Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 29.03.2007   Retour à l'aperçu

Connexio : l’Actualité du mois (mission et diaconie)

[Credits] Mars 2007

Chère lectrice, cher lecteur,

De plus en plus fréquemment nos églises partenaires nous font part d'inondations et d'intempéries provocant de gros dégâts.
Cependant, avant de vous informer sur les derniers événements, je voudrais tout d'abord vous transmettre les remerciements de nos amis de Serbie et de Hongrie qui ont été secourus il y a un an lors d'une grande détresse. En Serbie, c'est grâce à l'aide financière de l'EEM que la chapelle de Senta, le toit de la chapelle à Novi Sad ainsi que des maisons privées à Jakuba ont pu être restaurés. Par cette opération on a également pu relever le niveau du terrain autour de la chapelle à Kisac, et même réparer et renforcer les digues du chemin menant à la chapelle et ainsi se protéger des futures inondations. En Hongrie, l'aide de l'EEM s'est concentrée sur le village Szelevény à qui l'aide destinée initialement par les autorités à un nouveau Centre de village n'avait pu être accordée par suite des inondations. Mais grâce à des livraisons de matériaux en provenance d'Allemagne et des aides financières d'Angleterre, des USA et de Connexio, le Centre du village pourra quand même être réalisé. Le Centre est un endroit où les personnes âgées pourront être hébergées au chaud durant la journée et fuir ainsi l'isolement et le froid de leurs habitations non chauffées. Pour les besoins sus-nommés, l'EEM en Europe a contribué à la hauteur de CHF 40'000, et Connexio pour CHF 10'000.

Catastrophe nationale en Bolivie

Des inondations dévastatrices ont causé la mort de 35 personnes au minimum lors de la semaine dernière et plus de 340'000 personnes se retrouvent sans toit dans 8 des 9 provinces du pays. Le gouvernement bolivien a déclaré l'état d'urgence et lancé un appel à l'aide internationale.

A la suite des intempéries, les autorités sanitaires ont enregistré un accroissement des risques d'épidémies mortelles. Jusqu'à présent on a signalé plus de mille cas de maladies de la dengue et de nombreux cas de malaria. Selon l' ONU, l'alimentation en eau et les installations de traitement des eaux ont été sensiblement affectées par les inondations.

Les régions les plus touchées sont les régions de Santa Cruz et de Beni à la frontière avec le Brésil. Plus de 22'000 bovins y sont morts. Des plantations de Yucca, de riz et de bananes ont été anéanties. Les météorologues attribuent ces méfaits au phénomène climatique d'El Nino qui est déclenché tous les 4 ou 5 ans par suite du réchauffement de l'Océan Pacifique. Le Président Evo Morales a critiqué les Etats qui ne respectent pas les accords de Kyoto sur la réduction des émissions de CO2. Ce sont surtout les USA qui émettent environ 25 % de tous les gaz nuisibles au climat dans le monde.

L'église méthodiste bolivienne s'engage intensivement dans les programmes d'aide nationaux, elle est représentée par son service de développement dans la plus grande partie du pays. Dans une première phase elle accorde une aide humanitaire sous la forme d'aides au logement et de mise à disposition de produits alimentaires. Dans une deuxième phase elle se propose de participer à la reconstruction de maisons paysannes, de reconstituer des champs de culture et des canaux d'alimentation en eau, ainsi que de la voirie.

Connexio a octroyé une aide immédiate de 15'000 USD à partir du fond d'aide d'urgence. D'autres contributions seront mises à disposition en fonction des rentrées de dons destinés à cette catastrophe.

Inondations au Mozambique et dans la République Démocratique du Congo

Le secrétariat de l'évêché de l'EEM au Mozambique nous a transmis un appel à dons à la mi-février suite aux grandes inondations de janvier, et au même moment, un appel similaire nous est parvenu de la part du pasteur Yirung, responsable du district à Kolwezi, RDC. Partout les intempéries ont dévasté des maisons d'habitations et des cultures, détruisant des récoltes et des semences.

La coopération existant entre le district de Kolwezi et la paroisse EEM de Liestal a déclenché une collecte à Liestal et permis de faire une première contribution. Connexio transmettra tous les dons qui seront destinés à ces catastrophes.

Algérie

L'application de la nouvelle loi concernant la religion fait apparaître les premières conséquences: durant ces dernières semaines, différentes églises chrétiennes ont été mises en demeure de ne plus tenir de cultes, sous prétexte qu'une autorisation officielle faisait défaut. Les paroisses de l'EEM n'ont pas été concernées jusqu'à présent, elles sont en effet bien connues et pour certaines, en activité depuis des dizaines d'années. La police des étrangers veut expulser des employés d'églises étrangers et les consulats sont très réticents pour délivrer des visas aux collaborateurs étrangers des églises. Les églises évangéliques dans le pays sont essentiellement composées de membres algériens et ne sont donc pas directement concernées par les restrictions des visites. Nous prions pour qu'elles soient fortifiées à travers cette épreuve et qu'elles puissent se sortir de cette situation avec sagesse.

