Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 10.04.2007   Retour à l'aperçu

France, Bischwiller : Assemblée Générale de l’UEEMF les 31 mars et 1er avril 2007 «Semés pour porter du fruit»

[Credits] L’église de Bischwiller accueille à bras ouverts la centaine de délégués des églises et des œuvres de l’Union venus pour son Assemblée Générale en ce samedi 31 mars et dimanche 1er avril. Revue dans le détail des activités et des comptes de l’Union, mais aussi mise en perspectives de sa mission par de fortes interpellations (Projet Vie, Oikocredit) et prise en compte de la vie de nos œuvres en plein bouleversement.
Devoir de justice sociale et de solidarité
À partir du chapitre 58 d’Esaïe, le surintendant Daniel Nussbaumer exhorte l’assemblée à prendre la parole de Dieu au sérieux, celle spécialement qui souligne la double exigence de justice sociale et de solidarité. Cette parole à forte connotation politique et sociale n’est pas à spiritualiser mais à prendre au pied de la lettre : en tant que chrétiens, nous avons le devoir de rendre le pays habitable et de donner sens à la vie de la cité par notre engagement citoyen : par notre attachement à la Parole de Dieu, nous réduirons toute forme d’injustice et deviendrons des instruments de guérison. Notre Union a pour vocation d’être porteuse de ce message libérateur.
Dans son rapport toujours très riche d’enseignements et d’illustrations savoureuses, (voir le rapport complet sur le net http://ueem.umc-europe.org/documents/2007/PresRAPPORTAGU2007.pdf), le président Bernard Lehmann revient sur cette thématique prophétique en appelant de ses vœux et prière pour chacun d’entre nous un engagement total pour la manifestation du Royaume de Dieu sur terre : au-delà du travail, que nous sachions tous donner la part belle au Seigneur et faire avancer sa cause dans notre vie quotidienne, incarner la volonté de Dieu pour les autres sur nos différents lieux de vie ».
Microcrédit, facteur d’autonomie
Il ne souhaite pas que nous nous payions de mots seulement pour résorber les maux de la terre mais que nous posions aujourd’hui un acte significatif. Dans ce dessein, il a invité Jacqueline Delpy à venir présenter à l’assemblée le projet Oikocredit qui, depuis trente ans, travaille à faire reculer la pauvreté en lançant avec succès le mircrocrédit. Les délégués réunis à Bischwiller accepteront, moyennant 6 abstentions, de suivre la proposition du Comité Directeur, à savoir de prélever sur les réserves de l’Union la somme de 3 000 euros, soit une part de 200 euros par circuit d’églises, soit 15 parts en tout. Ce sera sa façon à elle d’entrer dans la lutte contre la pauvreté extrême. Ce message d’une force et d’une simplicité extrêmes est à relayer dans nos églises. Il suit la logique du Défi Michée, collectif évangélique engagé dans l’éradication de la pauvreté extrême dans le monde, dont l’Union s’était déjà entretenue en mars 2006 à Anduze.
Pour la cohésion de la cité
Mme le Maire de Bischwiller, Mme Nicole Thomas, n’était pas de reste, dimanche matin, quand elle salue tout particulièrement «le rôle important que les méthodistes de Bischwiller jouent individuellement et collectivement pour la cohésion de la cité ». Elle leur suggère de prendre part bénévolement à la vie de l’épicerie solidaire au service des plus pauvres de la ville et de porter les autorités civiles dans la prière, «que, dans toute décision ils soient d’abord inspirés par l’amour de leur prochain ».
Suivre le Maître sur le terrain de la générosité

Dans sa prédication inspirée de 2Co 8,7-9, dimanche matin (sur le net, vous en retrouvez l’intégralité http://ueem.umc-europe.org/documents/2007/messageEveque010407.pdf), l’évêque Patrick Streiff insistera sur la nécessité d’ajouter à la foi vivante des actes témoignant du sens de la solidarité et de la générosité à l’exemple du Christ, qui de riche qu’il était s’est appauvri pour notre plus grand bénéfice et à l’exemple des premiers chrétiens qui ont pratiqué l’entraide dans les heures les plus tragiques.
