Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.06.2007   Retour à l'aperçu

France: dialogue entre la Fédération Evangélique de France et la l'Alliance Biblique Française

[Credits] Echanges ABF FEF

En avril 2007, les membres de la commission théologique de la Fédération Évangélique de France ont eu une rencontre cordiale et franche avec M. Bernard Coyault, nouveau secrétaire général de l’Alliance Biblique Française, ABF.

M. Coyault a présenté l’ABF et son travail en son sein, à la délégation de la FEF ainsi que divers projets et opportunités, et les a interrogés sur le regard que portent les évangéliques sur l’ABF.

La délégation de la FEF qui s’exprime au nom des 25 ou 30% d’évangéliques affiliés à la FEF, dit sa préoccupation quant au fait que des thèses libérales au sujet de l’Écriture ont été mises en avant dans plusieurs textes émanant de l’ABF : le dossier d’animation pour la semaine de la Bible 2005 intitulé « Sous l’Écriture la parole », ainsi que des textes qui figurent sur le site internet de l’ABF. Dans ces textes, les questions étaient souvent abordées sous la forme d’une alternative opposant une position libérale à une position extrême, voire caricaturale, et que les positions évangéliques étaient de la sorte ignorées sans discussion.

La réponse de Bernard Coyault sur ce point laisse espérer que les positions évangéliques seront davantage prises en compte et présentées de manière honnête à l’avenir.

La délégation de la FEF a aussi fait remarquer que, bien que la Nouvelle Bible Segond ait été conçue dans l’optique d’être acceptable pour tous, elle manque cet objectif à certains égards : des positions libérales sont privilégiées dans certaines notes ou introductions de la NBS (par exemple, la note sur Dn 1.1 reprend les thèses critiques qui attribuent de fait une erreur à l’auteur du livre, puisque Nabuchodonosor n’a régné qu’à partir de 605 ; les notes sur Dn 2 privilégient l’interprétation libérale de la vision ; l’introduction au livre d’Ésaïe lui semble peu satisfaisante), et divers choix de traduction lui paraissent inacceptables (par exemple Ex 3.14 ; Rm 3.22).

De nombreux évangéliques souhaitent que la version de la Colombe demeure disponible. Aux dires de M. Coyault, la Colombe demeurera en vente pour la plus grande satisfaction de la délégation de la FEF.

M. Coyault a en retour exprimé le souhait que davantage d’évangéliques s’impliquent dans l’ABF, où se rencontrent des gens de tous les milieux chrétiens.

8 juin 2007


Source: FEF/Blog Dei

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"