistes dans le monde entier à prier pour la paix, à tenir régulièrement des veillées de prière pour les congrégations et les communautés et à prendre soin de tous ceux qui ont été touchés par la guerre, en honorant les morts, en soignant les blessés et en appelant les autorités à mettre fin à la guerre.

"Question morale"

Le conseil a examiné la résolution au cours de ses deux premiers jours de travail avant d'approuver une version définitive le 9 novembre.

L’évêque à la retraite Jack Meadors, de Edisto Beach, SC, a fait observer que 2007 a été l'année la plus meurtrière pour l'armée américaine depuis la guerre en Irak qui a débuté en 2003. Il a prédit la 4000e victime américaine entre Thanksgiving et Noël.

"La guerre en Irak n'est pas seulement une question politique ou une question militaire. Il s'agit d'un problème d'ordre moral," déclare Meadors. "La guerre est un péché. C’est mal. La guerre est incompatible avec les enseignements de Jésus."

Qualifiant la résolution comme "une déclaration fondée sur la foi", Meadors dit que les chrétiens doivent être "artisans de paix de façon à se faire reconnaître comme enfants de Dieu."

L’évêque James Swanson de la Conférence d'Holston (Tenn.-Va.-Ga.) a déclaré que les raisons avancées par le Président Bush pour entrer dans la guerre auraient pu être nobles, mais que les résultats ont été meurtriers.

"Nous, les évêques, nous sommes préoccupés par la perte de vies humaines et de toutes les conséquences de ce drame d’ici la fin de la guerre et le retrait des troupes", a déclaré Swanson. Il a ajouté que, une fois les troupes retirées, "l'église se doit d'aider le peuple irakien à reconstruire leur vie."

9 novembre 2007

traduction eemni


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"