«Il nous enrichit afin que nous, à notre tour, apprenions à partager notre richesse et à enrichir d’autres. Comme les Corinthiens nous aussi sommes incités à mettre la grâce en œuvre. Comprenez-moi bien : je ne vous exhorte pas à être un peu plus généreux. Je vous exhorte à être des disciples du Christ dont la foi imprègne tous les domaines de la vie et dont la grâce transforme le cœur et la tête et même le porte-monnaie. Que Dieu transforme nos vies et nos communautés à suivre Jésus le Christ – pour le bien de ce monde et à sa gloire. »
Projet VIE

À côté de cette dimension du partage, Bernard Lehmann a partagé sa vision du développement de l’Église, ce qu’il appelle le Projet VIE (Vision, Implantation, Église). Mouvance de personnes en réformation permanente, l’Église vise un seul objectif en tête : partager au plus grand nombre ce message de la grâce. Dans l’union à son Chef, le Christ, elle cherchera à se développer en interne et en externe. Ce développement passe par la mise en réseau des dons et des compétences que procure l’Esprit et aura trois phases :
- Affermir (veiller à la croissance de l’église)
- Élargir (mettre en synergie à l’échelle régionale les compétences dans tous les domaines dans la mise en œuvre de la mission UEEMF)
- Conquérir (aller de l’avant et travailler à l’implantation de nouvelles communautés locales dans le pays en concertation avec les autres dénominations évangéliques et méthodistes).
Avant de devenir programme, ce projet est d’abord un sujet de réflexion et de prière. La vision restera-t-elle lettre morte ou trouvera-t-elle dans les années à venir un début de concrétisation ? Le président B. Lehmann est sûr de la bénédiction du Seigneur sur cette entreprise.
Landersen
Avoir sous les yeux pareilles perspectives enthousiasmantes ne nous fait pas perdre de vue les dures réalités immédiates. Ainsi les délégués présents à Bischwiller ont-ils pu en savoir plus de la bouche même de Martial Kedaj, président du centre de vacances Landersen, sur le drame qui s’abat sur Landersen. Martial Kedaj évoque l’arrestation du directeur du centre sous l’accusation d’agressions sur mineurs de moins de 15 ans et, non sans émotion, le sort des victimes (enfants et familles) touchées par ce drame. Sa première pensée va vers elles. Aujourd’hui, la justice mène l’enquête et le CA de Landersen lui fait confiance pour mettre en évidence la vérité des faits.
Gérard et Michèle Vaytet ont accepté de diriger le centre pour deux ou trois mois.
Le CA entoure le personnel encore sous le choc, entreprend les démarches en vue du licenciement du directeur pour faute grave et prépare d’ores et déjà les prochains séjours pour enfants, se met en quête de directeurs et d’animateurs pour encadrer les enfants très nombreux à s’inscrire.
Il cherche aussi à endiguer les pertes du centre. Le déficit se creuse, le besoin de liquidités demeure criant pour régler factures et salaires.
Dans le CA, on s’interroge aussi sur les missions du centre. Il préférerait privilégier l’accueil de groupes provenant d’églises plutôt que des mariages ou des groupes extérieurs. Un nouveau mode de fonctionnement n’est pas exclu. Ce sera débattu lors de la prochaine AG, le 26 mai prochain.
Nombreuses sont les personnes prêtes à se battre pour la pérennité du centre, à commencer par son président convaincu par les paroles du prophète Esaïe, selon qui le Seigneur s’apprête à frayer dans nos déserts un chemin nouveau.
Certitude
En soirée, Pierre Patient évoquera le sort des librairies Certitude. Elles sortent de la crise moyennant une restructuration douloureuse et l’apport de nouveaux moyens financiers et humains. La restructuration a impliqué un licenciement et la vente de deux immeubles (Metz et Munster). La SARL a été transformée en association qui a accueilli de nouvelles compétences originaires de différentes églises. Il s’ensuit que le réseau des Librairies Certitude ne constitue plus une œuvre spécifiquement méthodiste, quand bien même divers membres se rattachent encore à l’EEM et que l’UEEMF pourrait en devenir un membre moral au même titre que d’autres églises locales ou fédérations d’églises. Pierre Patient a redit sa reconnaissance à l’UEEMF pour son soutien indéfectible au cours des années passées et sa joie d’annoncer que les librairies Certitude poursuivent leur mission et là est l’essentiel.