Zimbabwe

Tout d'abord la bonne nouvelle: trois médecins travaillent à présent dans l'hôpital de Mutambara. Claire Meier nous écrit: «Une raison pour remercier, car le Seigneur a écouté nos prières». Un jeune médecin Zimbabwien lui a écrit: «C'est ma prière que Dieu puisse m'employer pour aider la jeunesse de Mutambara et environs, qu'elle puisse accepter le Seigneur Jésus et qu'elle soit préservée de la pandémie du sida». Dans le village voisin, une localité avec un Centre d'affaires en croissance sera construit un Centre pour les jeunes où seront disponibles les informations sur la prévention sur les dangers du sida et où seront mises à disposition les possibilités de saines activités de loisirs.

Le Zimbabwe a été un pays splendide et était longtemps considéré comme étant le grenier de l'Afrique. Aujourd'hui ce pays est dans une situation de crise économique à peine imaginable. L'inflation a atteint 1700% ces derniers 12 mois (!), et 80% de la population a un revenu en-dessous du seuil de pauvreté. En ville, les travailleuses et les travailleurs consacrent presque la totalité de leurs revenus au transport et c'est pourquoi beaucoup d'entre eux se rendent à pied à leur travail, ce qui pour certains représente 2 heures de marche. De plus en plus d'enfants ne peuvent plus se rendre à l'école parce que leurs parents n'ont pas d'argent ou quelque fois ne sont déjà plus en vie. Les filles sont maltraitées et certaines se prostituent pour pouvoir payer leurs frais d'école et d'études. La frustration gagne aussi la police et l'armée, car même les employés de l'Etat ont des difficultés à nourrir leurs familles. Cette situation conduit vers une insatisfaction parmi la population et des tensions politiques. Au fur et à mesure que le Zimbabwe s' approche du bord du gouffre, le président Mugabe réprimande de plus en plus durement les manifestations de la population. Ses opposants craignent pour leur vie comme par exemple la WOZA (Women of Zimbabwe arise!), une organisation féminine qui essaye par des manifestations pacifiques de lutter pour la justice, et ce malgré que les femmes risquent souvent d'être arrêtées et parfois même maltraitées.

Récemment, l'évêque Nhiwatiwa nous a écrit pour nous demander de n'envoyer de l' argent que sur demande. Il ne faudra alors envoyer que la somme strictement nécessaire pour des besoins immédiats, car l' argent perd de la valeur rapidement jour après jour. Nous envoyons donc nos dons pour les frais courants et pour l' extension du Centre pour femmes que sur appel. Par courrier et mails nous sommes constamment sollicités à intercéder pour le pays, ses habitants, l'église et ses oeuvres (écoles et hôpitaux). Je vous retransmets donc volontiers cette demande.

Connexio à la Conférence Annuelle 2007

Après toutes ces terribles nouvelles il m'est difficile de parler ensuite d'une fête. Mais ceci fait aussi partie de la vie; tout a un temps...
Cette année la Conférence Annuelle (synode) prendra une autre forme que d'habitude. Pendant que les délégués traiteront des affaires de l'église les jeudi 7 et vendredi 8 juin, une grande fête se tiendra samedi 9 et dimanche 10 juin 2007 pour l' ensemble de l' EEM ainsi que pour les habitants de Zofingen. Connexio contribuera à sa propre survie grâce à l'action d'aide « überlebBAR » et avant tout, s'efforcera d'attirer l'attention sur la manière d'apporter de l'aide à d'autres dans leurs lutte pour la survie.

Le point fort de la fête sera certainement le concert du samedi soir pour lequel Connexio a invité deux groupes de musique: le quintett «Chef dé Kef», acquis depuis plus de vingt ans à la culture des Balkans, qui jouera et interprètera des chansons de Roms. Ils célèbreront la spontanéité de la vie du Sud avec des violons, accordéons, taragot, tapan, basses et de nombreux autres instruments. De plus au Sud viendra le choeur Lobiko. Les dix chanteurs sont tous originaires d'Afrique centrale et plus particulièrement de la RDC (République Démocratique du Congo). Ils chanteront «a capelle» et congas, en français et en langues africaines Lingala et Kikongo. Nous nous réjouissons énormément pour rencontrer tous ces musiciens, ainsi que vous-mêmes. Notez dès aujourd'hui ce week-end de juin dans votre agenda! Ce n'est qu'en participant que vous pourrez apprécier ce que ces rencontres peuvent apporter.

Chère lectrice, cher lecteur, j'espère que vous prendrez connaissance de ces nouvelles et que vous agirez en leur faveur; que vous apporterez votre aide, soit par la prière, soit par un don. Je vous souhaite puissance et sagesse pour que vous puissiez faire ce qu'il y aura de mieux.

Andreas Stämpfli, secrétaire général Connexio

Envoi des dons en France:

Par chèque libellé à l'ordre de l'UEEMF-Connexio adressé à Mme Joseline Waechter
24, rue du 9ème Zouaves, F-68140 Munster
(avec mention «Connexio»)
traduction: E. Fath


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"