Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 02.05.2007   Retour à l'aperçu

Connexio : l’Actualité du mois (mission et diaconie)

[Credits] Chère lectrice, cher lecteur,
Nous savons depuis longtemps que la pauvreté est source de nombreux malheurs sur notre terre. Nous savons aussi que la pauvreté ne pourra être combattue uniquement par les pauvres. Et bien sûr, nous ne pouvons pas simplement croire que les 2,7 milliards de gens qui de par le monde essayent de vivre avec moins de 2 dollars par jour, soient eux-mêmes responsables de leur pauvreté.

Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient à la table du riche. (Luc 16: 19-20).

On est riche volontairement – mais pas pauvre volontairement !
Tel sera cette année le slogan de notre campagne de collecte de dons.
La richesse et la pauvreté se côtoient étroitement. La richesse des uns finit souvent par révéler la pauvreté des autres. La pauvreté devient une provocation pour les riches. La Bible interpelle ces derniers à soutenir les pauvres, à faire régner la justice et à créer de meilleures conditions de vie pour tous.
C'est pourquoi notre engagement:
Nous vivons et témoignons de notre foi en Jésus-Christ en nous engageant efficacement et à long terme afin que toutes les personnes puissent avoir des conditions de vie adaptées et vivre avec dignité. A cet effet il faudra soutenir des actions qui permettront aux gens:
• de s'assurer eux-mêmes un revenu minimum, comme par exemple grâce aux micro crédits alloués aux entreprises familiales,
• d'avoir une formation adaptée grâce p.ex. à des bourses allouées à des cadres dirigeants,
• de s'engager auprès des autres en leur donnant de l'espoir et en allégeant leurs besoins, p.ex. grâce aux aides salariales pour les pasteurs et médecins.
Vous trouverez la description des projets et des programmes d'aide dans le fascicule Connexio-Projets ou encore dans notre appel aux dons qui sera distribué ces prochains jours dans vos paroisses.
Votre soutien est important
Soyez attentifs à l'interaction entre richesse et pauvreté et engagez-vous pour que tout le monde ait accès à une vie décente. Soutenez le travail de Connexio par votre engagement personnel, vos dons et vos prières.
Merci de tout cœur!
Engagements de courte durée
Sarah Läubli de Rafz (CH), s'est rendue en Argentine à la fin du mois de mars. Elle s'est engagée pour une durée de trois mois à Lomas de Zamora, une localité proche de Buenos Aires. Sarah vit chez la pasteure Alicia Woelflin et l'assiste dans son travail de chargée de paroisse. De fait, Sarah voulait déjà se rendre en Argentine un mois plus tôt, mais un accident à vélo lui a malheureusement causé des blessures au visage et à sa dentition juste avant son départ. Elle a pu heureusement se rétablir assez rapidement et commencer finalement son stage pratique.
Tatjana Heusner assumera un engagement de mi-avril jusqu'au début juillet dans la paroisse EEM de Pivnice, en Serbie. Elle assurera un service dans la maternelle de la paroisse et s'engagera tout spécialement dans un travail auprès du groupe de jeunes. Le pasteur Mihal Hrcan et son épouse Anett parlent tous les deux bien l'allemand, ce qui facilitera le contact de Tatjana avec la Serbie et son approche d'une culture étrangère. Tatjana vient de Gelterkinden où elle fait partie de l'équipe d'animation du groupe de jeunes. Elle a clôturé ses études au gymnase à l'automne dernier.
Nous souhaitons à ces deux jeunes demoiselles bonne chance dans leurs missions de courte durée, et que Dieu les bénisse

