Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.03.2007   Retour à l'aperçu

Zimbabwe: une église africaine condamne la violence des autorités

[Credits] « Nous condamnons en termes virulents la violence perpétrée par les autorités du Zimbabwe à l’égard de personnes en prière », a fait savoir l’Eglise Réformée d’Afrique du Sud en voie d’unification. L’Eglise condamne en même temps l’attitude laxiste du Gouvernement sud-africain.

L’Eglise d’Afrique du Sud a pris connaissance avec une vive inquiétude de l’intervention violente des autorités zimbabwéennes lors d’une réunion de prière du Movement for Democratic Change. « C’est un jour funeste que celui où un gouvernement décide de ce qui est légal ou illégal pour les croyants. Cela nous rappelle le régime d’apartheid qui existait en Afrique du Sud il y a encore peu de temps. Pour des chrétiens qui vivent des situations difficiles les réunions de prière constituent des pistes à suivre. Nous lançons un appel au peuple du Zimbabwe pour qu’il persévère dans la prière et nous prions avec lui pour qu’adviennent la liberté et la justice au Zimbabwe ».

En ce mois de mars l’Afrique du Sud préside le Conseil de Sécurité de l’ONU ; selon l’Eglise l’Afrique du Sud n’a pas utilisé la possibilité ainsi offerte de mettre en œuvre « les forces positives et la sagesse collective du monde » au bénéfice du Zimbabwe. La Déclaration invite « le président Mbeki et notre gouvernement à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour aider à résoudre la crise politique et sociale au Zimbabwe ».

L’Eglise d’Afrique du Sud a envoyé une lettre pastorale aux Eglises et au peuple zimbabwéens ; elle invite les fidèles d’Afrique du Sud, du Lesotho et de Namibie à prier pour le Zimbabwe. La Déclaration porte entre autres la signature du Président Thias Kgatla, du vice-président le Docteur Allen Boesak et du secrétaire le pasteur Colin Goeiman.

A l’issue de la lutte contre l’apartheid, l’Eglise Réformée d’Afrique du Sud en voie d’unification est née d’une Eglise « noire » et « colorée » ; elle est partenaire de l’Eglise Protestante Unie de Belgique. Depuis des décennies des contacts intensifs existent, notamment pour l’organisation conjointe de camps de jeunes. La Confession de foi de Belhar de l’Eglise sud-africaine a été acceptée et intégrée dans l’EPUB comme fondement de la foi et de l’agir des protestants belges.

le 27 mars 2007


Source: belpro

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"