Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 29.03.2007   Retour à l'aperçu

COE : les Eglises du monde entier vont se mobiliser en faveur de la paix

[Credits] Réuni au début de mars, le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Eglises (COE) a approuvé des plans concrets en vue de mobiliser les Eglises du monde entier en faveur de la paix. Cette campagne mondiale d'importance majeure débouchera sur un Rassemblement œcuménique international pour la paix, qui se tiendra au début de mai 2011, ainsi que sur une Déclaration œcuménique sur la paix juste.

Dans le cadre de ce projet, une cinquantaine d'équipes œcuméniques de "lettres vivantes" se rendront entre 2007 et 2011 dans des Eglises confrontées à la violence. Ces visites de "lettres vivantes" constituent une expression concrète de solidarité en même temps qu'elles manifestent une volonté de partage des points de vue et d'apprentissage mutuel. Trois de ces visites au moins auront lieu en 2007, et il est prévu d'en organiser une quinzaine chaque année entre 2008 et 2010.

Le plan prévoit une série de colloques d'experts, organisés en partenariat avec des instituts de recherche et des ONG, tandis que des facultés de théologie et des séminaires seront invités à participer à la rédaction de la Déclaration. L'un des objectifs essentiels consiste à assurer la participation de groupes d'action et d'organisations en faveur de la paix émanant des Eglises qui travaillent déjà dans ce domaine et qui, du fait de leur expérience et de leur engagement, pourront apporter une contribution importante à ce processus. En outre, on s'efforcera d'inviter des artistes à collaborer à ce projet.

"Il s'agit de toucher le plus grand nombre possible de groupes intéressés liés aux Eglises et de les inviter à contribuer à la Déclaration par des textes, des prières, des chants et des illustrations", déclare Geiko Mueller-Fahrenholz, théologien allemand chargé de coordonner le Rassemblement œcuménique international pour la paix (ROIP) qui devra adopter la Déclaration.

On envisage de tenir ce Rassemblement du 4 au 11 mai 2011 en un lieu à déterminer. Il aura pour devise: "Gloire à Dieu et paix sur la terre". Il devrait réunir quelque 2000 participants venus d'Eglises, d'organisations et de réseaux, ainsi que des représentants d'autres religions. Le Comité exécutif du COE fixera le lieu du Rassemblement lors de sa session de septembre 2007.

C'est la Neuvième Assemblée du COE, tenue en février 2006 au Brésil, qui a demandé que ce Rassemblement soit organisé et cette Déclaration formulée. Cet événement marquera la fin de la Décennie "vaincre la violence": les Eglises en quête de réconciliation et de paix 2001-2010, lancée par le COE.

"Et vous m'avez visité"

Au centre de la stratégie de mobilisation pour le ROIP se trouve la proposition d'envoyer des "lettres vivantes", formulée à la suite de récentes expériences œcuméniques telles que les visites pastorales aux Eglises des Etats-Unis après les attentats terroristes du 11 septembre 2001 et aux Eglises du Liban lors des attaques israéliennes de l'été 2006, sans oublier les visites entre Eglises organisées dans la cadre de la Décennie œcuménique "Les Eglises solidaires des femmes" 1988-1998.

"Comme les Eglises affrontent différentes formes de violence - guerres civiles, violence domestique, conflits interreligieux, atteintes à l'environnement -, des rencontres approfondies avec des femmes et des hommes venus d'autres milieux mais connaissant des problèmes similaires permettent de manifester notre soutien et d'aider à trouver de nouvelles approches", déclarent les organisateurs du Rassemblement.

Ils espèrent aussi que grâce à ces visites - trois sont prévues en 2007 et 15 chaque année entre 2008 et 2010 -, les Eglises pourront lancer le processus qui débouchera sur le Rassemblement et contribuer à élaborer la Déclaration.

Ce que nous pouvons affirmer ensemble

Il ne s'agit pas de faire de la Déclaration œcuménique sur la paix juste une "déclaration de consensus œcuménique", explique le pasteur Mueller-Fahrenholz. Elle constituera plutôt "un acte de témoignage public et une affirmation d'espérance confiante dans un monde déchiré par la violence". Sans prétendre "parler pour tout le monde", ce texte s'efforcera de "parler à tous ceux et celles qui veulent bien écouter".

"Texte théologique et spirituel", la Déclaration portera sur six domaines de préoccupation: la réalité écrasante de l'autodestruction humaine; la violence entre les sexes et entre les générations; l'usage que l'industrie du divertissement fait de la fascination pour la violence; la violence inhérente à l'injustice économique dans ses aspects liés à la mondialisation et ses expressions structurelles; le fléau séculaire de la guerre qui continue de frapper tant de personnes dans le monde entier.

Expression du témoignage œcuménique rendu à la paix, la Déclaration "devra comporter la reconnaissance du fait qu'au cours des siècles, les Eglises chrétiennes ont recouru à la violence, que ce soit à l'égard des femmes ou des classes 'inférieures', des 'hérétiques' ou des 'païens', ou en justifiant les guerres, le racisme, l'esclavage, l'exploitation économique ou d'autres formes d'oppression", souligne le pasteur Mueller-Fahrenholz.

Par ailleurs, un effort sera fourni afin de "faire participer des représentants d'autres religions à la recherche de ministères de paix qui nous permettront non seulement de surmonter les préjugés et la méfiance généralisés - et croissants -, mais aussi de lutter contre les tendances récentes à transformer les conflits politiques en affrontements religieux."

28/03/2007


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"