Départ à la retraite d'Annerös Vögeli

C’est depuis près de 35 ans qu'Annerös Vögeli travaille au service de Connexio, et tout d'abord dans le cadre de la «Mission Extérieure», auprès des indiens de la tribu Toba dans le Chaco, au Nord de l'Argentine. Elle a pris sa retraite à la fin mars 2007, et à cette occasion, une très belle fête a été célébrée le 1er avril 2007 dans sa paroisse de Langnau i.E., en Suisse.
Annerös Vögeli a passé son enfance à Langnau i.E.. Déjà durant sa scolarité elle savait déjà qu'elle aimerait plus tard «travailler dans la mission» et elle avait le désir, dans ce but, d'étudier la médecine. Cependant, elle a été amenée à faire un apprentissage commercial et à travailler dans une banque durant une année. Ce n'est qu'après cet épisode qu'elle a pu se préparer pour un engagement missionnaire. Elle a suivi une deuxième formation comme infirmière avec une formation complémentaire comme infirmière-anesthésiste.
Finalement elle s'est sentie prête durant l'été 1972, et se rendit alors à Castelli, une ville à l'écart dans la zone frontalière entre l' Argentine et le Paraguay, pour s'occuper des indiens Toba, et ce en compagnie d'autres collaborateurs de la JUM (Junta Unida de Misiones).
La JUM est une organisation soutenue par plusieurs églises argentines. Son engagement auprès des indiens Toba est un engagement global qui touche de nombreuses facettes de vie.
Durant une longue époque, les autochtones de l'Amérique Latine étaient coupés de la société et n'avaient aucun accès à la santé ni à l'éducation, et ne pouvaient pas être propriétaires d'un bout de terrain. Après des années de domination, l'accès à la civilisation moderne leur a été facilité par des organisations telle la JUM qui se sont engagées pour eux.
Au début, Annerös Vögeli était responsable des Toba malades de la tuberculose. Plus tard elle s'est occupée des consultations gynécologiques et de l'aide à l'accouchement. Elle organisa des journées de rencontre avec des sage-femmes traditionnelles et assura la formation d'aides-soignants qui ont ensuite visité les habitants des régions reculées du Chaco pour leur apporter leur aide. Elle a même lancé la culture de plantes médicinales ainsi que la fabrication de sirops et de baumes. En 2001, elle se rendit en Bolivie et aux Indes pour acquérir des connaissances dans la démarche globale de soins naturels et préventifs.
De plus en plus se développa chez elle le sentiment qu'un tel travail était tout autant nécessaire au sein de la société argentine et même au sein de l'église méthodiste. Annerös Vögeli reçut donc pour mission de coordonner des cours destinés non seulement aux indiens Toba, mais également à l'ensemble de l'église méthodiste en Argentine. Durant ses dernières années passées en Argentine, elle s'adonna principalement à cette tâche.
Depuis 1976 Annerös Vögeli est mariée avec l'argentin Carlos Benedetto avec qui elle a eu deux enfants, le troisième étant un enfant Toba adopté.
Après avoir fêté son départ à la retraite, Annerös Vögeli retourna rapidement en Argentine où elle poursuivra son engagement auprès des Tobas et de l'église méthodiste. Nous la remercions pour son grand engagement et lui souhaitons beaucoup de bonheur pour son nouveau projet de vie. Nous nous réjouissons de pouvoir poursuivre notre collaboration avec elle.

Chère lectrice, cher lecteur, je vous remercie pour votre fidèle soutien, vos prières et vos dons. Je souhaite beaucoup de bonheur pour vous et que Dieu ne cesse de vous bénir.

Avec mes chaleureuses salutations,

Andreas Stämpfli, secrétaire général Connexio
Envoi des dons en France:
Par chèque libellé à l'ordre de l'UEEMF-Connexio adressé à Mme Joseline Waechter
24, rue du 9ème Zouaves, F-68140 Munster
(avec mention «Connexio»)
traduction: E. Fath

P.S. Vous pouvez demander des feuilles d'appel aux dons / des affiches ainsi que des cartes de correspondance sur le thème de la pauvreté et de la richesse auprès de votre paroisse ou au bureau de Connexio. Utilisez ces documents et rendez d'autres personnes attentives sur cette situation.

Avril 2007


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"