Montélimar
Autre point fort de la soirée, la présentation de l’église de Montélimar par un diaporama plein de fantaisie et d’humour. L’église est en plein développement. Elle cherche à la fois à s’acquitter de ses dettes liées à la construction de ses nouveaux locaux et à assurer un plein-temps à son pasteur dès que possible.
Saint Jean de Valeriscle
Dans la foulée, le pasteur Pascal Maurin présente l’église de St Jean de Valeriscle, une petite communauté de 12 membres fortement éprouvés ces jours-ci. Le soutien que lui apportent les méthodistes anglais constitue pour elle comme une bouffée d’oxygène. Cette grâce les tous motive à persévérer dans ses engagements malgré les difficultés présentes et pressantes. De l’avis du pasteur, l’impact de cette petite église auprès de la population ne cesse de grandir : bien des gens ont soif de l’Évangile. Il invite l’AG à continuer de prier pour son témoignage. En marge de l’église, l’association Agapé, une association à dimension sociale, est en contact suivi avec une quarantaine de familles. Les activités parmi les enfants sont florissantes (20 enfants sont touchés) : à la partie ludique s’ajoute une partie spirituelle : des enfants issus de milieux non chrétiens écoutent ainsi régulièrement le message. C’est là un côté encourageant. En plus de cultes pour enfants, l’église organise aussi des cultes pour personnes âgées suivis par un repas en commun.
Bref, on vit des choses fortes à St Jean de Valeriscle, mais on ne se décourage pas. Le couple pastoral entend continuer à proclamer la seigneurie de Jésus-Christ dans cette vallée. Il rêve qu’un jour… prochain un couple de chrétiens engagés vienne s’installer dans la vallée et prendre en charge le lieu de vie «Le Regain ». Il croit en la puissance du Christ, qui a le pouvoir d’accomplir les rêves les plus fous.
Regain
Après Certitude, Montélimar et St Jean de Valeriscle vient le tour de l’association «Regain ». Et c’est au pasteur Daniel Osswald de présenter la situation de cette jeune association appelée à superviser un lieu de vie pour 4 jeunes mères et 3 enfants. Ce lieu d'accueil sera installé dans l’immeuble que l’Union a acquis l’année dernière à St Jean de Valeriscle moyennant divers travaux de transformation. Déjà, les services sociaux du département ont donné leur accord de principe à l’ouverture de cette structure d’accueil à visage humain et à dimension familiale et se déclarent prêts à apporter une partie du financement. Ce lieu de vie vise la proclamation de l’Évangile par la parole et les actes auprès de ces personnes en situation précaire et difficile.
Partage
Bien entamée déjà, la soirée s’achèvera par un temps de discussion en petits groupes sur la base du rapport présenté par le président, sur le sens que chacun donne à son engagement spirituel : Que comprenez-vous par un chrétien «à plein-temps » et comment nous encourager mutuellement à un tel plein-temps ? Les participants étaient aussi invités à donner leur perception du Projet VIE.
Et après ?
Bref, cette assemblée générale 2007 ne sera pas oubliée de sitôt, car nous avons été en phase avec une thématique majeure du Royaume de Dieu, la recherche éperdue de justice sociale avec le choix de soutenir le microcrédit et l’ouverture prochaine du lieu de vie «Regain » pour jeunes mères isolées. Nous nous sommes aussi ouvert l’horizon par le projet VIE présenté par le président B. Lehmann, une façon de brosser des perspectives de développement en interne et externe pour notre Union d’Église. Cette ouverture d’esprit au projet de l’Esprit Saint ne nous a pas empêchés de suivre avec attention le devenir du centre de vacances Landersen après le drame qui l’a secoué et le redressement extraordinaire du réseau de librairies Certitude, signe que le Seigneur garde toujours et encore la haute main sur son Église et les siens pour les conduire plus loin… Dans les œuvres mêmes qu’il a pris le soin de leur préparer.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"