Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.05.2007   Retour à l'aperçu

Connexio : l’actualité du mois (mission et diaconie)

[Credits] Chère lectrice, cher lecteur,

Barbara Oppliger, responsable de la commission Amérique Latine et moi-même avons visité notre église partenaire en Bolivie au mois d’Avril. Notre objectif était de participer à une table ronde à laquelle étaient également invités des délégués des organisations partenaires d’Angleterre, du Canada, des USA, et du Conseil Oecuménique des Eglises.

La manifestation a donné l’occasion de prendre connaissance des projets soutenus par les différents partenaires et de les optimiser les uns par rapport aux autres. Nous avons tout particulièrement porté notre attention sur certains des travaux soutenus par Connexio et desquels je fais état dans ce qui suit.

Projets sociaux à El Alto et à La Paz en Bolivie

Vous souvenez-vous de l’appel à dons de décembre dernier? A l’époque nous avions expliqué comment de plus en plus de paroisses EEM à El Alto suivaient l’exemple de Machaq Marka et proposaient des projets pour les enfants et les jeunes. Dans la ville d’El Alto, faubourg de La Paz qui comptera bientôt un million d’habitants, 70% d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. Ce sont les enfants et les jeunes qui en souffrent le plus, et c’est pourquoi les 8 paroisses EEM se sont engagées dans la création de crèches, de maternelles, de centres de l’enfance et de soutien scolaire notamment, ceci dans le but d’apporter de l’aide et de l’espoir aux enfants. Connexio participe à ce soutien. Pendant que les paroisses d’El Alto se concentrent particulièrement sur le travail parmi les enfants, de plus en plus d’autres paroisses de La Paz s’engagent auprès des nécessiteux dans leurs quartiers. Depuis des années, Connexio est associé à la paroisse Espiritu Santo dans son engagement auprès des mères abandonnées et de leurs enfants tout comme pour l’exploitation d’un «Racket Valley», l’équivalent de courts pour la pratique du squash. D’autres paroisses s’occupent quotidiennement d’importants groupes de personnes alcooliques dépendantes, et l’une d’entre elles vient d’aménager un Centre de Santé dans lequel les habitants du quartier peuvent se faire soigner pour un coût modique.

A El Alto, tout comme à La Paz, ces projets sont coordonnés par les directions des districts. Celles-ci fixent les priorités et coordonnent la distribution des moyens qui sont acheminés par Connexio ou d’autres organisations d’aide. C’est ainsi que nous assurons la sécurité dans la distribution en temps voulu et au bon endroit.

Bourses pour Promotoras

Depuis des années, Connexio soutient la promotion du programme boursier de l’œuvre bolivienne pour les femmes. Cette dernière promouvoit la formation de base ainsi que la formation permanente des femmes qui sont prêtes à transmettre leur savoir à d’autres femmes dans les villages des haut-plateaux et partant, à œuvrer comme «Promotoras». Au début, ce sont surtout des cours sur les travaux domestiques, le jardinage, les soins de santé et d’hygiène ou encore l’artisanat, voire même la protection contre la maltraitance à domicile. De plus en plus, cependant, il importe aussi de former les femmes à l’aptitude de prendre des responsabilités dans l’église et dans la société, et c’est pourquoi les critères d’affectation des bourses ont évolué. La demande concerne à présent essentiellement des formations dans le domaine de la gestion, du marketing, du droit ainsi que des cours pour des animateurs de réunions ou encore pour la préparation et la tenue d’exposés.

Actuellement ce sont seize femmes qui ont obtenu une bourse dans le cadre de l’œuvre bolivienne pour femmes.

Formation théologique

Un point obligé de l’ordre du jour durant nos visites en Bolivie est la collaboration entre l’ EEM et l’ISEAT. Depuis des années, des pasteures et pasteurs sont formés dans cet institut œcuménique à la théologie et depuis tout ce temps, l’EEM vérifie le bien-fondé de cette situation et se demande si elle doit créer elle-même un institut de formation pour ses théologiens. C’est au rythme du renouvellement des membres de la direction de l’église (tous les deux ans), que cette question est posée systématiquement et crée une grande incertitude au sujet de l’avenir de l’ISEAT.

Environ 50% des étudiants de l’ISEAT viennent en effet de l’ EEM. Nous espérons et nous prions Dieu pour qu’il continue à donner aux responsables la sagesse pour qu’ils puisent apporter la bonne réponse à cette question.


Décès de l’évêque John Wesley Shungu

L’évêque retraité Shungu est décédé le 9 Mai à Kinshasa, République Démocratique du Congo. John Wesley Shungu a été le premier évêque africain à être ordonné dans l’église méthodiste au Congo. Jusqu’à cette époque, les évêques dirigeant les églises africaines étaient exclusivement des américains.

Les huit années durant lesquelles l’évêque Shungu a exercé son ministère ont été marquées par les errements de la République du Congo (Zaïre), ceci après l’indépendance accordée en 1960 par la Belgique. A cette époque là, l’évêque Shungu était un des plus grands dirigeants d’église dans ce pays. Il faisait partie des rares dirigeants protestants qui osaient s’opposer à Mobutu et refuser l’intégration dans «l’Eglise du Christ au Zaïre» que celui-ci a mis en place et manipulée. Finalement l’EEM a quand même été obligée de se rallier à cette église. Cependant, c’est grâce à la ténacité de l’évêque Shungu que l’ EEM a pu préserver sa propre identité et, ‘de facto’, conserver son indépendance. C’est en 1972 qu’elle a enfin pu quitter cette union d’églises.

«La Mission Extérieure» de notre église a toujours entretenu des relations partenariales intenses avec l’évêque Shungu. Nombreux sont les suissesses et les suisses qui étaient engagés dans la mission au Congo à l’époque de l’évêque Shungu et avaient collaboré avec lui. Dorothée Buser qui plus tard a été la secrétaire de la mission dans l’ EEM Suisse - France, a été durant plusieurs années son assistante personnelle. Elle écrit qu’elle a perdu un véritable ami du fait de son départ.

République Tchèque et République Slovaque

La Conférence Annuelle de l’EEM de la République Tchèque et la République Slovaque s’est tenue à Prague du 11 au 13 Mai 2007. La grande nouveauté a été le changement de direction dans le district slovaque: Robert Zachar a été nommé surintendant de l’EEM en Slovaquie et a pris la succession de Pavel Prochazka. Robert Zachar a 37 ans et habite à Michalovce, dans l’Est de la Slovaquie. Son futur travail s’exercera dans un secteur qui compte 15 paroisses slovaques avec au total à peu près 1'100 membres et amis qui exercent un ministère assez varié et souvent au-delà des limites de leurs paroisses. Pavel Prochzka reste pasteur dans l’ EEM et exercera davantage son activité dans le cadre de la formation théologique à Banska Bystrica.

Nous remercions tous ceux qui portent dans leur intercession Robert Zachar et sa famille et tout le travail dans la République Slovaque, mais aussi en Bolivie et dans les autres pays d’engagement de Connexio.

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à notre travail ainsi que pour votre soutien.

Avec mes chaleureuses salutations

Andreas Stämpfli, Secrétaire général Connexio

Envoi des dons en France:

Par chèque libellé à l'ordre de l'UEEMF-Connexio adressé à Mme Joseline Waechter
24, rue du 9ème Zouaves, F-68140 Munster
(avec mention «Connexio»)

Mai 2007

traduction: E. Fath


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"