Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.06.2007   Retour à l'aperçu

Suisse, Zofingen : Conférence Annuelle Suisse/France/Afrique du Nord (7-10 juin) (5)

[Credits] Du Comité de pilotage au conseil stratégique

L'Eglise Evangélique Méthodiste France/Suisse (EEM) se dote d'un nouvel organe de direction. Comme le Règlement de l'Eglise le stipule, le cabinet et le Comité directeur de Suisse et de France sont appelés à travailler main dans la main. Pour rendre cette collaboration encore plus efficace, un conseil stratégique est mis sur pied, qui remplace l'ancien comité directeur.

L'élément nouveau dans ce conseil stratégique, c'est qu'il soit un organe de la Conférence Annuelle (CA) et non pas une simple commission formée par le cabinet. 13 représentants des différents organes directeurs prendront le temps de se réunir et de se consulter sur les stratégies à suivre en tant qu'Eglise. L'évêque en prend la présidence. Des membres du cabinet, d'autres membres du comité directeur suisse, deux autres représentants du Comité Directeur français et une personne laïque indépendante constitueront ce conseil stratégique. Ce conseil stratégique sera formé à parité de laïcs et de pasteurs.

Les membres de la Conférence Annuelle discuteront longtemps des prérogatives du conseil stratégique. La création d'un tel conseil stratégique n'a de sens que s'il permet d'atteindre un certain résultat. La définition d'objectifs clairs et d'une stratégie nette ne va pas de soi, mais s’impose comme une nécessité. Le conseil sera visionnaire et prophétique, ainsi le veulent les délégués de la CA. Autrement le danger serait grand de former un nouvel organe de plus. La majorité de la CA approuve la création de ce conseil stratégique.

La partie francophone sera étroitement associée aux travaux de ce conseil stratégique : deux représentants du CD français y siègeront.

La CA aura le dernier mot dans les décisions : elle adoptera ou rejettera les propositions émanant du conseil stratégique.

Comité Directeur UEEMF

Le président de l’UEEMF Bernard Lehmann présente dans son rapport l’évolution de l’EEM en France : plusieurs déménagements ont eu lieu n’année écoulée (la Famille Gillet sur Muntzenheim /Colmar; la famille Koning sur Mont de Marsan; la famille Lee, elle, déménagera sur Fleurance en septembre 07), améliorant la desserte des communautés locales.
L’EEM en France bénéficie d’aides multiples : Le CMFT reçoit des fonds de la Caisse Centrale de Suisse. Le Conseil pour la Mission de l’EEM ('GBGM) subventionne le poste pastoral de Mont de Marsan et l’Eglise Méthodiste de Grande Bretagne finance partiellement le poste pastoral des Cévennes et Connexio finance le demi-poste pastoral de Claire-Lise Meissner au service de la Traversée (structure de relation d’aide). "Nous sommes fiers et forts reconnaissants d'expérimenter la réalité de cette "connexio"» déclare le président.
L’Union a acquis un bâtiment à Saint Jean de Valériscle (Gard) devant servir de local à l’église locale et d'hébergement à un lieu de vie pour femmes mères isolées. Le recours à un emprunt substantiel semble s’imposer d’ici quelques mois en vue de la rénovation de ce bâtiment.

Les librairies Certitude renaissent sur des bases saines grâce à l'abandon des murs de Metz et Munster et de dons généreux de particuliers et d'églises. L'UEEMF reste présente et représentée au sein du Conseil d'Administration.

Le centre de Vacances Landersen demeure dans une situation très délicate sur le plan financier ; de plus son directeur Aurélien Jarrier a été incarcéré pour abus sexuels sur mineurs de moins de 15 ans. Le district francophone et l’association Landersen soutiennent les familles touchées par ce drame. Deux rencontres eurent lieu à Colmar et Strasbourg entre parents concernés et spécialistes dans le but de restaurer leur confiance. Le budget de Landersen 2007 a été établi avec un déficit annoncé de 80 000 euros ; dans cette conjoncture se pose la question de la survie du centre de vacances. Le président lance un appel à l’aide aux églises de Suisse. 2000 nuitées supplémentaires seraient nécessaires pour rétablir l’équilibre financier.

Strasbourg: L'église de Sion et l'église Emmanuel forment désormais une seule église évangélique méthodiste dans la cité ( EEM S). L’église locale a divers travaux de rénovation à réaliser.

Comme en prolongement au séminaire sur l’évangélisation à Sète, le président évoque un projet qui lui tient à coeur : le projet VIE (Vision, Implantation, Eglise) qui vise à affermir l’existant, à élargir l’action locale à la région en développant la synergie des compétences et enfin à assurer l’implantation de nouvelles communautés locales.

CMFT

Le pasteur Michel Weyer présente pour la dernière fois le rapport d’activité du centre de formation théologique méthodiste dont il est le président jusqu’à cette CA.


La démission des pasteures Claire-Lise Meissner-Schmidt et Rosemay Privet a conduit à une modification de la composition du Conseil d’Administration ainsi que des responsabilités au niveau des départements d’activité. Mme Joseline Waechter, qui a été élue en remplacement de Mme Schmidt, prendra en charge le département pour la formation des laïcs en lieu et place de Mme Privet.

Le CMFT accompagne actuellement 3 personnes, Byoung Koan Lee, Hocine Kaciamer et David Loché. Les deux premiers cités obtiennent le master en théologie et David Loché achève sa 3e année à l’IBN de Nogent. Ce dernier a présenté sa candidature au ministère pastoral auprès de l'EEM. Quant à Etienne Koning, il a commencé son ministère à Mt de Marsan sous la supervision du CMFT.

