Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.07.2007   Retour à l'aperçu

Oecuménisme : l’exclusivisme catholique et les protestants

[Credits] Le Vatican publiait en septembre 2000 le document intitulé «Dominus Jesus” qui souligne l’exclusivisme de l’Eglise catholique au détriment des Eglises de la Réforme : à ses yeux, l’Eglise catholique est la seule à pouvoir se qualifier d’Eglise, quant aux Eglises protestantes, elles sont réduites à l’état de «communautés ecclésiales». A sa sortie, ce document a provoqué de vives réactions auprès des Eglises protestantes.

Voici que le Vatican enfonce le clou en publiant le 10 juillet un nouveau document réaffirmant le même message que ”Dominus Jesus» : les dénominations protestantes, nées de la Réforme du XVIe siècle (anglicanisme, luthéranisme, calvinisme, méthodisme), ne sont pas des Eglises "au sens propre", mais ne sont que des "communautés ecclésiales".

Car les "éléments essentiels" de la foi catholique font défaut aux protestants, lesquels admettent le "sacerdoce universel" des fidèles sans identifier le ministère pastoral à un ministère sacré : entre pasteurs et fidèles, il n’existe pas de différence, sinon de fonction. Et parce que les protestants récusent la «succession apostolique», leur sacerdoce n’est pas valide selon ce document catholique, pas plus que leur perception de l’Eucharistie jugée «ni authentique, ni intégrale».

Les réactions ne se sont pas faites attendre du côté protestant. Après les deux fédérations d’églises protestantes (FPF, FEPS), le pasteur Setri Nyomi, secrétaire général de l'Alliance réformée mondiale, basée à Genève, a accusé ce document de retarder la recherche de l'unité chrétienne : "Une revendication exclusive considérant l'Eglise catholique romaine comme seule et unique Eglise de Jésus Christ, comme nous le lisons dans le communiqué, ... va à l'encontre de notre vocation chrétienne à l'unité dans le Christ," affirme ce dirigeant de cette Alliance regroupant 214 Eglises issues de la réforme protestante du XVIe siècle.

Le journaliste du Monde, Henri Tincq, voit poindre avec cette publication une sérieuse «entorse au dialogue ouvert depuis quarante ans entre les confessions chrétiennes»

Mise au point du COE

Georges Lemopoulos, Secrétaire général adjoint du COE, s’exprime à son tour dans un communiqué rendu public le 11 juillet 2007 :

"Chaque Eglise est l'Eglise catholique et non pas seulement une partie d'elle. Chaque Eglise est l'Eglise catholique, mais elle n'en est pas la totalité. Chaque Eglise réalise sa catholicité lorsqu'elle est en communion avec les autres Eglises."

Cette affirmation, formulée par la Neuvième Assemblée du Conseil œcuménique des Eglises (COE) réunie à Porto Alegre, Brésil, en février 2006, reflète la lutte commune des 347 Eglises membres du COE réunies en communauté fraternelle, qui s'efforcent de rendre visible leur unité en Christ.

Il paraît opportun de rappeler cette déclaration, figurant dans le document "Appelés à être l'Eglise une: renouveler notre engagement à rechercher l'unité et à approfondir le dialogue - Une invitation adressée aux Eglises", après la publication aujourd'hui par la Congrégation pour la doctrine de la foi de l'Eglise catholique romaine des "Réponses à des questions concernant certains aspects de la doctrine sur l'Eglise".

La Neuvième Assemblée du COE a affirmé "les progrès accomplis dans le mouvement œcuménique", et encouragé la communauté fraternelle des Eglises membres "à continuer d'avancer sur ce chemin ardu mais joyeux, mettant notre confiance en Dieu le Père, Fils et Saint Esprit, dont la grâce transforme en fruits de communion les efforts que nous faisons pour parvenir à l'unité."

Selon l'Assemblée, "c'est en se communiquant honnêtement ce qu'elles ont en commun mais aussi ce qui les sépare et les différencie que les Eglises pourront mieux acquérir les éléments qui contribuent à l'établissement de la paix et à l'édification de la vie en commun."

Comme il l'avait déjà fait en 2000, lors de la publication de la déclaration Dominus Iesus par la Congrégation pour la doctrine de la foi, le Conseil œcuménique des Eglises (COE) affirme l'importance du dialogue œcuménique authentique et du témoignage chrétien commun sur les problèmes auxquels le monde est confronté aujourd'hui.


L’article du Monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-933797@51-932791,0.html
L'article de La Croix "Le document romain sur l'Eglise émeut les non-catholiques" : http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2308672&rubId=4078


Source: eemni/eni/Le Monde/coe/La Croix

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"