La collaboration entre le CMFT et les Conférences africaines de l’Eglise évangélique méthodiste (Côte d’Ivoire, Congo, Cameroun et Sénégal) en vue de la mise sur pied d’un programme commun est en bonne voie. La rencontre genevoise de décembre 2006 a permis de progresser. Mme Joseline Waechter participe au travail commun.

En accord avec la Commission pour les ministères ordonnés du District francophone, le séminaire proposé par le Dr. Michel Weyer a eu lieu en même temps que la pastorale régulière que le district a programmée pour les 2-5 mai 2007 à Trient (Suisse). Étudiants et personnes en période d’accompagnement ont eu l’occasion de se pencher sur les convictions ecclésiologiques fondamentales de l’EEM, telles qu’elles sont formulées dans les documents officiels ainsi que dans le cadre des entretiens œcuméniques, tant au niveau de « Foi et Constitution » qu’à celui des dialogues bilatéraux entre le Méthodisme et les autres grandes familles chrétiennes.

Le CMFT participe à la mise en place, au profit de nos Conférences, d’un programme d’enseignement à distance (« e-learning »), destiné à promouvoir la connaissance de l’histoire et de la théologie du Méthodisme au moyen d’internet.

Il y a un mois, le pasteur Michel Weyer présentait sa démission pour des raisons d’âge. Le pasteur Grégoire Chahinian le remplace à la tête de cette commission de l’EEM.

Afrique du Nord

Le surintendant D. Nussbaumer informe la CA de la marche de l’EEM en Algérie. Il évoque pour commencer Soeur Vroni qui vient d’effectuer une année de ministère au service de l’église d’Alger. Elle dirigera dorénavant la commission Afrique du Nord. Aux dires de Soeur Vroni, l’Eglise en Algérie est vivante malgré toutes les résistances.
Les femmes algériennes vivent une situation très difficile : à la fois leur situation et leur culture ne leur laissent que peu de liberté; Elles travaillent beaucoup à la campagne, dans la ville, ont souvent la charge de beaucoup d’enfants.
Dans l’église, les femmes sont très engagées tout en ayant peu de marge de manoeuvre. Soeur Vroni se propose de les inviter à des séminaires et à des vacances en vue de leur formation. Les jeunes qui se convertissent sont souvent rejetées par leur famille et doivent vivre leur foi en cachette. Leur enthousiasme et leur joie ont de quoi étonner; elle nous invite à prier pour ces jeunes comme aussi à prier pour l’unité des chrétiens en Algérie. Ils ont d’urgence besoin de l’intercession du peuple de Dieu.

Le surintendant évoque la situation de l’église en Algérie aux lendemains de la parution des décrets d’application de la loi religieuse. Les églises sont toujours en croissance, même si c’est maintenant dans une moindre mesure. Les difficultés ne manquent pas, même si les églises poursuivent leurs activités et ne sont pas directement menacées. Le porte-parole du ministère des cultes a précisé que cette loi n’avait été édictée que pour combler un vide juridique et éviter à l'avenir un certain nombre de débordements, qui seraient le fait de certains missionnaires étrangers. D’aucuns y voient néanmoins une atteinte à la liberté religieuse et une restriction à la liberté d’expression : dorénavant, il n’est pas permis de témoigner publiquement de sa foi ni de faire de l’évangélisation dans les rues ; tout juste est-il possible de répondre aux questions de ceux qui viennent frapper aux portes.

Dans cette conjoncture, l’obtention de visa ne s’avère pas facile. Le surintendant et l’évêque en ont fait l’expérience. Des voyages ont dû être reportés. L’ancien président de l’Eglise Protestante d’Algérie, le pasteur méthodiste Ueli Sennhauser, s’est vu refuser la reconduction de sa carte de séjour en Algérie malgré l’intervention de l’Ambassade suisse.
Il s’ensuit un changement à la tête de l’EPA et l’apparition de tensions internes. Le surintendant invite à la prière pour l’unité du peuple de Dieu en Algérie et la croissance de l’Eglise.

Bethesda Strasbourg

Le pasteur Michel Weyer, également président de l’association Bethesda France, évoque la progression de l’oeuvre diaconale.

Bethesda continue d’apporter sa contribution chrétienne à la solution des problèmes sociaux. L’oeuvre diaconale augmente notre offre en matière de lits et de prestations de services. L’année 2007 se déroule donc sous le signe de l’expansion et de l’élargissement.

Cela vaut tout d’abord pour deux de ses institutions existantes, à savoir « Bethesda-Foyer Caroline », à Munster, et « Bethesda-Contades », à Strasbourg puisque, dans chacune de ces deux maisons de retraite médicalisées, se met actuellement en place une unité de soins protégée pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Mais l’élargissement signifie également que le Diaconat Bethesda procède à une expansion géographique de ses activités : Le projet « Bethesda-Village», dans le secteur sud de l’agglomération strasbourgeoise, est passé récemment de la phase de planification à une phase plus active.

Bethesda entend aussi faire progresser la qualité de son service. Michel Weyer exprime le voeu que les postes de responsabilités soient tenus par des professionnels laïcs qui partagent et défendent les « valeurs » chrétiennes de l’oeuvre.

Aussi compte-t-il sur l’accompagnement de l’Eglise. Les paroissiens et pasteurs des communautés EEM «pourraient trouver dans nos institutions diaconales des possibilités d’action et d’influence sur la société beaucoup plus grandes et plus variées qu’ils peuvent parfois l’imaginer», affirme avec conviction le pasteur M. Weyer. Et de souhaiter vivement que les liens entre les oeuvres et l’Eglise se raffermissent à l’avenir malgré la professionnalisation et laïcisation croissantes.

Salve d'applaudissements pour Michel Weyer en raison de son engagement en faveur de Bethesda.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"